YouTube : des vidéos en 8K... ou plutôt en Ultra HD phase 2

01 juin 2018 à 15h36
0
YouTube met de nouveau la charrue avant les bœufs. Du moins il prend les devants, largement, en inaugurant ces jours-ci un pictogramme 8K.

« La 4K c'est tellement début 2015 », ironise le site de formation en ligne Neumann Films, auquel on doit cette production, dans la description de sa dernière vidéo. Des internautes ont repéré « Ghost Towns in 8K », publiée le week-end dernier, pour lequel YouTube propose un niveau de qualité identifié « 4320p 8K ».

01C2000001559948-photo-logo-youtube.jpg

Un picto 8K, mais rien de bien nouveau depuis 2010

En fait YouTube pouvait déjà diffuser de la vidéo 8K. La vraie nouveauté c'est que ce niveau de qualité n'est plus identifié comme la définition « originale » mais comme du 4320p 8K. Contacté par le site Internet 9to5Google, qui a relayé l'information le premier, Google affirme que l'étiquetage 8K a fait son apparition récemment, mais que cette définition était prise en charge dès 2010.

YouTube a effectivement rehaussé la définition maximale au mois de juillet 2010. À l'époque on avait retenu la compatibilité avec la 4K, qui incarnait bien assez le futur. Mais on comprend aujourd'hui que c'est la date à laquelle la plateforme s'était mise à accueillir et à diffuser des vidéos dans leur définition originale, quelle qu'elle soit. On peut même penser que techniquement, le service soit d'ores et déjà capable de diffuser des vidéos dans des définitions encore supérieures, bien que personne n'en produise encore.

En l'occurrence le fichier, à 24 i/s, est encodé en H.264 à 21 Mb/s. Il faut donc une connexion à très haut débit pour le lire en temps réel. Mais il faut aussi et surtout un processeur puissant, car à notre connaissance aucun GPU contemporain n'assure le décodage matériel au-delà de la 4K.

03E8000008068686-photo-ghost-towns-in-8k-on-youtube.jpg

Ne dites pas 8K mais... Ultra HD (phase 2)

La notion de 8K est quoi qu'il en soit elle aussi usurpée. Elle désigne ici une définition de 7680 x 4320 pixels (33 millions de pixels !), inférieure aux 8192 pixels de la future vraie 8K de l'industrie du cinéma (DCI 8K). On l'a vu, ce que les fabricants appellent abusivement de la 4K est en fait de l'Ultra HD.

Le problème est que la définition de 7680 x 4320 pixels est elle aussi dénommée Ultra HD, mais de l'ultra haute définition en « phase 2 ».

Mais on a encore un peu de temps pour désamorcer les confusions, puisqu'aucun écran de ce type n'est encore commercialisé. Il n'existe que quelques prototypes. Il n'y a pas de caméra non plus, ou presque.

Pour produire « Ghost Towns », à Bodie en Californie, l'une des villes fantômes du far west américain, Neumann Films a transposé la technique avec laquelle il tournait en Ultra HD avec une caméra Full HD. Il a utilisé une caméra Red Epic Dragon 6K à la verticale et assemblé en post-production (avec Adobe After Effects) plusieurs plans vidéos se chevauchant, un peu comme on assemblerait un panorama en photo. Certains plans ont été tournés à l'horizontale et simplement agrandis.

08068654-photo-red-dragon-6k.jpg

Contenus relatifs
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Retour sur vos attentes au sujet de Windows 10
Les bracelets
Surface Hub : un PC dans une tablette géante sous Windows 10 dès 7000 dollars
iOS 9 : des apps beaucoup moins lourdes allégeant les iPhone de 8 et 16 Go
Infos US de la nuit : les hôtels Marriott passent un accord avec Netflix
Oculus : une conférence en prélude à l'E3 2015 ce jeudi
E3 : Entre licences attendues et annonces surprises, que nous réserve le salon ?
Les labels suspectés de vouloir tuer le freemium dans le streaming
Canal+ : Suggest croise les goûts, myCanal sans plugin en HTML5
Le PSG à nouveau mis à l'index pour fichage illégal de supporters indésirables
Haut de page