Avion : vers une démocratisation du Wi-Fi à bord en Europe

Par
Le 22 septembre 2015
 0
Le Wi-Fi fera son apparition à bord de vols continentaux européens à partir de l'été prochain, suite à l'annonce d'un réseau européen pour l'aviation.

Les vols européens seront bientôt connectés à Internet, enfin, des années après les vols américains. L'opérateur de télécommunications par satellite Inmarsat et l'opérateur terrestre Deutsche Telekom (maison mère de T-Mobile) ont annoncé lundi avoir conclu un partenariat visant à installer Internet à bord des avions européens.

L'internet en vol était jusqu'à présent réservé aux vols continentaux aux États-Unis et à de très rares vols transatlantiques. Et l'alliance Air France KLM mène timidement une expérimentation sur deux lignes européennes. Mais on prédit que le marché de la connectivité aérienne représentera 1 milliard de dollars en 2020, et que la moitié des avions seront équipés dans le monde entier. Il y a donc de belles opportunités sur le Vieux Continent, que ces deux opérateurs saisissent.

0226000008178514-photo-european-aviation-network.jpg

En contrepartie du retard par rapport à l'Amérique du Nord, les passagers en Europe profiteront d'entrée d'une connexion à internet de bonne qualité. Les premières années, le service du pionnier Gogo plafonnait effectivement à 3 puis à 9 Mb/s, pour un avion entier. Deutsche Telekom et Inmarsat promettent quant à eux d'offrir « un confort similaire à celui d'une connexion haut débit à domicile », sans toutefois chiffrer la bande passante. La vidéo de présentation précise néanmoins que les passagers pourront naviguer sur Internet et même regarder de la vidéo en streaming.

Pour ce faire, le service européen exploitera d'une part un nouveau satellite d'Inmarsat exploitant la bande S (30 MHz), et d'autre part un réseau terrestre reposant sur la technologie LTE (4G), constitué de relais spécifiques portant à 80 km (au lieu de 10 au maximum) et compatibles avec les vitesses d'avions de ligne. Cette approche paraît semblable à celle du service Gogo, qui exploite un réseau cellulaire air to ground pour les transferts ascendants (de l'avion à internet), et le satellite pour les transferts descendants. Une antenne satellite unidirectionnelle est moins encombrante et limite donc la trainée et la consommation de carburant.

La compagnie aérienne allemande Lufthansa s'est jointe à l'annonce. Elle mettra ce service à l'essai à partir de l'été 2016 et courant 2017.


Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Automobile

scroll top