Vers une agriculture sous-marine ?

Aymeric Pontier
Spécialiste environnement
22 janvier 2020 à 10h30
0
Plongée sous marine

Une entreprise italienne, du nom de Nemo's Garden, a conçu un dispositif de « jardin aquatique » qui permet de cultiver des plantes au fond de la mer, dans des bulles d'air. L'objectif est de développer une nouvelle forme d'activité agricole dans les zones où la terre n'est pas cultivable. Dans les régions désertiques ou arides par exemple.

Ce concept de ferme aquatique consiste à placer des cloches remplies d'air, accrochées à quelques mètres de profondeur, ouvertes sur la mer par le dessous pour permettre à des plongeurs de s'y rendre facilement tout en maintenant l'air et l'humidité dont les plantes ont besoin.

Le concept inédit de Nemo's Garden

Des terrasses aux rizières, les agriculteurs du monde entier ont de tout temps utilisé des techniques ingénieuses pour faire pousser des cultures dans les environnements les plus inhospitaliers. Mais l'idée de ferme sous-marine, développé par Nemo's Garden, pousse le concept un peu plus loin. Il s'agit ici d'adapter la production agricole aux milieux marins.

Installée à Noli dans la région côtière de la Ligurie, surtout connue pour ses villages balnéaires et son superbe littoral, cette société a créé la « première ferme sous-marine » au monde. Plus de 700 plantes, dont des tomates, du basilic, de la laitue ou encore des fraises, sont cultivées dans des serres hydroponiques sous-marines fixées au fond de la mer.


Ce concept original est né de Sergio Gamberini, un ingénieur chimiste italien qui dirige une entreprise de plongée sous-marine. L'idée aurait germé dans sa tête en 2013 après une discussion avec des agriculteurs locaux. Quelques jours jours plus tard, il a plongé au fond de la baie de Noli pour y placer un vase avec des graines de basilic à l'intérieur d'un ballon en plastique. Au bout de 48 heures, les graines ont commencé à germer et Gamberini a décidé de prolonger l'expérience.

Une croissance rapide des plantes

Dans ces serres sous-marines, l'air ambiant est naturellement renouvelé par les plantes et contient un taux de dioxyde de carbone beaucoup plus élevé que la normale, favorisant une croissance plus rapide des plantes.

Le bon ensoleillement dans la région et la faible profondeur des serres permet au soleil de maintenir la température des serres à 26° C en toute saison, ainsi qu'un taux d'humidité constant de 83 % grâce à l'évaporation. Les cultures sont surveillées par des caméras, et par les plongeurs qui s'y rendent presque quotidiennement. Protégées des intempéries et des nuisibles sous leurs cloches, les plantes n'ont pas besoin d'intrants.


L'objectif à terme serait de créer une « agriculture subaquatique auto-suffisante » qui pourrait être appliquée dans les régions du monde où l'eau douce se fait rare. La société Nemo's Garden cherche à développer des kits d'assemblage pour faciliter la duplication de son système de cultures, en se focalisant en priorité sur les zones arides du globe.


Source article : European Scientist
9
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
scroll top