Stratéole-2 : quelles observations pour ces nouveaux ballons stratosphériques lâchés en novembre ?

Bastien Contreras Contributeur
04 novembre 2019 à 20h01
0
Ballon Stratéole-2 © CNES/GABORIAUD Romain, 2018
© CNES/GABORIAUD Romain, 2018

Le CNES et un consortium de laboratoires du CNRS ont donné le coup d'envoi du programme Stratéole-2. Des ballons stratosphériques vont ainsi être envoyés depuis les Seychelles, afin d'étudier les phénomènes climatiques des zones situées entre les deux tropiques.

La nouvelle mission prend la suite de celle réalisée en 2005, en Antarctique, qui portait le nom de Stratéole. Ce programme est le fruit d'une collaboration entre plusieurs pays, dont les États-Unis, l'Italie et la France. Au sein de l'Hexagone, ce sont plusieurs organismes qui ont travaillé ensemble, dont le Centre national d'études spatiales (CNES) et plusieurs laboratoires du Centre national de la recherche scientifique (CNRS).

Un premier ballon déjà lâché

Le programme Stratéole-2 s'appuie sur de larges ballons pressurisés stratosphériques, d'un diamètre de 11 à 13 m. Ils embarquent environ 22 kg de charge utile, dont des instruments scientifiques pour réaliser diverses mesures et observations.

Ils voleront au-dessus de la Terre, à une altitude située entre 18 et 20 km. Le site de lancement a été sélectionné de sorte à optimiser la durée des vols, tout en couvrant au mieux la zone intertropicale, qui constitue le cœur de l'étude. Ainsi, c'est l'aéroport de Mahé, la plus grande île de l'archipel des Seychelles, qui a été choisi.

Un premier lâcher « à blanc », c'est-à-dire sans instrumentation scientifique, a été effectué vendredi dernier, et un autre du même type est prévu dans les prochains jours. Le but de ces opérations est de s'assurer de la bonne tenue des ballons durant leur vol, avant de procéder aux véritables lancements, les premiers étant programmés entre le 17 et le 30 novembre 2019.


Étudier des facteurs jouant un rôle dans le climat

Stratéole-2 fait partie d'une initiative de l'Organisation météorologique mondiale, qui vise à déterminer l'influence des processus stratosphériques sur le climat. Plus précisément, le programme porté par le CNES a pour objectif « d'étudier la dynamique de l'atmosphère dans la zone intertropicale ».

Concrètement, les ballons vont particulièrement s'intéresser à deux phénomènes. En premier lieu, ils seront chargés de faciliter l'analyse des mécanismes de transport dans la stratosphère de la vapeur d'eau, qui constitue le principal gaz à effet de serre. Deuxièmement, leurs mesures permettront d'étudier les changements de direction des vents d'altitude. Leurs observations pourront également contribuer à l'établissement de prévisions météorologiques.


Chaque ballon fera deux fois le tour de la Terre, en trois ou quatre mois, selon les vents. Durant ce laps de temps, ils survoleront jusqu'à 96 pays.

Source : CNRS
Modifié le 05/11/2019 à 07h20
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top