Facebook : hormis les algorithmes, des sous-traitants indiens observent aussi vos photos

12 mai 2019 à 11h53
0
facebook screen.jpg
Alexandre Boero pour Clubic.com

En Inde, une armée de sous-traitants a épluché des millions de photos d'abonnés du réseau social pour aider Facebook à développer de nouvelles fonctionnalités.

Une véritable petite armée. L'agence Reuters révèle dans une enquête que 260 employés de Wipro, une société indienne sous-traitante, ont parcouru plusieurs millions de contenus issus de comptes des différents réseaux sociaux de Facebook depuis 2014, parmi lesquels des photos ou des mises à jour de statut. Le géant américain voulait mieux comprendre ses membres.

Un contrôle destiné à développer des fonctionnalités et à booster les rentrées d'argent

L'entreprise sous-traitante devait ainsi aider Facebook à comprendre les utilisateurs, notamment en se demandant pour quelle raison ou à quelle occasion monsieur Trucbidule a posté telle photo à tel moment. Ce genre d'information permet au réseau social de renforcer ses algorithmes et de développer de nouvelles fonctionnalités, de façon à augmenter le temps passé des membres sur la plateforme et à maximiser les revenus publicitaires.

Chaque jour, les employés de Wipro recevaient 700 publications en moyenne, à la fois publiques et privées. Ces derniers pouvaient ainsi tomber de façon aléatoire sur des photos, des liens partagés, des messages issus de conversations entre membres, des mises à jour de statut ou même des stories.

Les utilisateurs n'ont à aucun moment pu donner leur consentement

L'ennui avec cette pratique particulièrement dérangeante, c'est qu'à aucun moment Facebook n'a demandé le consentement de ses utilisateurs. Les équipes du réseau social ont même reconnu que certains messages pouvaient inclure des noms d'utilisateurs. Facebook indique néanmoins avoir lancé un audit « visant à garantir que les attentes en matière de confidentialité sont respectées et que les paramètres en place fonctionnent comme prévu ».

Il n'est pas certain que cela suffise... Un ancien responsable de la vie privée de Facebook, qui s'est exprimé de manière anonyme auprès de nos confrères de Reuters, se dit même particulièrement gêné de ce contrôle minutieux des publications des utilisateurs sans leur permission explicite. En outre, il paraît contraire au règlement général sur la protection des données (RGPD).

Modifié le 12/05/2019 à 17h50
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution
Netflix va accélérer sa production de contenus originaux français en 2020

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top