Vous pouvez voter pour nommer le plus grand monde "sans nom" du système solaire

le 14 avril 2019
 0
OR10

Plus de 10 ans après sa découverte, la planète naine provisoirement baptisée 2007 OR10 se cherche un nom pérenne. Et pour trouver la meilleure appellation, une équipe d'astronomes a décidé de faire appel au public, via un vote en ligne.

Le 17 juillet 2007 était découverte une planète naine du système solaire, au sein de la lointaine ceinture de Kuiper. Baptisée 2007 OR10, son nom ne devait cependant pas durer.

Une petite planète rouge


Près de 12 ans après cet événement, une équipe d'astronomes a finalement décidé de se pencher sur cette question. Pourquoi si tard ? « Vous ne pouvez pas nommer quelque chose dont vous ne savez rien », explique Meg Schwamb, l'une des scientifiques ayant découvert la planète.

Et après des années de recherche, 2007 OR10 nous est un peu moins inconnue. On connaît par exemple son diamètre : autour de 1nbsp;250 km (environ 10 fois moins que celui de la Terre). Par ailleurs, on sait que sa surface est recouverte d'eau glacée, avec des traces de glace de méthane. C'est cette dernière caractéristique qui donne à la planète naine une teinte rouge quand elle est éclairée par les rayons du soleil.

Avec toutes ces informations, 2007 OR10 « est passée d'un simple point lumineux à un monde à part entière », affirme Meg Schwamb. Un monde qui mérite à présent un nom moins alambiqué.

2007 OR10 va se faire un nom


Les astronomes ont donc choisi d'ouvrir une consultation publique via un site dédié, sur lequel vous pouvez voter pour votre nom préféré. Mais on vous arrête tout de suite : il n'est pas possible de faire vos propres propositions. Trois noms ont déjà été présélectionnés : Gongong, inspiré d'un dieu chinois de l'eau, Holle, d'après une ancienne divinité européenne associée à la fertilité et à la renaissance, et Vili, du nom d'un dieu nordique, frère d'Odin.

Vous avez jusqu'au 10 mai pour exprimer votre opinion. Le nom ayant recueilli le plus de voix sera ensuite recommandé auprès de l'Union astronomique internationale, qui aura le dernier mot.

Source : New Scientist.
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
scroll top