Vers une agriculture sous-marine ?

Aymeric Pontier
Spécialiste environnement
22 janvier 2020 à 10h30
0
Plongée sous marine

Une entreprise italienne, du nom de Nemo's Garden, a conçu un dispositif de « jardin aquatique » qui permet de cultiver des plantes au fond de la mer, dans des bulles d'air. L'objectif est de développer une nouvelle forme d'activité agricole dans les zones où la terre n'est pas cultivable. Dans les régions désertiques ou arides par exemple.

Ce concept de ferme aquatique consiste à placer des cloches remplies d'air, accrochées à quelques mètres de profondeur, ouvertes sur la mer par le dessous pour permettre à des plongeurs de s'y rendre facilement tout en maintenant l'air et l'humidité dont les plantes ont besoin.

Le concept inédit de Nemo's Garden

Des terrasses aux rizières, les agriculteurs du monde entier ont de tout temps utilisé des techniques ingénieuses pour faire pousser des cultures dans les environnements les plus inhospitaliers. Mais l'idée de ferme sous-marine, développé par Nemo's Garden, pousse le concept un peu plus loin. Il s'agit ici d'adapter la production agricole aux milieux marins.

Installée à Noli dans la région côtière de la Ligurie, surtout connue pour ses villages balnéaires et son superbe littoral, cette société a créé la « première ferme sous-marine » au monde. Plus de 700 plantes, dont des tomates, du basilic, de la laitue ou encore des fraises, sont cultivées dans des serres hydroponiques sous-marines fixées au fond de la mer.


Ce concept original est né de Sergio Gamberini, un ingénieur chimiste italien qui dirige une entreprise de plongée sous-marine. L'idée aurait germé dans sa tête en 2013 après une discussion avec des agriculteurs locaux. Quelques jours jours plus tard, il a plongé au fond de la baie de Noli pour y placer un vase avec des graines de basilic à l'intérieur d'un ballon en plastique. Au bout de 48 heures, les graines ont commencé à germer et Gamberini a décidé de prolonger l'expérience.

Une croissance rapide des plantes

Dans ces serres sous-marines, l'air ambiant est naturellement renouvelé par les plantes et contient un taux de dioxyde de carbone beaucoup plus élevé que la normale, favorisant une croissance plus rapide des plantes.

Le bon ensoleillement dans la région et la faible profondeur des serres permet au soleil de maintenir la température des serres à 26° C en toute saison, ainsi qu'un taux d'humidité constant de 83 % grâce à l'évaporation. Les cultures sont surveillées par des caméras, et par les plongeurs qui s'y rendent presque quotidiennement. Protégées des intempéries et des nuisibles sous leurs cloches, les plantes n'ont pas besoin d'intrants.


L'objectif à terme serait de créer une « agriculture subaquatique auto-suffisante » qui pourrait être appliquée dans les régions du monde où l'eau douce se fait rare. La société Nemo's Garden cherche à développer des kits d'assemblage pour faciliter la duplication de son système de cultures, en se focalisant en priorité sur les zones arides du globe.


Source article : European Scientist
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top