La télévision d'Etat chinoise qualifie Windows 8 de "menace potentielle"

06 juin 2014 à 11h56
0
La Télévision centrale de Chine (CCTV) a diffusé un reportage présentant Windows 8 comme « une menace potentielle » capable de collecter des informations personnelles concernant les utilisateurs des ordinateurs sur lesquels il est installé. Une communication qui fait suite à des attaques du pays à l'encontre de plusieurs entreprises américaines.

00FA000005719854-photo-logo-windows-8-compatible.jpg
La Chine semble bien décidée à bloquer le passage à Microsoft sur son territoire. Cette semaine, un reportage diffusé sur CCTV, une chaîne contrôlée par le gouvernement, a mis en cause le système d'exploitation Windows 8. Dans la vidéo, Ni Guangnan, un professeur de l'Académie chinoise d'ingénierie, explique que l'OS est capable de recueillir des informations sur les utilisateurs chinois. Des données qui seraient d'ailleurs plus détaillées que celles dont disposerait le gouvernement chinois, et qui seraient destinées au gouvernement américain.

« Votre identité, votre compte, vos contacts, des numéros de téléphones, toutes ces données peuvent être utilisées pour des analyses massives » explique l'universitaire, qui ajoute qu'il pourrait s'agir pour les Américains « d'un bon moyen de contrôler les autres pays ». Yang Min, un autre universitaire, déclare quand à lui que Microsoft verrouille le code source de Windows 8 pour que le gouvernement chinois ne puisse pas y avoir accès.

Windows 8 est donc présenté comme « une menace potentielle » pour les Chinois. Rappelons que fin mai, une note émise par le département en charge des achats administratifs au sein du gouvernement du pays laissait entendre que le système d'exploitation ne devait pas être utilisé sur les machines du service public. Plus tôt cette semaine, la Chine a déclaré son intention de « punir » certaines entreprises américaines qui menaceraient sa cyber-sécurité, parmi lesquelles Google, Facebook, Apple ou encore Microsoft.

Des tensions qui seraient en lien avec les accusations portées par les Etats-Unis à l'encontre de 5 hackers chinois, soupçonnés d'être des espions à la solde de l'armée chinoise, infiltrés dans plusieurs entreprises américaines.

Pour aller plus loin

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top