Test Vivlio Touch Lux 5 : faut-il craquer pour la moins chère des liseuses Vivlio ?

20 avril 2021 à 15h25
1
© Johan Gautreau pour Clubic

En marge de la sa première liseuse à écran couleur – la Vivlio Color - la marque lyonnaise Vivlio a aussi lancé un nouveau modèle entrée de gamme : la Touch Lux 5. Dépourvue de fonctionnalités audio, cette petite liseuse électronique de 6’’ vient remplacer la vieillissante Touch Lux 4. Faut-il pour autant passer à cette nouvelle génération ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans ce test.

Vivlio Touch Lux 5
  • Poids plume
  • Liseuse ouverte, très personnalisable
  • Bonnes performances et autonomie
  • Éclairage SmartLight toujours au top
  • Supporte de nombreux formats
  • Trop similaire à la Touch Lux 4
  • Définition d’écran un peu basse
  • Prix assez élevé
  • Quelques bugs qui traînent
  • Cloud My Vivlio pas encore mâture

Alors qu’Amazon et Kobo se partagent les plus grosses parts du marché des liseuses électroniques , la marque Vivlio – anciennement TEA – continue son bonhomme de chemin. Et les lyonnais ne font pas les choses à moitié puisqu’ils sont les premiers à avoir lancé sur le marché français une liseuse à écran couleur !

Ce n’est toutefois pas ce modèle que nous allons passer en revue aujourd’hui. Nous allons plutôt nous concentrer sur la Touch Lux 5, une évolution plus que légère de la Touch Lux 4. Il s’agit ni plus ni moins que de l’entrée de gamme chez Vivlio. Une entrée de gamme qui reste quand même onéreuse puisque la belle est commercialisée entre 120 € et 130 € environ, là où on trouve la Kindle à 80 € seulement, voire 60 € lors des périodes de promos…

La Touch Lux 5 va donc devoir redoubler d’arguments et de prouesses techniques pour tirer son épingle du jeu face à de redoutables concurrentes. Pas parfaite, cette liseuse électronique a quand même de quoi séduire les foules, comme nous allons le voir dans les paragraphes suivants.

Vivlio Touch Lux 5 : spécifications techniques

Jamais l’adage « on prend les mêmes et on recommence » n’a été si bien appliqué. La Touch Lux 5 est l’exacte copie matérielle et logicielle de la Touch Lux 4. Un seul point les différencie, à savoir le processeur qui est maintenant dual-core. Ne tournons pas autour du pot : vous n’aurez absolument aucun intérêt à investir dans la Lux 5 si vous possédez le précédent modèle…

En revanche, si vous cherchez une première liseuse, vous pourriez bien être séduit par ce que la petite française a à proposer :

Fiche technique Vivlio Touch Lux 5

Caractéristiques générales

Taille de l'écran (en pouces)
6
Résolution
758 x 1024
Étanchéité
Non
Poids
155g

Stockage

Mémoire
8GB
Équivalence (en e-books)
4000
Lecteur de carte mémoire
Oui

Alimentation

Temps de charge
2h
Autonomie
30jours

On est exactement sur la même fiche technique que la Touch Lux 4, excepté le processeur, comme nous l’avons vu plus haut. Sur le papier, la nouvelle venue de Vivlio devrait donc être plus réactive que son aînée.

La lecture de ces spécifications fait vite ressortir quelques points sombres : une résolution de 212 ppi seulement et du micro-USB largement daté. Pas de Bluetooth sur ce modèle, il faudra vous orienter vers la formidable Touch HD Plus pour profiter de l’audio. La Touch Lux 5 est purement dédiée à la lecture, d’où son orientation plus entrée de gamme.

Maintenant que nous avons fait les présentations, il est temps de passer aux choses sérieuses !

Design et finitions

Difficile de distinguer une liseuse Vivlio d’une autre. Basées sur les productions du suisse Pocketbook, les machines lyonnaises reprennent toutes le même châssis. Seules les couleurs changent, la Touch Lux 5 proposant deux coloris : rouge ou noir.

© Johan Gautreau pour Clubic

On retrouve donc avec plaisir une machine mêlant intelligemment écran tactile et boutons programmables. Les plastiques semblent plus qualitatifs que sur la Touch HD Plus, ce qui n’est pas plus mal !

© Johan Gautreau pour Clubic

La tranche basse abrite le port micro-USB dédié à la recharge, secondé par une fente pour micro-SD. Si jamais les 8 Go de stockage ne vous suffisent pas, vous aurez de quoi voir venir. Ce port d’extension a cependant un intérêt plus limité que sur la Vivlio Color, faute de pouvoir lire des musiques ou des livres audio au format MP3… Pour rappel, 8 Go permettent de stocker pas loin de 4 000 e-books, ce qui vous laissera normalement pas mal de temps avant d’avoir besoin d’une micro-SD  !

© Johan Gautreau pour Clubic

Le bouton d’alimentation est aussi placé sur le bas de la liseuse. Il est transparent afin de laisser filtrer la lumière de la LED qu’il abrite. Si cet interrupteur a un peu de jeu, il semble quand même suffisamment bien conçu pour tenir plusieurs années. Celui de ma InkPad 3 ne m’a jamais fait défaut en trois ans, malgré le même souci de « flottement ».

Une fois de plus, la prise en main se révèle très agréable. La Touch Lux 5 est plus légère que la plupart de ses comparses. Ses 155 grammes ne se sentent pas, même après plusieurs heures de lecture. À titre de comparaison, la Kindle pèse 174 grammes, la Kobo Nia 172 grammes et la Bookeen Diva HD pas moins de 240 grammes. Le poids plume de la liseuse lyonnaise joue donc largement en sa faveur.

Écran E-Ink

Dommage que Vivlio n’améliore pas un peu l’écran de la Touch Lux 5. On reste sur une dalle E-Ink Carta HD dont la résolution est fixée à 212 ppi. La concurrence directe, parfois moins chère, offre des dalles du même type mais avec 300 ppi.

À l’usage, les petits caractères perdent donc en qualité, on commence à voir l’effet de la pixellisation. Heureusement, c’est très léger. Durant la lecture, cela ne pose absolument aucun problème de confort.

© Johan Gautreau pour Clubic

De plus, Vivlio se rattrape avec son excellent éclairage frontal SmartLight, totalement personnalisable. Un passage dans les paramètres vous permet en effet de définir heure par heure l’intensité de l’éclairage et sa température : plus chaud la nuit, plus froid le jour. Aucune liseuse n’est aussi pointue sur la gestion de l’éclairage frontal. Vivlio permet de s’approprier en profondeur sa machine, chaque utilisateur pouvant gérer son fonctionnement à sa convenance.

La répartition des 16 LED – 8 blanches, 8 oranges - est très bien faite, offrant une luminosité totalement uniforme. Rares sont les liseuses à pouvoir en dire autant, même à tarif parfois double. En plein noir, la lecture est plus confortable que jamais, ne fatiguant jamais les yeux.

Au final, si l’écran de la Touch Lux 5 n’est pas parfait, il reste plus que décent pour profiter pleinement de nos romans préférés, secondé qu’il est pas un SmartLight au top de sa forme !

Logiciel

Si vous avez déjà acheté une Touch Lux 5 ou que vous possédez une vieille Touch Lux 4, peut-être avez-vous déjà reçu la mise à jour « V6 ». Cette dernière apporte aux machines de Vivlio un bon lot de nouveautés. Nous vous invitons à (re)lire le test de la Vivlio Color pour en apprendre plus sur cette nouvelle interface.

Pour résumer, cette mise à jour apporte dans ses bagages une refonte de l’interface, ainsi que l’accès au service de Cloud My Vivlio. Dorénavant, tous vos achats auprès de Cultura, Décitre, Vivlio ou Les Furets du Nord sont immédiatement visibles dans votre bibliothèque. Plus besoin de passer par le bouton « Mes achats ».

Vos livres sont sauvegardés dans le Cloud afin d’être visibles sur votre liseuse, mais aussi votre PC ou votre smartphone grâce à l’application mobile My Vivlio. La progression de lecture est elle aussi sauvegardée entre chaque support, un peu comme le font Amazon et Kobo.

On sent quand même la jeunesse de ce système qui subit parfois quelques bugs. Les équipes de Vivlio ont encore du boulot pour rendre le tout pleinement opérationnel. Cela fait toutefois plaisir de voir la marque lyonnaise se mettre au niveau de la concurrence, depuis le temps que j’attendais ça !

La mise à jour V6 étant commune à toutes les liseuses récentes de chez Vivlio, on retrouve sur la Touch Lux 5 les mêmes petits bugs que sur la Vivlio Color : Wi-Fi qui se coupe après un certain temps même lors des téléchargements, numéro de page fixé à 0 dans la liste des notes, ralentissements lors des téléchargements de gros livres… Rien de bien méchant, j’espère juste que Vivlio améliorera tout ça dans de futures mises à jour.

Lecture

Passons maintenant à la partie la plus intéressante : la lecture. Format 6’’ oblige, la Touch Lux 5 se destine avant tout à la lecture de romans. Elle sera moins à l’aise avec les mangas, la faute au petit écran et à la définition un peu basse. Oubliez aussi les comics, BD et magazines : les liseuses de 6’’ ne sont pas du tout adaptées à ces usages. Il sera préférable, pour ce type de littérature, de vous tourner vers l’excellente InkPad 3  de Vivlio, voire des e-readers plus exotiques comme la Likebook P10  de 10’’.

Je me suis donc plongé dans quelques livres de SF sur la Touch Lux 5. Comme à chaque fois, le logiciel de Vivlio se révèle très efficace dans sa partie. Il est suffisamment ouvert pour autoriser l’installation de polices tierces, tout en offrant de base de très bons réglages pour la taille de police, les marges ou les interlignes. Ce n’est pas aussi poussé que sur la P10, mais ça reste quand même dans le haut du panier.

Ce souci du détail se ressent aussi au niveau des réglages de la bibliothèque. Vivlio est l’une des seules marques à gérer les tags pour les séries, en plus des habituels tris par titre, auteur ou date d’ajout ou d'ouverture. Difficile de faire plus complet !

La petite Touch Lux 5 peut aussi se targuer de proposer l’un des supports les plus larges pour ce qui est des formats : du classique EPUB au CBR/CBZ en passant par le tout récent EPUB Fixed Layout, aucun format ne lui résiste. Elle sait bien entendu gérer les DRM Adobe, ainsi que les DRM CARE.

Quelle que soit votre crémerie, vous devriez être en mesure d’ouvrir tout fichier destiné à la lecture avec la mise à jour V6. Et comme toujours, vous êtes libre de choisir votre magasin afin d’aller vers la librairie virtuelle que vous préférez : Cultura, Décitre, Vivlio… Une véritable force pour la liseuse lyonnaise !

Performances

Malgré son prix et sa petite taille, la Touch Lux 5 se révèle être une machine relativement véloce. Bien qu’elle n’emporte que 512 Mo de RAM, elle est plus réactive que la Vivlio Color. Ça se ressent particulièrement lors du défilement dans la bibliothèque, bien plus rapide que sur le modèle à écran Kaleido. J’imagine que la gestion des couleurs alourdi le traitement des images…

Le navigateur de la Touch Lux 5 reste relativement exploitable comparé à ceux des Kindle et Kobo...

Les seuls ralentissements vraiment gênants que j’ai pu observer se produisent lorsqu’on essaie de télécharger un gros fichier tout en naviguant dans l’interface. Malgré ça, je n'ai jamais eu à déplorer de plantages ou de reboots sauvages. Le passage à la V6 semble avoir rendu les machines de Vivlio un peu plus rapides. Encore un bon point pour la société !

Petit plus qui pourra faire la différence : on dispose de quelques jeux comme le solitaire, le Sudoku ou les échecs. Ça permet d’apporter un peu de polyvalence à la Touch Lux 5 en l’absence de lecteur de musique. Idéal quand on part en voyage, le temps de faire une petite pause jeu entre deux lectures !

Autonomie

La Touch Lux 5 reprend la même batterie que son aînée, soit un modèle avec une capacité de 1 500 mAh. Comparativement, la liseuse Color est dotée d’un accumulateur de 1 900 mAh, nécessaire pour assurer une autonomie décente avec le Bluetooth et l’écran coloré.

© Johan Gautreau pour Clubic

De son côté, la Lux 5 est plus limitée, se centrant uniquement sur la lecture. Sa batterie lui assure une durée d’usage de trois à quatre semaines, à raison d’une heure ou deux de lecture par jour, Wi-Fi éteint. On est dans la moyenne, sans atteindre l’endurance de chameau de la Kindle Paperwhite . Vous pourrez quand même vous passer d’un chargeur si vous partez en excursion pendant plusieurs jours, voire semaines.

Vivlio Touch Lux 5 : le verdict de Clubic

Vous possédez une Touch Lux 4 ? Alors inutile d’investir 130€ dans la Lux 5, à moins de vouloir absolument profiter d’un processeur un peu plus performant. C’est la seule différence entre ces deux liseuses, totalement similaires sur tous les autres points.

En revanche, si vous vous lancez dans le monde de la lecture électronique ou que vous venez d’une autre marque, la Touch Lux 5 peut faire une excellente porte d’entrée. Son prix est certes élevé, mais c’est compensé par pas mal d’avantages : bonnes performances, grande ouverture logicielle, support des formats les plus récents, interface bourrée d’options en tous genres…

Hormis la définition un peu faible par rapport à la concurrence et quelques bugs mineurs, la Touch Lux 5 est clairement l’une des meilleures liseuses électroniques du moment, surtout maintenant qu’elle bénéficie d’un vrai système de synchronisation Cloud.

Vivlio Touch Lux 5

8

Très similaire à la Touch Lux 4, la Touch Lux 5 reste une très bonne liseuse d’entrée de gamme. Forte de nombreuses options, de bonnes performances et d’un design tout en légèreté, elle est idéale pour qui cherche une liseuse électronique de petit format. Dommage qu’elle soit un peu chère et que l’écran ne soit pas mieux défini.

Les plus

  • Poids plume
  • Liseuse ouverte, très personnalisable
  • Bonnes performances et autonomie
  • Éclairage SmartLight toujours au top
  • Supporte de nombreux formats

Les moins

  • Trop similaire à la Touch Lux 4
  • Définition d’écran un peu basse
  • Prix assez élevé
  • Quelques bugs qui traînent
  • Cloud My Vivlio pas encore mâture

Design 9

Écran 7

Logiciel 7

Confort de lecture 9

Autonomie 8

Modifié le 20/04/2021 à 16h05
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Electronic Arts annonce son événement estival et snobe l'E3 2021
WD Blue 1 To : boostez votre PC avec ce SSD M.2 à moins de 100€ sur Amazon
Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Haut de page