NeoKylin : le clone de Windows XP pour la Chine, sous Linux

Par
Le 25 septembre 2015
 0
NeoKylin est la distribution GNU/Linux particulièrement populaire en Chine. Elle s'inspire énormément de Windows XP et est distribuée par le fabricant Dell.

A en croire les chiffres publiés par le cabinet Stat Counter, la part de marché de Windows XP serait encore de 30,83% en Chine. Il faut dire que l'année dernière, le gouvernement chinois avait planifié de bannir l'usage de Windows 8, un système considéré comme une menace potentielle par la télévision nationale CCTV. Cette dernière pointait du doigt, notamment, la collecte massive des données personnelles des utilisateurs. On imagine que les récents débats autour de la vie privée au sein de Windows 10 n'aura pas facilité la tâche de Microsoft.

Selon le constructeur Dell, 40% des ordinateurs livrés en Chine sont équipés d'une distribution GNU/Linux baptisée NeoKylin. Celle-ci fut initialement conçue en 2010 et ciblait exclusivement les agences gouvernementales. Depuis, l'OS s'est démocratisé et nos confères de Quartz ont pu le prendre en main en version 6.0.

C'est donc véritablement Windows XP que les développeurs ont tenté de cloner avec un bouton Démarrer vert sur une barre des tâches bleue et un menu en tout point semblable à celui conçu par Microsoft. Nous y retrouvons même un panneau de configuration ou des répertoires familiers (Mes Documents, Mes Images...). A la place de Microsoft Office et Internet Explorer, le système est livré avec NeoShine Office (basé sur OpenOffice.org) et Firefox. Un jeu de type Démineur est même de la partie !

000000fa08182958-photo-neokylin.jpg
000000fa08182956-photo-neokylin.jpg

Depuis quelques années, la Chine multiplie ses efforts pour concevoir son propre système d'exploitation et plusieurs initiatives ont vu le jour. En 2007, le gouvernement a présenté ainsi Kylin. Initialement basé sur Free BSD, il migre sur un noyau Linux trois ans plus tard.

En mars 2013, le ministère de l'industrie et des technologies de l'information en Chine avait signé un accord avec Canonical pour concevoir une version spéciale d'Ubuntu. Baptisée Ubuntu Kylin, l'OS est conçu pour ne pas entraver les lois locales tout en préinstallant certaines applications particulièrement appréciées des Chinois et soumises à la censure locale.

La Chine souhaite aussi mieux s'armer face à Android et iOS. Pour ce faire, le gouvernement local a également soutenu le projet COS (China Operating System), un OS multi-plateforme principalement destiné aux smartphones, tablettes et boîtiers TV.

A lire également :

Retrouvez la vidéo de NeoKylin 6.0 par Quartz

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top