La reconnaissance faciale fait son entrée sur Google+, mais demande la permission

09 décembre 2011 à 13h26
0
00FA000004812570-photo-find-my-face.jpg
A l'instar de Facebook, Google+ intègre désormais la reconnaissance automatique des visages les photographies. Une fonction néanmoins optionnelle, pour éviter tout intrusion inopinée sur les comptes des utilisateurs.

La reconnaissance faciale automatique de Facebook est critiquée depuis son lancement, et fait même l'objet de virulentes attaques de la part de la CNIL allemande : c'est sans doute pour cette raison que Google n'a pas pris le risque de l'imposer à la communauté des utilisateurs de Google+, qui rassemblerait, selon la firme, 40 millions d'utilisateurs.

Nommé Find My Face, le module de reconnaissance faciale n'est pas activé par défaut et nécessite une opération de l'utilisateur pour l'être : il faut se rendre dans les paramètres du compte pour l'activer. Pour l'instant, l'option n'est pas visible pour tous les utilisateurs, cette dernière étant actuellement en cours de déploiement.

Google+ continue donc d'intégrer joyeusement des fonctions déjà utilisées sur son principal concurrent, Facebook, mais se montre plus prudent. Reste à savoir si cette stratégie sera payante sur la durée.

0226000004812568-photo-find-my-face.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs VPN (2021)
Meilleurs jeux mobiles gratuits : découvrez notre Top 10
Bon plan gaming : le casque filaire HyperX Cloud Alpha S disponible à moins de 100€
Genshin Impact : la version PS5 arrive le 28 avril avec plusieurs améliorations
Acer Nitro 5 : un PC portable gaming 17.3
Votre nouvelle Smart TV Samsung à moins de 30€ avec la fibre Bouygues Telecom
Mercedes dévoile EQS, sa berline électrique de luxe et ses 770 km d'autonomie
L'excellent casque Bose 700 profite d'une promo immanquable chez Cdiscount
Bon plan VPN : Top des bons plans à saisir chez CyberGhost, NordVPN et Surfshark
Amazon revendique 200 millions d'abonnés à Prime
Haut de page