Des scientifiques développent un matériau réduisant les émissions de CO2 issues du pétrole

11 février 2020 à 14h40
0
raffinerie pétrole
Raffinerie © Shutterstock.com

Les scientifiques mettent régulièrement au point des solutions pour aider à réduire les émissions de CO2. En décembre dernier, nous évoquions le nouvel outil de captation du dioxyde de carbone mis au point par le célèbre MIT. Cette fois, ce sont des chercheurs de l'université de Sydney qui ont développé un matériau capable de réduire le CO2 émis par le secteur pétrolier.

L'institut en attend une réduction de 28 %, au maximum, des émissions réalisées lors du raffinage du pétrole brut.


Matériau acide

Ce catalyseur à base de silice-alumine présenterait l'acidité la plus élevée jamais observée jusqu'à présent dans un matériau de ce genre. Cette « acidité de Brønsted » est primordiale : elle mesure la capacité d'une espèce chimique à transmettre un ou plusieurs protons, une propriété de plus en plus utilisée dans l'industrie. Elle est utile pour la captation ou le traitement du CO2, mais aussi dans des secteurs comme la conversion de biomasse ou la purification de l'eau. Ainsi, un matériau présentant une acidité élevée possède un potentiel important dans la lutte contre les émissions de dioxyde de carbone.

Le professeur Huang, de la faculté d'ingénierie et du Nano Institut de Sydney a déclaré que « ce nouveau catalyseur peut réduire considérablement la quantité de CO2 émise par les raffineries de pétrole, ce qui a le potentiel de rendre l'industrie des combustibles fossiles beaucoup plus verte et plus propre ».


Pour un pétrole plus propre

Pour l'enseignant, l'objectif est de ne pas dépendre des sources d'énergies renouvelables, mais plutôt d'améliorer les industries polluantes pour les rendre plus propres. Selon lui, « les énergies renouvelables sont importantes pour parvenir à un approvisionnement énergétique plus durable. Mais la réalité est que nous dépendrons toujours des combustibles fossiles dans un avenir proche. Par conséquent, nous devons faire tout notre possible pour rendre cette industrie plus efficace et réduire son empreinte carbone pendant que nous passons aux sources d'énergie renouvelables ».

Il ajoute : « Ce nouveau catalyseur offre des perspectives intéressantes. S'il était adopté par l'ensemble de l'industrie des raffineries de pétrole, nous pourrions observer une réduction de plus de 20 % des émissions de CO2 pendant le processus de raffinage du pétrole. Cela correspond à la consommation en pétrole brut de l'Australie, à plus de deux millions de barils par jour ». D'après Phys.org, les raffineries de pétrole constituent l'une des plus importantes sources de CO2 du secteur industriel avec les centrales électriques.

Le matériau pourrait également servir au développement de l'industrie de la biomasse : selon le professeur, il incite à considérer des éléments tels que les algues comme « faisant partie des solutions énergétiques durables ». Les chercheurs travaillent désormais à rendre possible la production de ce matériau à une échelle industrielle.

Source : Phys.org
Modifié le 13/02/2020 à 10h37
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top