L'entreprise russe qui veut mettre des publicités en orbite a un premier client : PepsiCo

16 avril 2019 à 08h55
0
Satellite

Alors que le projet de StartRocket d'envoyer en orbite des publicités paraissait lunaire à son annonce en janvier, la startup aurait enfin un premier client : PepsiCo.

Mais jusqu'où ira la publicité ? Alors que l'espace public est déjà saturé de publicités en tous genres - jusqu'à des dizaines de milliers de stimuli par jour -, la startup russe StartRocket a eu la bonne idée de s'éloigner de la Terre pour envoyer les publicités dans le grand vide de l'espace. Si le projet devient bel et bien réalité, PepsiCo pourrait lancer ses premières bannières en orbite d'ici 2021.

Un logo Pepsi dans l'espace en 2021 ?


Vous avez toujours rêvé de voir le logo de Pepsi scintiller parmi les étoiles ? StartRocket pourrait enfin faire de ce rêve - ou de ce cauchemar - une réalité. Grâce à ses nano-satellites, baptisés CubeSats, la startup pourrait permettre à Pepsi de vanter les mérites de sa boisson énergisante « Adrenaline Rush » au cœur d'une « campagne visant à lutter contre les stéréotypes et les discriminations à l'encontre des gamers ».

Loin d'être une blague, Olga Mangova, porte-parole de PepsiCo Russie, a confirmé ce partenariat auprès du site Futurism en ajoutant que les « panneaux publicitaires en orbite représentent une révolution sur le marché de la communication ». Une révolution qui pourrait même démarrer dès 2021.

De la Terre à la Lune : StartRocket ne peut pas échapper à la loi


D'un point de vue technique, ces CubeSats pourraient graviter entre 400 à 500 km d'altitude, aux côtés de l'ISS (environ 400 km d'altitude), et rendre visibles les messages publicitaires pendant environ six minutes, trois à quatre fois par jour.

Un projet ambitieux sur le papier, mais qui ne manquera pas de se heurter à des barrières de taille. Si les CubeSats posent un problème de pollution visuelle et d'éthique, on peut se demander si StartRocket obtiendra l'autorisation nécessaire pour envoyer ses satellites en orbite. Le Traité de l'Espace ratifié en 1967 prévoit que « les activités non-gouvernementales dans l'espace, comprenant la Lune et les corps célestes, doivent obtenir l'autorisation préalable, puis la surveillance permanente de l'État membre concerné par le traité ». Reste à voir si le Kremlin acceptera ou non de se porter garant d'un tel projet qui stationne toujours à sa phase de financement.

Modifié le 16/04/2019 à 11h06
10 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top