Projet BlackHoles@Home : prêtez la puissance de calcul de votre ordinateur à la science

Nathan Le Gohlisse Contributeur
23 avril 2019 à 07h02
0
Astrophysique

La semaine dernière, le monde découvrait pour la première fois l'image d'un trou noir capturée grâce au réseau de huit télescopes des équipes de l'Event Horizon Telescope (EHT). Une première historique qui permet de braquer un peu plus les projecteurs sur la recherche scientifique en matière de trous noirs et d'ondes gravitationnelles, causées par leur collision.

C'est justement le domaine premier d'expertise du Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory (LIGO). Aidé par l'importante contribution de trois Lauréats du prix Nobel 2017 consacrés à la chasse aux ondes gravitationnelles, le LIGO récolte depuis quelques semaines les fruits d'un travail de longue haleine. Pour continuer sur cette voie, l'observatoire pourrait tirer profit d'une initiative lancée par l'Université de Virginie occidentale. Au travers d'un programme baptisé Project BlackHoles@Home, l'établissement enjoint les passionnés d'astrophysique à céder une portion de la puissance de calcul de leur ordinateur pour aider aux recherches.

C'est pour la science, merci d'avance


Car si les observations croissantes du LIGO permettent d'obtenir des données relatives aux trous noirs et aux ondes gravitationnelles, l'analyse de la quantité, parfois colossale, d'informations véhiculées par ces ondes prend du temps et nécessite une puissance de calcul fort copieuse. L'idée est donc de mettre à contribution les ordinateurs d'internautes volontaires, en reprenant le principe de calcul distribué pour l'appliquer à un effort scientifique majeur.

Un postulat appuyé par Zachariah Etienne, professeur assistant à l'Université de Virginie occidentale. Dans un communiqué, l'intéressé décrit la situation en ces termes : « Nos détecteurs d'ondes gravitationnelles deviennent de plus en plus sensibles, nous devrons redoubler d'efforts pour comprendre toute l'information renfermée dans les ondes gravitationnelles générées lorsque des trous noirs binaires entrent en collision ».

« Nous nous tournons vers le grand public pour nous aider dans ces efforts, qui consistent à générer un nombre sans précédent de simulations auto-consistantes de ces collisions extrêmement puissantes », a-t-il ajouté. « Ce sera vraiment un effort inclusif, et nous espérons pouvoir intéresser la prochaine génération de scientifiques au domaine en pleine croissance qu'est l'astrophysique propre aux ondes gravitationnelles », conclue-t-il.

Une expérience collaborative bientôt accessible aux volontaires


Consultable en ligne sur le site BlackHole@Home, l'état d'avancement du projet sera partagé au public de manière régulière, promettent les responsables de initiative. L'équipe de Zachariah Etienne est actuellement en train de créer le logiciel qui permettra aux internautes de consacrer une part de la puissance de leur machine à l'Université de Virginie occidentale et au LIGO. Ce logiciel devrait être prêt à être lancé plus tard dans l'année, a-t-il été précisé.

Par le passé, le principe de calcul distribué avait déjà été employé par Folding@Home et d'autres projets similaires, précise Digital Trends. Contrairement à BlackHole@Home, qui se focalise sur les phénomènes spatiaux, Folding@Home se concentrait pour sa part sur la recherche médicale. Il avait, fut un temps, été soutenu par Google ainsi que Sony, notamment au travers de ses PlayStation 3.

8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top