Test Logitech G810 : le clavier gamer qui va droit au but

Par ,
le 20 juin 2016
 0
La note de la rédac
Logitech donne une descendance spirituelle à son clavier gamer haut de gamme, le G910. Alors que celui-ci avait peiné à nous convaincre et à s'imposer comme digne successeur du mythique G19, qu'en est-il de son petit frère ?

C'est en début d'année que Logitech annonçait son nouveau clavier pour gamers, le G810. Si le fabricant suisse a tardé à succomber à la mode des claviers à LED à couleur personnalisable, son grand frère le G910 a ouvert la voie.

Avec le G810, Logitech propose un clavier gamer mécanique compact qui utilise les switchs maison et propose un rétroéclairage programmable de chacune de ses touches. Un allié de choix pour vos parties les plus endiablées et un excellent compromis au trop onéreux G910 ?

0226000008477130-photo-logitech-g810-orion-spectrum-1.jpg


Ergonomie et Design


Impossible d'évoquer le G810 Orion Spectrum sans revenir sur le G910 Orion Spark. Tandis que son grand frère nous avait surpris par son design torturé, le G810 est lui le fruit d'un design minimaliste, pour ainsi dire presque rétro !

Compact, le clavier se résume en un bloc de plastique au contour brillant mais à la surface mate, le tout sans fioriture aucune ni place gâchée. La taille réduite du clavier est appréciable sur un bureau encombré ou pour donner plus de place à sa souris, par exemple. Le revers de ce choix est qu'il n'y a pas de repose-poignets. Pas forcément un drame mais certains le regretteront.

022b000008477132-photo-logitech-g810-orion-spectrum-2.jpg


Comme le G910, le G810 utilise un système de larges patins qui le maintient parfaitement en place sur le bureau, alors qu'il est pourvu de taquets à trois positions pour rehausser la position de frappe. C'est de notre point de vue nécessaire, mais chacun se fera sa propre opinion.

Avec un total de 113 touches dont un pavé numérique, le clavier G810 abandonne le design de touches à facettes du G910. Un design du reste déjà abandonné par le refresh du même G910. On a donc des touches tout à fait normales dans leur forme, tandis que Logitech utilise, sur le G810, ses propres switchs. Plutôt que d'avoir recours aux switchs Cherry MX, Logitech propose les siens, baptisés Romer-G. Si ceux-ci nous paraissent moins bruyants que les MX Red, ils sont aussi moins nerveux. On s'en accommode toutefois relativement bien, sauf peut-être pour la course de la barre d'espace : trop courte à notre goût.

Particularité du G810 : aucune touche physique n'est dédiée aux raccourcis et macros comme sur un G910 ou un ancien G19, par exemple. S'il n'y a pas de raccourci dédié, les touches de fonction peuvent être reprogrammées pour certaines macros. Pour le reste, on appréciera le bloc de touches média : de vraies touches pour la lecture de sa bibliothèque musicale (play/pause, stop, précédent, suivant, sourdine), sans oublier un réglage du volume. Cela a l'air évident, mais Corsair par exemple a fait le choix d'attribuer le rôle de touche média aux touches de fonction de certains de ses claviers, comme sur le Corsair Strafe RGB Silent : il faut les actionner en appuyant simultanément sur la touche FN, ce qui n'est guère pratique. Un bouton pour désactiver le rétroéclairage est également présent en plus d'un bouton pour basculer en mode jeux, où les touches Windows sont notamment neutralisées.

00fa000008477140-photo-logitech-g810-orion-spectrum-6.jpg
00fa000008477134-photo-logitech-g810-orion-spectrum-3.jpg
00fa000008477136-photo-logitech-g810-orion-spectrum-4.jpg

Vues du Logitech G810 Orion Spectrum


Détails et rétroéclairage


Pour son G810, Logitech utilise la connectique USB. Le clavier se branche au PC via un seul et unique connecteur USB et exige un port USB 2.0 (certains claviers Corsair peuvent monopoliser deux prises USB de votre PC). La contrepartie, c'est l'absence de port USB intégré sur le clavier, que ce soit en passthrough ou à la mode hub USB. Dommage ! A noter, et c'est amusant : le câble USB tressé du clavier alors que le G910 n'a qu'un câble USB souple.

Chaque touche du clavier dispose d'une diode RGB dont la couleur est programmable. Il faut, pour ce faire, avoir recours au logiciel LGS, le Logitech Gaming Software à installer sur son PC. On pourra alors programmer l'éclairage du clavier selon des effets prédéfinis ou bien par zone. Il est possible de choisir une couleur par touche (parmi une palette de 16,8 millions de couleurs) ou par bloc de touches, via un simple glisser/cliquer de la souris et ici, Logitech propose une implémentation assez simple, mais effectivement moins poussée que celle de Corsair, notamment. Dans ses effets préconfigurés, Logitech propose le fameux arc-en-ciel qui ondule, le ciel étoilé, ou encore l'allumage des touches uniquement lors de la frappe. Le logo G, présent dans le coin supérieur gauche, dispose lui aussi d'un rétroéclairage programmable et l'on notera que le G810 arbore le nouveau logo de la gamme d'accessoires de Logitech, dédiée aux joueurs.

00f0000008477180-photo-logitech-g810-lgs-1.jpg
00f0000008477182-photo-logitech-g810-lgs-2.jpg
00f0000008477184-photo-logitech-g810-lgs-3.jpg

Pilotes Logitech Gaming Software et G810


On peut aussi s'en remettre à des profils de jeux. Si le LGS est régulièrement mis à jour pour intégrer la détection des jeux du moment, tous ne bénéficient pas nécessairement d'un profil de rétroéclairage adéquat. Ainsi The Witcher 3, bien que présent dans les profils de jeux, n'en a hélas pas. En revanche, si l'on active le contrôle des claviers à LED depuis un jeu comme The Division, on découvre un layout de clavier où seules les touches effectivement utiles au jeu sont éclairées, les autres étant soudainement plongées dans l'obscurité. Si vous bénéficiez de plusieurs dispositifs gamer de Logitech avec rétroéclairage, vous pouvez choisir de synchroniser les effets entre eux : il est possible de synchroniser le rétroéclairage du clavier à celui de la souris et du casque pour obtenir un ensemble cohérent.

012c000008477186-photo-logitech-g810-lgs-4.jpg
012c000008477188-photo-logitech-g810-lgs-5.jpg


Si Logitech débarrasse le G810 de la station d'accueil pour smartphones inaugurée avec le G910, il conserve la fonctionnalité Arx Control qui permet, pour mémoire, d'afficher sur son smartphone ou sa tablette des informations sur les composants de son système (utilisation CPU, utilisation mémoire, utilisation GPU) mais aussi de contrôler par exemple la lecture de ses médias.

Conclusion


In fine, le G810 pourrait presque s'afficher comme l'antithèse de son grand frère le G910 : là où le G910 est pataud, le G810 est compact ; là où le G910 était clivant avec ses touches à facettes, le G810 adopte des touches classiques ; là où le G910 était livré avec deux repose-poignets tout aussi inconfortables l'un que l'autre, le G810 n'en a pas... et ainsi de suite !

Compact, bien fini, opérationnel dès la sortie de la boîte (malgré une mise à jour du firmware toute récente pour un vilain bug lié aux diodes de verrouillage majuscule/numérique), le G810 est plutôt un très bon clavier gamer. Stable, avec une frappe agréable, il propose un rétroéclairage personnalisable avec un pilote LGS abouti et utilisable par tous.

027b000008477138-photo-logitech-g810-orion-spectrum-5.jpg


Nous regretterons pour notre part l'absence de port USB, ou encore, l'absence de touche macro dédiée ainsi que le prix public officiel de 179 euros, trop élevé à notre goût. Le clavier se négocie toutefois aux alentours des 150 euros en ce moment.

Le bloc de touches média est un choix bien vu de la part de Logitech. Finalement, si le G810 nous a convaincus il reste un sujet de débat : l'utilisation des switchs Romer-G. Certains pourraient leur préférer les switchs MX Cherry : si c'est votre cas, sachez que Logitech a pensé à vous avec les claviers G610, mais alors il faudra tirer une croix sur le rétroéclairage RGB.

Logitech G810 Orion Spectrum

Les plus
+ Design rétro/compact
+ Câble USB tressé
+ Frappe agréable
+ Logiciel facile d'accès
Les moins
- Pas de repose poignets
- Pas de hub USB
- Prix élevé
4.5
Ergonomie
Fonctionnalités
Rapport qualité/prix


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top