Quel est l’impact des petits gestes du quotidien sur le climat ?

Aymeric Pontier
Spécialiste environnement
10 janvier 2020 à 18h31
27
écologie vert quotidien

Vous avez pris de bonnes résolutions en ce début d'année 2020 et avez décidé de participer, à votre niveau, à la lutte contre la crise climatique en adoptant des éco-gestes ? Mais problème, vous ne savez pas quels comportements adopter pour réduire votre empreinte carbone ? Une récente étude va peut-être vous éclairer...

Spécialisé dans l'adaptation au changement climatique, et cofondé en 2007 par Alain Grandjean et Jean-Marc Jancovici, le cabinet Carbone 4 s'est attaché à mesurer l'impact réel des éco-gestes du quotidien. Les résultats publiés dans une étude détaillent leur potentiel de réduction !

Quel est l'impact d'un citoyen engagé « héroïque » ?

Actuellement, l'empreinte carbone moyenne d'un(e) français(e) est d'environ 10,8 tonnes de CO2 par an. Le cabinet Carbone 4 estime qu'en adoptant un comportement « héroïque », il serait possible d'abaisser cette empreinte de près de 3 tonnes, soit une réduction de 25 %.

Le passage à un régime végétarien ou végétalien serait l'un des gestes les plus significatifs. À lui seul, il permettrait de réduire son empreinte carbone personnelle de 10 %, grâce à la baisse des émissions issues de l'élevage et de la déforestation. Viennent ensuite les éco-gestes liés à la mobilité : ne plus jamais prendre l'avion de sa vie, recourir au covoiturage sur tous les trajets en voiture, et utiliser son vélo pour les courts trajets seraient des efforts équivalents à une réduction de 8 %.

Manger exclusivement des produits locaux, baisser la température de son logement, acheter trois fois moins de vêtements neufs et uniquement des produits électroménagers d'occasion sont des gestes susceptibles de baisser son empreinte carbone de 6,5 %. Enfin, équiper son logement de LED n'aurait qu'un impact marginal, avec une baisse d'à peine 0,2 %.

Impact gestes du quotidien
@Carbone4


Et, en étant plus réaliste, pour le français moyen ?

Bien entendu, le cabinet Carbone 4 se doute que demander de tels efforts à toute la population est irréalisable. En prenant en compte l'acceptabilité sociale, la réduction de l'empreinte carbone grâce à des changements volontaires dits « réalistes » serait plutôt de 10 %. Dès lors, l'impact des petits gestes du quotidien est loin d'être négligeable !

Le cabinet Carbone 4 a également cherché à déterminer l'effet des investissements des ménages dans la rénovation énergétique de leur logement, et celui d'un remplacement des véhicules thermiques par des modèles électriques. Ces deux mesures une fois combinées feraient baisser l'empreinte carbone de 10 % à 20 %, selon que l'effort financier soit « réaliste » ou « héroïque », là encore.

Au final, en associant les éco-gestes du quotidien à leurs investissements individuels, les français pourraient de manière réaliste réduire leur propre empreinte carbone d'au moins 20 %, une baisse pouvant atteindre 45 % si l'ensemble de la population adoptait une posture héroïque.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
27
12
marc6310
Oui il y a sans doute une question de gros sous derrière certaines pratiques (voitures électriques, panneaux solaires etc etc … ), mais il ne faut surtout pas tout rejeter en bloc non plus. Ne plus manger d’animaux et de produits qui nécessitent la mort des animaux par exemple ça parait bien loin de contenter les affaires des « gros groupes » il s’agit de respecter le vivant, de faire preuve d’empathie, d’humanité et d’alléger son emprunte en prenant le pole le plus négativement impactant. Il ne faut pas faire qu’une seule chose en se disant qu’on participe une fois de temps en temps, il faut agir sur tous les fronts. Prenez la mesure des choses dehors, dans le monde et pas juste devant le pas de la porte de vos belles maisons et ça apparaitra comme une évidence même si ça parait être un défi bien trop important pour une humanité qui se déshumanise depuis quelques décennies.
Thebadcrc
C’est mot pour mot la justification que j’entends de tous les climatosceptiques. Ca ne varie pas d’un iota: « Le CO2 n’est pour rien dans le rechauffement climatique et d’ailleurs ce dernier est un cycle naturel et on y peut rien ». Faut arreter d’aller prendre ses informations sur des sites bien sponsorises par les industries fossiles. Tu ne te crois pas manipule parceque tu va chercher des sources non officielles sur internet, c’est ca?
Sinic
Quels que soient vos arguments, je vous invite à en donner les sources, les gens. Je lis des choses qui m’intéressent (vraiment) beaucoup, et sans condescendance, j’aimerais en lire les publications
Hiro_kool
Je suis ouvert envers tout point de vue ou explication et j’aimerai avoir la tienne sur l’air pollué de Tokyo ou de Hong Kong s’il te plaît
nirgal76
« il faut arrêter de faire culpabiliser tout le monde ». Bah, plus ils repetent de peur qu’on ne croient pas assez leurs bobards, plus on s’en fout. Les gens dans la rue veulent juste bouffer et ne pas crever au boulot, le reste n’est que préoccupations de ptits bourgeois citatins néo écolos.
Pas_Moi
A tout hasard, la densité et la surpopulation ?<br /> Donc la natalité, faites votre petit geste pour la planète, ne faites pas d’enfant.<br /> Mesure la plus efficace, parce que cela pollue et ose respirer.
yAAm
Je veux bien qu’on continue personnellement. Je n’ai ressenti aucune culpabilité en lisant cet article. Peu importe de quel bout on prend le problème, celui qui est en bout de chaîne, c’est vous, moi, les citoyens, consommateurs etc, ce n’est donc pas absurde d’étudier de quelle manière on peut optimiser notre quotidien sans pour autant tomber dans la finance verte. De même, je ne lis pas dans cet article de nouvelles techno hi tech à laquelle se convertir. On parle ici de manger moins de viande, isoler sa maison, voyager à plusieurs, réutiliser des objets, enfin … que des façons de procéder qui paraissent tout simplement moins absurde que leur contraire. Du bon sens, auquel vous répondez immédiatement « STOP ». Ah ah, vous donnez raison à Einstein
Pas_Moi
(En réponse yAAm)<br /> Et donc, jeter moins et consommer moins ?<br /> D’un autre coté, toutes les mesures de taxation et d’interdiction de circuler (Crit’air), n’ont qu’un objectif faire payer plus (ex: carburant) et faire acheter plus (Voiture récente) alors que l’ancienne marche très bien et qu’il n’y a pas de besoin d’un véhicule neuf…<br /> C’est à dire mesures dites écologiques, qui s’attaquent directement aux classes les moins riches, les plus pauvres…<br /> Alors que de l’autre, c’est le niveau financier de chacun, qui permet de consommer, c’est à dire que moins l’on gagne, moins l’on consomme et donc forcément moins l’on jette…plus on est de fait écolo sans le vouloir…<br /> N’y aurait il pas un problème en faisant peser l’écologie sur les plus pauvres ? Qui sont de par leur petit pouvoir d’achat les moins pollueurs ?<br /> En fait, le jour où plutôt que de taxer le litre de carburant, de vouloir faire acheter voiture sur voiture, l’on fera quelque chose qui n’impactera pas plus les pauvres et moins riches, CELA VA FAIRE MAL, aux réelles pollueurs, qui sont aussi ceux qui cherchent à donner des leçons de vie aux pauvres.<br /> MAINTENANT CELA VA FAIRE MAL AUX BOBOS-ECOLOS<br /> A partir de maintenant le prix du carburant à la pompe, ne sera plus fixé en fonction de taxes (zéro taxe), mais en fonction des revenus, à chaque passage à la pompe, la plaque d’immatriculation, la carte d’identité sera scannée, la pompe à essence se mettra en relation avec le fisc qui indiquera en fonction des revenus le Prix/Litre à appliquer… 0,5€/L pour les pauvres, jusqu’à 100€/L pour les très très riches.<br /> Cela a pour but, d’avoir un niveau identique de consommation et donc de pollution pour tous les Français, l’impacte du prix au litre pesant de façon identique sur le budget des ménages peu importe s’ils sont riches ou pauvres.<br /> On peut mettre en place le même système sur l’achat de voitures, un prix de base qui correspond aux coûts de construction du véhicule, sans aucun surcout, si le dernier véhicule à 20 ans d’existence, ou 100000 km (Qui part à la casse) et pour ceux qui achètent avant et bien le prix du véhicule neuf sera fonction du coût de base, plus un surcoût dépendant des revenus de l’acheteur.<br /> Toujours le même principe, le poids budgétaire de l’achat d’un véhicule, doit autant impacter le riche que le pauvre, parce que pour l’instant Crit’Air n’impacte absolument pas, ni riches, ni pollueurs, seulement les pauvres à qui l’on veut interdire de rouler sous prétexte d’écologie.<br /> Personnellement, je ne supporte pas cette écologie des donneurs de leçons, qui veulent imposer à ceux qui ont déjà du mal dans cette société, de payer toujours plus sous prétexte d’écologie, de ne plus pouvoir utiliser leur bien sous prétexte d’écologie, alors que le SEUL BUT est de faire tourner le commerce, de taxer et taxer encore…sans évidemment que cela n’impacte véritablement, les voyages, vacances, consommation, de ces bobos-écolos qui en général n’ont pas de problèmes financiers, parce que sinon, ils ne seraient pas écologistes.
yAAm
Désolé, je ne vois pas du tout en quoi cela répond à mon post, vous partez dans toute sorte de directions qui ne reprennent ni ce que j’ai dit, ni même ce qui est évoqué dans l’article.
Pas_Moi
Article;<br /> « Le cabinet Carbone 4 …et celui d’un remplacement des véhicules thermiques par des modèles électriques…selon que l’effort financier soit « réaliste » ou « héroïque », là encore. »<br /> Dans l’article vous êtes sûr ? Il est parlé de véhicules électriques et en définitive de l’ensemble de ce qui se fait au détriment des plus pauvres, en estimant qu’en plus c’est réaliste ?<br /> Mais évidemment je parle de la politique de France, pour forcer le remplacement de véhicules thermiques et des taxes d’ici, parce que franchement vu de France, il n’y a rien d’héroïque à taper sur les pauvres sous prétexte d’écologie.
yAAm
On évoque seulement le véhicule électrique, sans évoquer son impact spécifique dans la résultat, une ligne sur plus de 40, qui pourtant a retenu toute votre attention, sans incitation par ailleurs ce qui se comprend quand on connait le fondateur de Carbon 4 et ses estimations sur l’impact carbon (global). Là encore, aucune culpabilisation : on fait référence dans cette même phrase à l’isolation de la maison, du simple bon sens également qui de surcroît n’est pas tellement coûteux. Subventionné dans certains cas, et fait faire de belles économies, ce qui contredit franchement ce que vous affirmez : cet article n’attaque pas les plus pauvres, et encore moins l’étude. Vous devriez vous renseigner sur les thèses de Jean-Marc Jancovici, parce que votre discours est quelque peu hors sujet, en plus d’être contre productif. Vous faites passer les pauvres pour des baufs écervelés et moi qui suis pauvre, je peux vous affirmer que c’est nettement plus avantageux pour ma bourse de manger moins de viande, d’aller acheter de l’équipement d’occasion aux puces, de prendre les transports en commun ou partager une voiture et je suis très content d’avoir améliorer l’isolation de mon logement à peu de frais avec des isolants minces car j’ai bien réduit mes factures d’électricité en hiver. Et je dois dire que je me sent un peu moins bête de l’avoir fait, plutôt que laisser mon argent chauffer la rue…
Pas_Moi
yAAm:<br /> cet article n’attaque pas les plus pauvres<br /> Cet article, comme tous ceux qui vont dans ce sens, servent aux politiques Français, à justifier tout et n’importe quoi, en taxant même l’électricité parce que ailleurs dans le monde l’électricité se fabrique à base de charbon (Carbone) alors qu’en France l’électricité est « essentiellement » nucléaire et interdisant l’usage de vieux véhicules dans certaines villes de France, alors cet article ne tape pas directement sur les pauvres, mais sert de base comme tout ce qui se fait dans le domaine écologique, pour servir de prétexte aux politiques pour taper sur les pauvres.<br /> Avec la justification inique des politiques, par exemple, vous voyez « Carbone 4 » prétend « les français pourraient de manière réaliste réduire leur propre empreinte carbone d’au moins 20 %, une baisse pouvant atteindre 45 % si l’ensemble de la population adoptait une posture héroïque. » ce qui est totalement faux.
MisterGTO
nirgal76:<br /> le reste n’est que préoccupations de ptits bourgeois citatins néo écolos.<br /> On en reparlera quand ce qui se passe en Australie se généralisera…
nirgal76
Ouais c’est vrai, il fait chaud en été en australie, y’ a plus de saison, c’est à cause du réchauffement climatique. On nous a déja fait le coup avec l’amazonie alors que c’était des feux volontaires. C’est pas 1°c de plus au climat global qui fait partir des feux spontanément<br /> " Les incendies monstres en Australie sont provoqués par une sécheresse intense, une chaleur record et des vents violents. Ces conditions pourraient devenir plus fréquentes avec le réchauffement climatique.<br /> Les feux de brousse provoquent la formation de nuages nommés Pyrocumulonimbus qui engendrent des éclairs. La foudre donne naissance à de nouveaux départs de feux, tel un cercle vicieux.<br /> Les forêts australiennes sont majoritairement composées d’eucaplyptus. Or, ceux-ci contiennent une huile qui s’évapore en cas de températures très élevées et favorise la création de couronnes de feux.<br /> Si la sécheresse extrême était favorisée par un dipôle de l’océan Indien exceptionnellement positif, celui-ci vient de redevenir neutre, laissant espérer qu’il continue sa chute jusqu’à être négatif. Un DOI* négatif est synonyme de fortes précipitations dans la région où se trouve l’Australie."<br /> Le DOI, ou dipôle de l’océan Indien, est une oscillation des températures de surface de l’océan Indien. Il est peu compris mais l’on sait néanmoins qu’une valeur positive tend à provoquer des sécheresses en Australie, tandis qu’une valeur négative augure de [fortes précipitations dans cette région. Jusqu’à présent, il était exceptionnellement positif, mais la tendance semble s’inverser.<br /> hormis les explications sur la prolifération des feux qui à l’air de reposer sur de bonnes bases, le reste n’est que « pourrait » « peu compris »…bref, que de la supposition. Quand ils ne savent pas expliquer, c’est le réchauffement climatique…pratique<br /> Avant quand on avait pas d’explication, on disait que c’était dieu. ce réchauffement serait donc la nouvelle grande religion.<br />
MisterGTO
Flemme de chercher mais dans le lien posté par ebottlander (désolé si j’écorche le nom), ce que tu écris est totalement débunké.<br /> Et je ne me lasse pas (façon de parler) de la courbe des températures australiennes… Mais non, cela ne se réchauffe pas…<br />
nirgal76
l’australie c’est grand, un graphe qui montre juste les plus hautes anomalies de température en australie ne veut pas dire grand chose. Et l’chelle est choisie super grande exprès pour faire genre catastrophique.<br /> Et les températures de 1910 à 2019 avec la mention en bas Bases on 30 year climatology (1961-1990), ça fait chelou. Trouve une meilleure source que ce truc foireux
CM35
@Sinic<br /> Voici quelques sources au sujet du CO2 :<br /> Climate Change Dispatch – 12 Dec 19<br /> Over 100 Papers Assert CO2 Has A Minuscule Effect On The Climate<br /> Within the last few years, over 100 papers have shown the climate's sensitivity to a doubling of CO2 ranges from<br /> docs.google.com<br /> 27 Points<br /> 27 Simple Bullet Points Prove Global Warming by the Sun, not CO2: By a Geologist for a Change Dr Roger Higgs, Geoclastica Ltd, Technical Note on ResearchGate...<br /> arxiv.org<br /> 1907.00165.pdf<br /> 1758.58 KB<br /> academia.edu<br /> GLOBAL WARMING FALSE ALARM: The Bad Science Behind the United Nations...<br /> ‪James Grant Matkin ‪Early winter storms are weather not climate change, but when they show up year after year they may be relevant. The UN IPCC has reported from 2001 that they expect under their theory of man-made global warming that winters would<br /> https://www.friendsofscience.org/index.php?id=681#Greenhouse<br /> https://www.friendsofscience.org/index.php?id=706<br /> https://notrickszone.com/2020/01/06/scientists-the-co2-greenhouse-warming-effect-rides-on-mere-assumption-and-lacks-empirical-verification/<br /> Bonne lecture.
CM35
@MisterGTO<br /> Normal, le graphique a été tronqué :<br /> https://realclimatescience.com/2019/12/bom-hiding-the-heat-in-australia/<br /> http://joannenova.com.au/2020/01/what-the-bom-dont-say-its-not-the-hottest-year-in-australia-according-to-satellites/<br /> -&gt;<br /> Selon ces sources d’information, le réchauffement climatique n’a pratiquement rien à voir avec cet évènement tragique :<br /> Watts Up With That? – 5 Jan 20<br /> Australia Fires … And Misfires<br /> Guest Post by Willis Eschenbach I kept hearing so much about the Australian bushfires being the result of or driven by “climate change” or “global warming” that I thought I&amp;…<br /> summit.news<br /> Nearly 200 People Arrested Across Australia For Deliberately Starting Bushfires<br /> Yet media &amp; celebrities continue to blame<br />
yAAm
Le débat dérive vis à vis du sujet initial, mais de vieux arguments qui ont pourtant été très largement étudiés reviennent de manière incessante sur le nœud du problème lié au global warming, le CO2 as-t-il un effet sur celui-ci ?<br /> Je vous donne un peu de lecture plus ou moins vulgarisé :<br /> Clive Best – 4 Feb 10<br /> Doubling CO2 and basic physics<br /> I have been struggling to understand exactly how increasing CO2 levels leads to global warming using  basic physics, and the story is complex. The trapping of certain bands of infrared radiation em…<br /> PubMed Central (PMC)<br /> Absorption coefficient of carbon dioxide across atmospheric troposphere layer<br /> Absorption coefficient affected by carbon dioxide concentration and optical path length responsible for temperature or global warming across the troposphere layer, which is less than the altitude of 10 km in the atmosphere, is systematically...<br /> Alors en effet le Co2 présente une saturation d’absorption qui en laboratoire (tubes) ne permet pas de « retenir » plus d’énergie même lorsque sa quantité est doublée. En revanche dans l’atmosphère c’est différent à cause de la hauteur (épaisseur) qui varie lorsqu’on augmente la quantité de CO2. Ce qui semble du coup donner raison aux thèses du giec sur le principe de l’effet de serre. Ceux qui ne veulent pas l’accepter ne pourront pas être convaincu car ils sont dans un système de dogme. Personnellement les publications climato-sceptiques qui confisque le pouvoir « effet de serre » du CO2 ne m’ont pas convaincues, malgré mon scepticisme primaire, du fait de la méthodologie qui met en avant la saturation du gaz. Cela dit, il n’y a pas que le CO2…Ce que j’aime dans cet article c’est qu’on parle avant tout de bon sens, de comportement un peu plus …optimisé. Je ne vois pas quel est l’argument qui pourrait justifier le gâchis énergétique… C’est juste pour le plaisir ? …
MisterGTO
CM35:<br /> Normal, le graphique a été tronqué :<br /> Bin oui, un site qui compare les températures les plus chaudes avec les températures moyennes est super crédible (J’ai pas lu plus loin du coup)<br /> image.png1840×103 30.7 KB<br />
nirgal76
Et oui, le mensonge n’est pas toujours dans les chiffres que l’on donne mais aussi dans ce que l’on ne montre pas. ce graphique tronqué montre bien ce genre de manipulation qui discrétique tout ce qui peut être fait de sérieux sur le sujet. Ils sont responsables des doutes que l’on a après des trucs pareils
CM35
@yAAm<br /> Nous digressons en effet, je vais donc essayer de faire court.<br /> Si j’ai « liké » vôtre commentaire c’est bien parce que j’estime que même si l’on doute de la thèse officielle du réchauffement climatique (tout du moins celle qui consiste à uniquement cibler le CO2 d’origine anthropique), cela ne nous dispense pas de faire attention à l’environnement et d’économiser l’énergie, en particulier de la manière que vous décrivez. (isolation des habitations à moindre frais notamment)<br /> Le CO2 a un effet sur le climat de la Terre bien évidemment, mais pas autant qu’annoncé dans les médias.<br /> Je poste à nouveau le lien vers toutes ces études qui donnent à réfléchir :<br /> https://notrickszone.com/50-papers-low-sensitivity/<br /> Encore une fois, je ne remets pas en cause l’effet de serre supplémentaire que peut apporter davantage de CO2 dans le système, je le relativise juste.<br /> Vos sources ne sont pas inintéressantes, les commentaires sous de telles publications apportent aussi beaucoup.<br /> Je note que un an après, l’auteur semble se poser quelques questions sur les mystères du CO2 tel qu’expliqué par le GIEC :<br /> Clive Best – 14 Jul 11<br /> Carbon Magic<br /> We have to be able to understand the carbon cycle if we are to quantify how much CO2 will remain in the atmosphere long term. We know that some 50 million years ago there was about 20 times more CO…<br /> Outre la partie « Discussion » assez étonnante, cette déclaration est plutôt honnête :<br /> « The carbon cycle is therefore not fully understood. It is certainly not a closed book. »<br /> Et neuf ans après, au vu de sa conclusion sur les modèles du GIEC, il est devenu climatosceptique ! :<br /> Clive Best – 2 Jan 20<br /> 30 years of IPCC assessment reports – How well have they done?<br /> Over the last 30 years there have been 5 IPCC assessment reports on climate change.  I decided to compare each  warming predictions made at the time of publication to the consequently measured  tem…<br /> Je plaisante, mais nous voyons bien que le débat entre les scientifiques a toujours lieu sur ces questions, rien ne semble établi avec une certitude absolue.<br /> Disons aussi que les falsifications façon #ClimateGate 1&amp;2 et autres Fake News n’ont pas aidé à crédibiliser la thèse officielle pour certains :<br /> https://realclimatescience.com/61-fake-data/<br /> https://realclimatescience.com/tripling-the-hockey-stick-fraud/<br /> Mail Online – 4 Feb 17<br /> World leaders duped by manipulated global warming data<br /> The Mail on Sunday today reveals evidence that the organisation that is the world’s leading source of climate data rushed to publish a landmark paper that exaggerated global warming.<br /> Toronto Sun – 17 Sep 19<br /> GOLDSTEIN: Feds scrapped 100 years of data on climate change<br /> Canadians already suspicious of Prime Minister Justin Trudeau’s carbon tax are likely be even more suspicious given a report by Ottawa-based Blacklock’s Reporter that Environment Canada…<br /> Je m’arrête ici mais j’insiste sur le fait que l’écologie ne se résume pas à la question du CO2 et du climat. (je fais référence aux médias qui focalisent là-dessus)<br /> -&gt;<br /> P.-S. :<br /> À la rigueur, si cela revient à diminuer drastiquement et systématiquement les quantités de particules fines émises, je ne serai pas contre si c’est fait dans un intérêt commun et avec peu d’incidence sur l’environnement et nôtre porte-monnaie.<br /> Pour finir, j’ajoute que le diagramme des causes de mortalité à l’échelle globale semble nous indiquer que pour le moment le climat n’est pas vraiment le coupable idéal malgré l’augmentation de la population :<br /> Our World in Data<br /> Causes of Death<br /> 56 million people die every year. What do they die from? How did the causes of death change over time?<br /> number-of-deaths-from-natural-disasters.png3400×2400 379 KB<br />
CM35
@MisterGTO<br /> Dommage, vous auriez peut être dû mais ce n’est pas bien grave.<br /> L’anomalie pluviométrique de 2019 est bien réelle, par contre elle s’inscrit comme un évènement exceptionnel dans la tendance générale (à la hausse…). Son origine est expliqué dans les sources que j’ai donné, mais libre à vous de les ignorer.<br /> Les canicules et inondations à répétition font parti intégrante du climat australien, des épisodes extrêmes peuvent néanmoins apparaître lors d’une conjonction de facteurs aggravants mais aussi à cause d’erreurs humaines. (cf. les liens donnés)<br /> On nous répète que le changement climatique est presque toujours responsable des canicules contemporaines, or les évènements relatés dans la presse du passé démontrent que les vagues de chaleur et les sécheresses modernes ne sont pas pire que celles qu’ont subit nos ancêtres :<br /> Pour en revenir aux feux de brousse :<br /> Australia-bushfires-hectares-burned-by-year-scaled.jpg2560×1920 215 KB<br /> Source :<br /> https://www.drroyspencer.com/2020/01/are-australia-bushfires-worsening-from-human-caused-climate-change/<br /> Pour finir et juste pour plaisanter :<br /> Obama aurait dû se taire ! :<br /> ABC News – 10 Jan 20<br /> Kangaroo Island Mayor says Obama 'wrong' on climate change bushfire connection<br /> As almost half of Australia's third-largest island burns, its Mayor uses social media to criticise former US president Barack Obama for connecting climate change with Australia's bushfires.<br />
yAAm
Merci pour votre réponses et ces quelques liens. Le scepticisme est essentiel à la science lorsqu’il n’est pas uniquement conditionné par le dogme et vous avez raison, il y a quantité de points dont l’importance vis à vis du CO2 est négligée comme par exemple les pesticides, les particules fines.<br /> CM35:<br /> « The carbon cycle is therefore not fully understood. It is certainly not a closed book. »<br /> Je ne suis pas convaincu que l’intrication avec le monde financier soit tellement favorable à une bonne lecture du livre…<br /> Cela dit, les doutes ne dispensent pas comme vous dite d’optimiser son approche de la dépense d’énergie, et de minimiser notre impact négatif sur notre environnement c’est pourquoi j’avais souhaité réagir à ce premier message de CyberS, commençant par « STOP ».
troudhuk
Gros manque de cet article, qui ne répond pas à la question posée.<br /> Ok, changer sa vie a un gros impact sur soi, merci de l’information. Il manque : ne pas faire de sport (parce que les sportifs mangent énormément de protéines, soufflent beaucoup, etc.), être très sédentaire…<br /> Mais la question c’est : quel impact rapporté au global ? Si changer 25% de ses émissions pour tout le monde contribuait à 1% du total, parce que les 99% autres sont dus à des choses non individuelles, ça vaut pas le coup, voyez.<br /> https://youtu.be/QqnC2avyNAk (pour l’idée derrière ma question).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

C'est officiel, Qwant sera le moteur de recherche de l'administration française
Aux US, Malwarebytes trouve un cheval de Troie inamovible sur les smartphones subventionnés par l'État
Stadia, radars tourelles, CES 2020, Tesla : les actus tech' de la semaine
Comment sera déterminé le futur « indice de réparabilité » ?
Une faille de sécurité détectée chez un prestataire de Mutuelles du Soleil
Soldes VPN : profitez de deux offres sur les meilleurs VPN chez CyberGhost et ZenMate
Soldes : forfait mobile RED 60Go à 12€/mois à vie
Mate X : Huawei vendrait 100 000 exemplaires de son smartphone pliable par mois
CES 2020 : la petite histoire de Potato, la pomme de terre connectée qui a vu Las Vegas
Soldes : l'enceinte multiroom Bose SoundTouch 20 III à prix imbattable chez Darty
Haut de page