Test JVC HA-S36W : un bon casque Bluetooth d'entrée de gamme

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
20 février 2023 à 11h40
1
© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Quelque peu éclipsés, médiatiquement, par les true wireless bon marché, les casques Bluetooth d'entrée de gamme ont certes peu évolué depuis quelques années, mais restent une solution simple et fiable pour une bonne écoute musicale. S'inscrivant dans la longue lignée des casques supra-auriculaires à moins de 50 euros, le JVC HA-S36W ne promet pas la lune, mais porte avec lui quelques points prometteurs.

JVC HA-S36W
  • Son à peu près équilibré
  • Connexion Multipoint
  • Très bonne autonomie
  • Egaliseurs intégrés au casque
  • Légèreté
  • Pas de connexion filaire
  • Pas de rembourrage de l'arceau
  • Confort correct, sans plus

Confortable, léger, armé d'une solide autonomie et de réglages sonores directement intégrés dans les commandes, ce casque justifie-t-il ses 45 € ?

La raison du plastique

À ce tarif, impossible d'exiger des matériaux nobles, ni même une dominante métallique. Le casque JVC posent des bases simples, avec un design classique et une structure que nous avons déjà vue ailleurs. Ce HA-S36W ressemble ainsi sur bien des aspects au WH-CH510 de Sony, autre casque Bluetooth supra-auriculaire bon marché.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

De fait, le design n'est pas spécialement inspiré, mais pas déplaisant pour autant. La jonction entre les coques rondes et l'arceau s'effectue autour d'un simple point de pivot, et non autour d'une pièce en arc de cercle, ce qui est un peu plus élégant. Les coques sont en outre légèrement coniques et cerclées d'un petit chanfrein, ce qui ne donne pas l'impression d'avoir une casserole sur chaque oreille.

L'arceau est un peu dans la même idée, à savoir très simple, mais pas triste. L'absence de revêtement rembourré, pour servir de repose-tête, n'est en outre pas bien grave en apparence. Le casque est extrêmement léger (157 g), et ce type de revêtement (sur casques d'entrée de gamme) s'étiole généralement en premier.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

La structure n'est en revanche pas pliable, ce qui aurait pu faire gagner un peu de place, mais seulement rabattable à plat (coque à 180°).

D'une manière générale, la construction est honnête. Bien que très légère, la structure résiste aux torsions, le plastique n'est pas trop cheap, et les coussinets, à défaut d'être d'excellente qualité, sont assez doux et souples. Les boutons de contrôle, placés sur la tranche de la coque droite, sont également assez bien conçus, car ne ballottent pas. Dommage de ne pas avoir fourni une pochette de transport, même souple.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Pour aller dans le même sens, le confort est très acceptable, mais forcément perfectible. Le poids presque négligeable compense l'absence de rembourrage pour le crâne, mais seulement partiellement. Une petite pression finit par apparaitre, plus ou moins marquée selon la chevelure et la forme de tête du porteur. Autre limite, liée l'utilisation de coussinets supra-auriculaires (reposant sur les oreilles) peu rembourrés : une légère pression sur les oreilles, pression qui peut s'accentuer pour les porteurs de lunettes. Comme pour tout supra-auriculaire, la notion de confort reste donc relative : impossible pour certains, suffisant pour d'autres.

Dernier point concernant le casque, celui-ci existe en 3 coloris : noir, blanc et bleu indigo.

Fiche technique JVC HA-S36W

Résumé

Type de casque
Fermé
Forme
Supra-aural
True Wireless
Non
NFC
Non
Autonomie
35h

Conception

Type de casque
Fermé
Taille des transducteurs
30mm
Type de transducteur
Transducteur dynamique
Forme
Supra-aural
Pliable
Non
Contrôle du volume
Sur le casque
Micro
Oui
Poids
157g

Connectivité

Sans-Fil
Oui
True Wireless
Non
NFC
Non
Bluetooth
Oui
Version bluetooth
5.2
Liaison filaire
Non

Alimentation

Autonomie
35h
Temps de charge
3h
Connectique de charge
USB Type C
Batterie amovible
Non
Recharge via boîtier
Non

Spécifications audio

Codecs Bluetooth
SBC
High-Res audio
Non
Bande passante (Fréquence Mini)
20 Hz
Bande passante (Fréquence max)
20 kHz
Réduction de bruit active
Non

Pas d'application, mais une solution

Apanage des appareils plus haut de gamme (à l'exception de quelques écosystèmes), les applications dédiées ne sont pas disponibles avec des casques aussi simples que le JVC HA-S36W. Rien d'incroyable au vu du peu de fonctions affichées.

Néanmoins, le constructeur pallie ce dépouillement ergonomique en plaçant une commande d'égalisation sur le casque, ou plutôt des modes sonores. Il est ainsi possible de switcher entre les 3 modes :  normal, bass (basses accentuées), et clear (aigus accentués).

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le reste des commandes est assez classique, mais suffisamment efficace, toujours sur la tranche arrière de la coque droite :

  • Bouton lecture/pause/prise d'appel, avec appel à l'assistant vocal via un appui long
  • 2 Boutons de volume (tout en haut de la tranche) : permettent de naviguer dans les pistes via un appui long
  • Bouton allumage/extinction/appairage : il est également le bouton de déclenchement des modes sonores
  • Commutateur marche/arrêt pour le microphone : assez original pour un casque Bluetooth classique, permet de couper la prise en charge du micro, ce qui peut être utile en visioconférence.

Pas de détection de port, le JVC ne s'embarrasse pas de fioritures de ce type. Presque une bonne chose, puisqu'aucune application ne permettrait une désactivation.

Connectivité simple, mais multipoint, bonjour l'obsolescence

Contrairement à d'autres produits assez simples, comme le Sony CH510, le HA-S36W ne prend même pas en charge le codec AAC. Ainsi sa puce Bluetooth 5.2 doit-elle se contenter du SBC, ce qui n'est pas bien grave pour un casque techniquement aussi simple.

À l'inverse, JVC intègre une connexion Multipoint, ce qui permet de basculer entre les flux audio de deux appareils. Si ce type de connexion n'est pas unique sur casque abordable, cela reste rare.

Pas grand-chose à dire sur la qualité de connexion, plutôt stable, avec une portée bien suffisante pour un usage classique. Même bonne surprise pour la stabilité de connexion en mode Multipoint.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

En revanche, difficile de justifier l'absence d'entrée filaire. Oui, ce casque est avant tout Bluetooth, le son est optimisé en ce sens, mais ce n'est pas une raison, selon nous, pour en faire un produit jetable (inutilisable une fois la batterie morte). Le public ciblé n'est à priori pas du genre à s'acheter un casque ou des écouteurs tous les quatre matins, et aurait pu s'en servir sur ordinateur (sans latence). Ce manque reste moins ridicule que sur des appareils hors de prix type Apple Airpods Max ou Bowers & Wilkins PX8, mais tout de même à pointer du doigt. Malheureusement, le JVC HA-S36W est très loin d'être le seul casque abordable cédant à cette pratique.

Cela va sans dire, le port USB-C ne fonctionne pas en tant qu'interface, il est impossible d'utiliser le modèle en audio sur le port USB-C d'un téléphone ou d'un PC.

Pas d'ANC, mais une autonomie solide

Pas impossible à trouver à ce niveau de prix, la réduction de bruit active n'est alors généralement qu'un gadget, qui n'atténue sur quelques dB au prix d'un bruit de fond rehaussé.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Au moins, l'isolation passive est ici déjà efficace dans les hautes fréquences. Pas de miracle, notamment dans les médiums, mais la qualité des coussinets apporte une réelle atténuation, sans creux, d'autant plus en montant dans les fréquences. Pas de miracle cela dit, les gammes de fréquences totalement oubliées débordent fatalement dans l'écoute, et ne permettent pas au modèle de se couper du monde, seulement d'éviter de monter trop fortement le volume.

Pour le microphone intégré (appel/visio), le casque propose quelque chose de correct. En effet, la qualité de la captation est très bonne en milieu calme, car équilibrée, sans effet de saturation ou d'accentuation sur certains phonèmes. Le HA-S36W est largement utilisable dans le cadre d'une visioconférence donc.

Mesure de l'isolation du casque. En vert, le signal témoin. En marron, le signal atténué par le casque. Le modèle est loin d'être mauvais pour un petit casque supra, sans pouvoir faire de miracle dans les médiums et les basses
Mesure de l'isolation du casque. En vert, le signal témoin. En marron, le signal atténué par le casque. Le modèle est loin d'être mauvais pour un petit casque supra, sans pouvoir faire de miracle dans les médiums et les basses

À l'inverse, pas de miracle en milieu très bruyant. S'il est possible de tirer quelque chose du casque, on sent largement les débordements du son, la voix sabrée et marquée par de lourds artefacts et quelques coupures. À moins de ne pas avoir le choix, autant garder son téléphone à l'oreille.

Autonomie dans la très bonne moyenne

Le progrès du Bluetooth aidant, les petits casques abordables comme ce JVC atteignent à présent des autonomies tout à fait acceptables, voire excellentes. Cela est également imputable à la combinaison d'un petit transducteur (peu énergivore) et d'un bitrate assez faible (généralement) pour les codecs Bluetooth utilisés.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Reste que les 35 h annoncées ici par JVC nous semblent à peu près respectées. Ainsi, nous avons clairement dépassé les 30 h (mais sans avoir l'œil sur le chronomètre), sans doute davantage. De quoi être au moins paré pour la semaine en utilisation normale. La recharge prend quant à elle environ 2 h – 2 h 30, le chargeur n'ayant que peu d'importance ici (charge lente).

Un son plus équilibré que la moyenne

Structure supra-auriculaire oblige, le JVC HA-S36W intègre des transducteurs plus petits que les 40 mm généralement utilisés sur les casques audio Bluetooth (circum-auriculaires), à l'exception de quelques étrangetés plus petites, comme le Sony WH-1000Xm5 et son driver de 30 mm.  Mais, ici, pas de membrane spéciale ou de montage avancé, l'architecture observée semble particulièrement simple, et le transducteur de 30 mm équipé d'une membrane polymère standard.

Reste que, aussi simple soit-il, le son est honnête, voire assez bon pour un casque abordable. La signature sonore n'est pas neutre, mais plus régulière que sur l'essentiel de la concurrence. On ne retrouve pas les outrances basseuses de certains casques, ni les oscillations incontrôlées dans le haut du spectre.

Mesure (compensée) de la réponse en fréquence du JVC HA-S36W. Si l'on omet la mesure dans les basses, ici non-pertinente du fait de la tête de mesure peu adaptée à un casque supra, le reste du casque est loin d'être dans la caricature.
Mesure (compensée) de la réponse en fréquence du JVC HA-S36W. Si l'on omet la mesure dans les basses, ici non-pertinente du fait de la tête de mesure peu adaptée à un casque supra, le reste du casque est loin d'être dans la caricature.

La marque mise sur une accentuation dans les bas-médiums, afin de conserver un bon niveau dans les basses. Le résultat est loin d'être parfait, puisque nous sentons bien un petit débordement des basses dans les médiums, mais tout est suffisamment maitrisé pour ne pas être brouillon. Il y a un certain impact, une assise dans l'écoute, sans tomber dans les travers du bass-boost. En activant le mode Bass justement, la barrière est franchie, puisque le casque appuie encore son pic dans les basses/bas-médiums. Plus de sensations, mais moins de précisions. À l'inverse, sans rendre l'écoute agressive, le mode Clear profite surtout aux voix et non à la précision sonore comme telle.

Le reste du spectre est un moins prévisible, puisque si les médiums sont plutôt équilibrés, avec une belle représentation des voix, les aigus semblent composer avec les limites du casque. Quelques creux viennent ainsi atténuer les sons potentiellement stridents, trop complexes pour le transducteur, quand d'autres pics permettent de mettre en avant la brillance d'un morceau, afin d'aérer l'écoute, donner une sensation d'ampleur, quitte à forcer un peu le trait.

© Guillaume Fourcadier pour Clubic
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Cela marche assez bien, sans faire oublier la qualité technique moyenne du transducteur, caractérisée par un niveau de détails tout aussi moyen. Le casque peut ainsi se perdre dans des morceaux complexes, particulièrement sur les genres rapides, tout en affichant une certaine ampleur de la scène sonore sur d'autres morceaux. Au moins, le rendu est assez polyvalent, mais surtout sans défaut trop marquant. Tout est là avec plus ou moins de qualité évidemment. Le JBL Tune 500BT a tendance, dans cette même gamme de prix, à gonfler davantage les basses et les aigus, d'où un rendu plus fatigant et plus imprécis que le JVC.

7

Bien que très simple voire sans surprise, le JVC HA-S36W est un casque Bluetooth abordable qui ne porte pas en lui de défaut rédhibitoire. Sa conception, très simple mais suffisamment sérieuse, lui permet de s'éloigner sensiblement des modèles "gadget".

Simple d'utilisation, armé d'une bonne autonomie, le JVC jouit également d'une bonne qualité sonore pour son prix. Ce socle va de pair avec une connectivité assez étudié, avec intégration du multipoint, mais également avec des commandes complètes, ce qui compense l'absence d'application.

Sa seule limite, mis à part son confort perfectible, vient de l'absence de fonctionnement en filaire, ce qui pourra se révéler bloquant pour certains

Les plus

  • Son à peu près équilibré
  • Connexion Multipoint
  • Très bonne autonomie
  • Egaliseurs intégrés au casque
  • Légèreté

Les moins

  • Pas de connexion filaire
  • Pas de rembourrage de l'arceau
  • Confort correct, sans plus

Construction 6

Confort 6

Ergonomie 8

Isolation 6

Autonomie 8

Qualité sonore 7

Amazon 44,99€ Voir l'offre
Amazon 38,99€ Voir l'offre
Pc Componentes FR 23,93€ Voir l'offre
Fnac 30,26€ Voir l'offre
Cdiscount 30,79€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
Amazon 44,99€ Voir l'offre
Amazon 38,99€ Voir l'offre
Pc Componentes FR 23,93€ Voir l'offre
Fnac 30,26€ Voir l'offre
Cdiscount 30,79€ Voir l'offre
Voir plus d'offres
JVC HA-S36W
JVC HA-S36W
Casque audio
date de sortie : 21-12-2022
Voir la fiche produit
Haut de page
Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (1)

userresu
Est-ce que le micro est bon ? C’est à dire ; est-ce qu’il pourrait faire un bon casque main-libre Bluetooth pour des communications téléphoniques ? J’ai un AKG NC60 ; je l’utilise à 95% voir plus comme kit main-libre Bluetooth ; et le micro est médiocre ; dixit mes correspondants ; est-ce que le micro de ce JVC est bon ?
Loposo
Tout les micros d écouteur ou casques bleutooth dont mauvais car simplement le placement ne permet pas d’avoir une bonne qualité.<br /> Si on souhaite avoir on bon micro en son on a les casque avec un bras qui vient devant la bouche.<br /> Des mesures précises de centaines de casques et écouteur sur le site rting. Il y a les réponse freq des mic aussi. Bref les casque très cher sont rarement les meilleurs et les micros sont toujours mauvais
userresu
Loposo:<br /> Des mesures précises de centaines de casques et écouteur sur le site rting<br /> Merci pour le site RTINGS point com. Je ne connaissais pas.
guifou
Je précise ça dans le test ;). C’est très correct en milieu calme. Par contre, pas de système multimicrophone, donc presque aucune réduction de bruit en appel.
Voir tous les messages sur le forum