Corsair Strafe RGB Silent : le clavier gamer se fait silence

Par
Le 23 décembre 2015
 0
La note de la rédac
Corsair décline son clavier Strafe dans une version RGB qui s'illumine à sa guise selon une palette de 16,7 millions de couleurs alors qu'il est pour la première fois doté de switches silencieux. Un must pour le gamer ?

A l'automne, nous testions le Strafe dans sa version RED : un clavier mécanique pensé pour les joueurs et conçu par Corsair le tout, positionné sur l'entrée de gamme. Le voilà de retour dans une version RGB avec des switchs cette fois-ci annoncés silencieux. Plus haut de gamme, le Strafe RGB Silent a-t-il les atours d'un bon clavier gamer ? La réponse dans ce test !

01e0000008248242-photo-corsair-strafe-rgb-12.jpg


Ergonomie et design


Le Strafe RGB a beau se positionner plus haut en gamme, il partage le même design que le Strafe RED. On retrouve donc un corps en plastique mat, de couleur noire, au détriment de l'aluminium des K70 de Corsair par exemple.

0230000008248250-photo-corsair-strafe-rgb-3.jpg


Avec des taquets pour permettre de régler la hauteur de frappe, le clavier dispose de patins qui lui garantissent une très bonne tenue sur le bureau.

0230000008248240-photo-corsair-strafe-rgb-11.jpg


Seules coquetteries notables pour ce Strafe face au modèle de base : les rebords du clavier sont en plastique blanc brillant tout comme d'ailleurs le matériau utilisé sous l'ensemble des touches, qui aidera probablement à offrir une meilleure réflexion de la lumière des touches.

01f4000008248238-photo-corsair-strafe-rgb-10.jpg


Corsair livre également avec ce modèle un repose-poignet. Celui-ci se clipse sur le rebord du clavier et ajoute un confort certain : on regrettera toutefois la séparation purement cosmétique en deux zones de la bande repose-poignets alors que les saletés ont tendance à se loger dans les interstices.

0230000008248244-photo-corsair-strafe-rgb-13.jpg


On retrouve un câble USB à deux prises, câble non tressé contrairement au K70, alors que le clavier Strafe RGB offre un port USB 2.0 en mode passthrough : l'idée étant de pouvoir facilement connecter une clé USB au clavier. Reste que le renfoncement du port USB rend la tâche difficile : il faut bien souvent tâtonner pour trouver l'emplacement de la prise.

0190000008248262-photo-corsair-strafe-rgb-9.jpg
0190000008248260-photo-corsair-strafe-rgb-8.jpg


Alors que le Strafe RED profite du nouveau logo Corsair dont les voiles sont argentées, le Strafe RGB se contente d'un logo invisible PC éteint qui s'illumine dès la mise en route et pourra prendre la couleur de votre choix. A noter au-dessus du pavé numérique la présence de la marque Corsair en lettres d'argent.

01f4000008248236-photo-corsair-strafe-rgb.jpg


Terminons par l'agencement des touches : identique à celui du Strafe RED avec dans le coin supérieur droit un bouton pour bloquer ou non la touche Windows, un bouton agissant sur la luminosité (trois niveaux) et les trois diodes habituelles (verrouillage numérique, majuscule et arrêt défilement). Les touches médias de type muet, volume, etc. ne sont pas présentes : on les obtiendra via une combinaison « FN » + touche de fonction. C'est déroutant et guère pratique à l'usage pour qui a déjà eu un clavier avec des vraies touches médias dédiées.

0230000008248252-photo-corsair-strafe-rgb-4.jpg


Fonctionnalités


Corsair propose avec le Strafe RGB Silent un clavier mécanique. L'américain reste fidèle aux switches MX de la marque Cherry, des switches qui bénéficient chacun, individuellement, d'un rétroéclairage. Rétroéclairage qui est ici de type RGB et censé couvrir une palette de 16,7 millions de couleurs avec la possibilité de créer des animations dynamiques. Face aux LED d'un K70, les LED du Strafe semblent plus lumineuses.

0230000008248248-photo-corsair-strafe-rgb-2.jpg


Dans sa version « Silent », le Strafe RGB étrenne les switchs MX Silent : une exclusivité Corsair avec une réduction de bruit obtenue par l'utilisation de nouveaux matériaux et notamment de fibre de verre au cœur des switchs. Il est question d'une réduction de bruit de l'ordre de 30 % par rapport à des switchs conventionnels. Dans les faits, le clavier est effectivement bien plus silencieux qu'avec des switchs MX Red alors que la force de frappe est conservée identique : 45 g de pression par touche.

0230000008248256-photo-corsair-strafe-rgb-6.jpg


Si les touches du clavier sont toujours incurvées et très agréables au toucher, Corsair continue de livrer des touches ZQSD avec un grip différent que l'on pourra remplacer via la pince livrée. Reste à savoir si vous apprécierez le design ou le contact de ces touches !

01f4000008248246-photo-corsair-strafe-rgb-14.jpg


La barre d'espace est très agréablement travaillée pour un très bon contact en jeu.

0230000008248254-photo-corsair-strafe-rgb-5.jpg


Clairement destiné aux joueurs, ce Strafe propose des taux de rafraichissement allant jusqu'à 1 000 Hz en USB, ce paramètre étant configurable par le biais du logiciel, alors que l'on retrouve une technologie anti-ghosting.

Comme à son habitude, Corsair accompagne le Strafe RGB de son logiciel CUE ou Corsair Utility Engine. Celui-ci sera utile pour régler les paramètres de taux de rafraichissement du clavier, mettre à jour son firmware embarqué ou encore, agir sur les réglages d'éclairage divers et variés. Il faudra en effet en passer par là pour importer des profils aux petits oignons depuis le site du fabricant ou pour créer ses propres profils de rétroéclairage avec quelques écueils. Ainsi, les profils de rétroéclairage assez populaires pour les claviers K70/K95/etc. ne sont malheureusement pas compatibles avec les nouveaux Strafe et la zone de téléchargement du site de Corsair pour les profils Strafe, ne fonctionne tout simplement pas au moment où nous écrivons ces lignes - malgré la saisie du captcha le téléchargement ne démarre pas. Du reste, l'ergonomie du logiciel demeure très largement perfectible et pas forcément accessible au premier venu, malgré divers progrès. S'il est toujours possible de créer ses propres macros, le clavier est dépourvu de touches spécialement dédiées aux macros.

0104000008291036-photo-strafe-rgb-silent-cue-1.jpg
0104000008291038-photo-strafe-rgb-silent-cue-2.jpg
0104000008291040-photo-strafe-rgb-silent-cue-3.jpg

Captures du pilote Corsair CUE


Impossible de refermer ce test sans évoquer la frappe avec les switchs MX Silent : une frappe vraiment plus silencieuse qu'avec les switches MX Red. Il y a un vrai progrès de ce côté-là et vos voisins immédiats apprécieront. En revanche, nous sommes un peu plus circonspects sur la dynamique de la frappe : Corsair et Cherry évoquent une pression similaire aux switches MX RED pourtant la sensation est différente, un peu plus lourde, plus molle. Et en jeu, dans un FPS cela manque de dynamisme de notre point de vue.

Conclusion


Corsair n'en est pas à son coup d'essai en matière de clavier et si le Strafe RED nous avait laissé une bonne impression, le Strafe RGB finit par nous convaincre. Il faut dire que le modèle a de sérieux atouts.

Certes, Corsair a fait quelques sacrifices par rapport à son flagship de l'an dernier le K70 : on perd l'aluminium et les touches médias mais l'on gagne un rétroéclairage cette fois-ci abouti et véritablement sur 16,7 millions de couleurs, et le clavier semble ne plus souffrir des nombreux bugs affectant le lancement de son prédécesseur.

01f4000008248258-photo-corsair-strafe-rgb-7.jpg


Le logiciel qui l'accompagne, quant à lui, mérite toujours de devenir plus ergonomique et moins complexe. Et si Corsair progresse, notamment en intégrant un port USB sur le clavier, on regrette que celui-ci soit limité à l'USB 2.0, qu'il n'y en ait qu'un seul et qu'un renfoncement rende sa manipulation peu agile.

Avec des switches silencieux qui sont effectivement beaucoup moins bruyants que les switches RED habituels, le clavier se fait plus discret mais certains joueurs pourraient ne pas apprécier la sensation de frappe. Encore que le meilleur conseil reste d'essayer en magasin si possible. Et si d'aventure vous êtes rétif aux Silent, le Strafe RGB est décliné avec des switches plus classiques. En ce qui concerne le prix, est-ce que le Strafe RGB vaut ses 170 euros ? De notre point de vue de joueur, oui, assurément, mais il vous appartiendra de peser le pour et le contre !

Corsair Strafe RGB Silent

Les plus
+ Touches agréables, barre d'espace incluse
+ Vraiment silencieux
+ Port USB intégré
Les moins
- Logiciel CUE toujours difficile à prendre en main
- Sensation de frappe moins dynamique
- Prix élevé
Ergonomie
Fonctionnalités
Rapport qualité/prix
4


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top