Twitter dit avoir fermé 360 000 comptes liés au terrorisme

19 août 2016 à 14h15
0
Le service de micro-blogging répond aux critiques sur son laxisme relatif aux contenus faisant l'apologie du terrorisme. Twitter indique avoir fermé depuis mi-2015 pas moins de 360 000 comptes.

Twitter n'entend pas se laisser dicter sa propre conduite en matière de gestion des contenus faisant l'apologie du terrorisme. Le service vient d'indiquer que depuis la mi-2015 il a contribué à faire fermer pas moins de 360 000 comptes. Ces derniers relayaient des menaces terroristes ou faisaient l'apologie de tels actes.

Plus précisément, le réseau précise que depuis février dernier 235 000 fermetures supplémentaires (ajoutées aux 125 000 effectuées depuis mi-2015) ont été programmées. La majorité des comptes concernés faisaient état de contenus relatifs à l'Etat islamique. Pour y parvenir, Twitter s'appuie principalement sur des signalements d'utilisateurs.

Pour rappel, les règles de Twitter interdisent à quiconque de publier de faire la promotion du terrorisme ou de proférer des menaces violentes. Le service constate ainsi un pic de suspensions quotidiennes de comptes par rapport à l'an dernier (+ 80%), en particulier suite à des attaques terroristes.

0258000008446114-photo-twitter-logo.jpg


A lire également

Faites de Twitter un vrai outil de veille professionnelle :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Clean Network, le projet des États-Unis pour préparer leur avenir technologique sans les Chinois
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
scroll top