Box TGV : Internet et services à la demande sur les rails le 1er décembre

26 novembre 2010 à 17h03
0
La SNCF a aujourd'hui annoncé à l'occasion d'un voyage inaugural le lancement imminent de « Box TGV », une nouvelle offre de service à bord. Déployé à partir du 1er décembre sur l'ensemble des 52 rames de la flotte TGV Est, ce service promet une offre multimédia mais aussi et surtout une connexion à Internet fiable à 320 km/h. 

03781648-photo-logo-box-tgv.jpg

0140000003781876-photo-sp-cial-box-tgv.jpg

Accédez à Internet à 320 km/h, mais pas seulement

À partir d'un portail « Box TGV » accessible depuis un ordinateur portable ou d'une déclinaison mobile, on accède à quelques services gratuits mais aussi et surtout à de multiples services payants.

00F0000003781664-photo-portail-box-tgv.jpg

À commencer par la connexion à Internet, qui est facturée 4,99 euros de l'heure ou 9,99 euros pour la durée totale du voyage.

L'« Happy Store » offre quant à lui une sélection de divertissements à destination des adultes et des enfants. On y retrouve notamment une sélection de 10 films à la demande, dont une moitié issue des sorties du mois, pour 4,99 euros chacun, et une autre moitié autour d'une thématique mensuelle, pour 3,99 euros. Des concerts de musique actuelle et classique facturés 4,99 euros sont également proposés.

00A0000003781692-photo-box-tgv-les-films.jpg
00A0000003781694-photo-box-tgv-les-concerts.jpg

La rubrique « Coach Express » compile une sélection de cours dans des domaines variés tels que l'informatique, la cuisine ou les langues, pour des tarifs s'échelonnant de 1,49 à 3,29 euros.

Des jeux, des coloriages, des dessins animés et des programmes éducatifs constituent par ailleurs trois « Kidbox » destinées à autant de tranches d'âges d'enfants : moins de 6 ans, de 6 à 9 ans et de 9 à 12 ans, à 5,49 euros l'unité.

Le « Kiosque » offre un accès gratuit à l'actualité par le biais des sites Internet Le Monde.fr, Le Post et L'équipe.fr, ou aux journaux de France 24 et de RFI. On y achète aussi le quotidien Le Monde pour 2 euros, et cinq documentaires thématiques pour 2,99 euros chacun.

00A0000003781730-photo-box-tgv-coach-perso.jpg
00A0000003781734-photo-box-tgv-kidbox.jpg
00A0000003781732-photo-box-tgv-le-monde.jpg

L'« information SNCF en direct » présente enfin gratuitement et en temps réel l'avancée du trajet, la vitesse instantanée du train et l'heure d'arrivée tenant compte des retards éventuels, ainsi que des informations pratiques sur la gare d'arrivée. Un guide touristique est également proposé pour chacune des 47 villes desservies, pour 0,49 à 0,79 euros, tandis qu'une carte de localisation interactive « Travelmap » est proposée pour 1,49 euros.

00A0000003781806-photo-box-tgv-city-guide.jpg
00A0000003781808-photo-box-tgv-travelmap.jpg

Chacun de ces services est payable à l'acte ou par le biais d'un portefeuille virtuel, qu'on alimente au moyen d'une carte bleue ou d'une carte prépayée de 5 ou 10 euros, vendue en voiture bar et dans les magasins Relay de certaines gares du réseau TGV Est.

00F0000003782034-photo-cartes-pr-pay-es-box-tgv.jpg

Du CPL à 25 000 V ? Non, du satellite !

Sur le plan technique, chacune des 52 rames embarque une infrastructure spécifique d'une valeur de 350 000 euros. Celle-ci comporte naturellement une connexion à Internet et un réseau Wi-Fi, mais aussi des serveurs embarqués destinés à alléger les besoins en bande passante.

La connexion à Internet emprunte une liaison satellite offrant un débit descendant de 2 Mbps et montant de 512 Kbps. Les tunnels restent donc d'éternelles zones blanches, tout comme avec une liaison GSM, à moins que des câbles rayonnant n'aient été installés par les exploitants des tunnels. Une liaison GSM (3G) est d'ailleurs implémentée, mais elle n'est pas utilisée sur la ligne Est. Une liaison Wi-Fi prend enfin le relai en gare.

0140000003781598-photo-antenne-satellite-box-tgv.jpg

La desserte locale est quant à elle assurée par un réseau Wi-Fi, avec deux points d'accès par voiture.

La majorité des services proposés par le portail « Box TGV » sont donc stockés sur les serveurs embarqués, sur lesquels ils sont répliqués à intervalle plus ou moins régulier. L'actualité est par exemple mise à jour toutes les 15 minutes, tandis que les contenus plus lourds (toutes les vidéos) ne sont mis à jour qu'en dehors des trajets commerciaux. Les échanges restent ainsi au maximum en circuit fermé.

L'équipement est dimensionné pour supporter la charge de 20 % des voyageurs présents à bord, un scénario optimiste d'après les représentants de la SNCF. Vraisemblablement en raison du fort engouement des voyageurs de l'avant-première, le fonctionnement du service s'est révélé pour le moins erratique la majeure partie du temps. Il est donc malheureusement impossible de livrer un ressenti. Tout juste sait-on qu'un service gourmand comme YouTube n'est — pour l'heure — pas bloqué, et qu'aucun filtrage n'est exercé sur tel ou tel protocole. En théorie, il devrait donc être possible d'utiliser Deezer ou Spotify, de passer un appel en voix sur IP (VoIP), de télécharger en peer to peer ou encore de se connecter par VPN au réseau de son entreprise. En pratique, les 2 Mbps partagés sur toute la rame et les temps de réponses du satellite calmeront vraisemblablement les ardeurs des voyageurs trop gourmands.

« Box TGV » fera quoi qu'il en soit l'objet d'un premier bilan à l'automne 2011, avant d'être éventuellement étendu à d'autres lignes de TGV.

0000014003782032-photo-antenne-satellite-box-tgv.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top