Des disques durs d'une capacité de stockage jusqu'à 100 To ? Ce serait possible grâce au graphène

10 juin 2021 à 10h37
11

Transcender la capacité de stockage des disques durs à un niveau jamais atteint grâce au graphène , voilà le pari fou de chercheurs issus de l'Université de Cambridge.

Le légendaire matériau bidimensionnel léger comme une plume et aussi dur que le diamant pourrait ainsi réussir là où toutes les solutions ont échoué. En effet, la tentative de dépasser les limites physiques connues quant à la capacité de stockage des disques durs ne date pas d'hier.

Remanier la formule

Des disques durs pouvant stocker jusqu'à 100 To de données, la technologie d'enregistrement magnétique assistée par la chaleur (HAMR en langue de Shakespeare) l'avait déjà promis. Si cette technologie a en effet permis d'atteindre de nouveaux sommets, la voici pour l'heure face à un obstacle matériel.

Avec des capacités de stockage toujours plus élevées s'en est suivi l'impact de la friction, de la corrosion, et donc de l'usure mettant en péril la stabilité thermique des disques durs. La faute aux limites imposées par le matériau utilisé sur les produits estampillés HAMR.

Ces derniers sont en effet affublés de surcouches en carbone qui ont pour tâche de protéger la surface des disques. Toutefois, ces surcouches se montrent trop épaisses pour permettre de dépasser les limites connues en termes de capacité de stockage.

Le graphène, encore la solution miracle ?

C'est là que les chercheurs de l'Université de Cambridge entrent en jeu. Celle-ci accueille d'ailleurs en son sein une institution appelée fort justement « Centre Graphène de Cambridge ». Un lieu dédié donc à la recherche d'applications concrètes du graphène.

Et il semble qu'une telle application a été trouvée pour les disques durs : l'idée des chercheurs est donc de remplacer tout ou partie des surcouches de carbone, qui ont atteint leur limite, avec des surcouches de graphène. Comme mentionné plus tôt, le graphène a cette propriété miracle qu'il se montre aussi léger et fin que résistant, se présentant ainsi comme le candidat parfait dans ce cas d'étude.

Les chercheurs ont même avancé qu'une seule surcouche de graphène peut réduire la friction et la corrosion 2,5 fois plus efficacement que les meilleures solutions actuellement connues. Ils estiment ainsi que le graphène pourrait trouver une application de masse dans ce domaine et permettre une avancée technologique fulgurante.

Il y a peu, nous apprenions que le protocole NVMe 2.0 prendrait en charge les disques durs traditionnels. Si ces derniers venaient en plus à être dopés au graphène, pourraient-ils reprendre la place que les SSD leur ont subtilisée ? L'avenir seul le dira.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
12
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Vente Flash : le PC portable Lenovo Ideapad 3 à prix choc
MWC 2021 : Lenovo dévoile un monstre destiné aux pros et laisse sa gamme ThinkPad embrasser AMD
ASRock lance le DeskMini Max : un PC qui tient en 10 litres sans rien négliger
Même après le Prime Day, le SSD interne Crucial 1To est à prix cassé sur Amazon
Synology DSM 7.0, le nouvel OS pour NAS, sortira fin juin et annoncera des fonctionnalités dans le Cloud
Samsung Odyssey : la gamme 2021 de moniteurs gamer fait l'impasse sur l'incurvé
Cartes graphiques : les prix tendraient enfin à baisser
AMD Radeon : la FidelityFX Super Resolution débarque avec les pilotes Software Adrenalin 21.6.1
Sabrent Rocket XTRM-Q 16TB : un petit SSD de 16 To pour
Colorful lance une GeForce RTX 3090 à 4 999 dollars
Haut de page