Après Dell, au tour d'Asus de sortir un écran 49 pouces ultra-large

Johan Gautreau
Expert objets connectés
28 octobre 2018 à 14h35
6
Asus XG49VQ

Après Dell, c'est au tour d'Asus de s'engouffrer dans le marché des écrans ultra-larges avec le XG49VQ, un monstre de 49” destiné aux joueurs et créateurs de contenus.

Un écran ultra-large impressionnant

Le UltraSharp 49 de Dell a du souci à se faire avec la concurrence qui arrive. Asus vient de dégainer son ROG Strix XG49VQ, un écran ultra-large incurvé qui fait lui aussi 49”. S'il offre une définition de 3840 x 1080 moins élevée que son concurrent américain, l'écran taïwanais vaut néanmoins le coup d'œil.

Il offre ainsi un rafraichissement très élevé de 144 Hz qu'apprécieront les joueurs, en plus du support pour le HDR et la technologie Adaptative Sync. Le constructeur annonce aussi une couverture de 125% de l'espace colorimétrique sRGB. Le Asus XG49VQ utilise en sus la technologie Asus Shadow Boost qui permet de mieux voir les joueurs dans les zones noires.

Le prix et la date de sortie n'ont pas encore été dévoilés. Mais nul doute que ce monstre ne sera pas à la portée de toutes les bourses !

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

TCL Fold 'n Roll, un prototype de smartphone enroulable ET pliant
Test Google Nest Hub 2nde Gen : l’écran connecté qui surveille votre sommeil
Une faille permet de bloquer un compte WhatsApp grâce au numéro de téléphone associé
Fuites de données : Facebook ciblé par une nouvelle enquête en Europe
Que vaut Coinbase, première plateforme crypto à s'être lancée en Bourse ? Notre avis sur l'un des géants du marché
Focus sur IcedID, le cheval de Troie bancaire largement diffusé en France au mois de mars
NVIDIA Broadcast s’invite nativement dans OBS pour faciliter la réduction de bruit en streaming
Les meilleures applications Twitter pour iOS
ProtonCalendar : la bêta désormais ouverte à tous les utilisateurs de ProtonMail
Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Haut de page