Gogo combine cellulaire et satellite pour de l'Internet en vol à 60 Mb/s

Par
Le 17 septembre 2013
 0
Le pionnier de l'Internet en vol Gogo a annoncé la semaine dernière la nouvelle génération de son service, qui portera le débit à plus de 60 Mb/s.

Le nouveau service, baptisé Gogo GTO pour Ground to Orbit (du sol à l'orbite), combinera pour ce faire l'Internet par satellite et le réseau cellulaire Gogo Air to Ground (ATG), comparable à un réseau de téléphonie mobile classique mais à grande échelle (plus d'explications dans cette vidéo).

00f0000006644518-photo-logo-gogo.jpg

Jusqu'à présent Gogo n'avait recours qu'à son réseau cellulaire au sol, qui délivrait initialement 3,1 Mb/s il y a cinq ans et délivre aujourd'hui 9,8 Mb/s. Ce réseau cellulaire et son temps de réponse relativement court ne serviront désormais qu'aux transferts « ascendants », c'est-à-dire aux transferts allant des avions à Internet.

Dorénavant Gogo fait appel au satellite pour les transferts descendants, et seulement pour les transferts depuis Internet jusqu'à l'avion. Cette solution est à la fois plus performante et plus écologique que le satellite bidirectionnel. Une antenne de réception en bande Ku serait effectivement deux fois plus sensible tout en étant deux fois moins encombrante qu'une antenne d'émission-réception en bande Ka, ce qui lui permettrait d'atteindre 60 Mb/s tout en limitant la trainée et donc la consommation de carburant.

0190000006644520-photo-gogo-test-plane.jpg
On distingues les antennes ATG au-dessous du fuselage, mais il n'y pas d'antenne satellite (ronde) sur cette photo

Une telle bande passante servira d'ailleurs aux compagnies aériennes qui le souhaiteront d'offrir des services en direct sur leurs systèmes de divertissement à bord, tels que de la télévision sur IP, de l'actualité ou de la météo.

En contrepartie, le recours à un réseau cellulaire au sol continue de limiter la solution de Gogo aux vols continentaux. En reposant exclusivement sur le satellite, Air France et KLM peuvent quant à eux proposer Internet sur des vols transatlantiques ou long-courriers. Jusqu'à présent Gogo reste d'ailleurs cantonné aux vols intérieurs américains. La nouvelle génération Gogo GTO fera ainsi ses débuts au second semestre 2014 sur la compagnie Virgin America.

000000f006644522-photo-gogo-atg-tower.jpg
Une antenne au sol

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top