Découverte de 71 nouvelles espèces en 2019 !

Aymeric Pontier
Spécialiste environnement
03 février 2020 à 09h46
0
Nouvelles espèces en 2019
© Académie des sciences de Californie

L'année 2019 s'est achevée il y a peu. Et comme les précédentes, elle a révélé son lot de surprises et de découvertes en matière de biodiversité. En tout, 71 espèces animales et végétales ont pu être identifiées pour la première fois : geckos, araignées, plantes, fourmis, etc.

L'arbre de la vie sur Terre est loin d'avoir été entièrement recensé par Sapiens. Sur les 8,7 millions d'espèces qu'il est supposé contenir, seule une toute petite partie est aujourd'hui connue. Nombreux sont les territoires sur Terre qui demeurent peu ou pas explorés. Cependant, même les lieux très visités peuvent révéler des espèces non encore repérées !


Quels sont les nouveaux visages de la biodiversité ?

Parmi les êtres vivants qui sont venus rejoindre l'arbre biologique en 2019, on compte 17 espèces de poissons, 15 geckos, 8 plantes à fleur, 6 limaces de mer, 5 arachnides, 4 anguilles, 3 fourmis, 3 scinques, 2 raies, 2 guêpes, 2 mousses, 2 coraux, et enfin 2 lézards.

Cette « moisson » est moins fournie que celle de l'année 2018, au cours de laquelle 229 espèces nouvelles avaient été découvertes ; elle reste néanmoins conséquente. Hélas, plusieurs des nouvelles espèces découvertes sont déjà considérées en danger d'extinction.

C'est le cas de spécimens de geckos et de lézards endémiques d'habitats très restreints. À titre d'exemple, Kuniesaurus albiauris, un lézard qui vit uniquement sur l'île des Pins en Nouvelle-Calédonie, est menacé par des fourmis rouges invasives qui sont arrivées sur place il y a 50 ans.


Elles étaient parfois présentes dans nos assiettes

Certaines espèces de ce cru 2019 ont été découvertes sur le terrain, voire redécouvertes, au cours d'expéditions. C'est le cas de la fleur blanche Trembleya altoparaisensis, qui avait été cueillie une fois il y a plus de 100 ans par le botaniste Auguste François Marie Glaziou mais n'avait jamais été revue depuis. Elle a pu être observée à nouveau, dans le parc national de Chapada dos Veadeiros au Brésil.

D'autres espèces ont pu être mises en évidence après une analyse ADN ou une étude morphologique plus poussée qu'autrefois. C'est ainsi que des chercheurs se sont aperçus que des raies vendues sur les marchés coréens n'appartenaient pas à l'espèce commune Dipturus chilensis, mais correspondaient en réalité à une nouvelle espèce similaire Dipturus lamillai. Une constatation de laquelle émerge d'ailleurs la nécessité d'analyser les plantes et animaux vendus dans le commerce, pour s'assurer qu'ils n'appartiennent pas à des espèces rares.

Par ailleurs, plusieurs nouvelles espèces de poissons ont été découvertes dans les récifs tropicaux du globe, et la limace de mer Madrella amphora dans l'océan Pacifique. De même que Lola konavoka, une araignée translucide vivant dans les cavernes de Croatie, et une étrange familles d'araignées mexicaines qui s'enterrent à l'intérieur de fourmilières.

Source : Académie des sciences de Californie, LCI
Modifié le 03/02/2020 à 10h01
6
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top