Facebook lance un nouvel algorithme, Click-Gap, pour lutter contre les fake news

15 avril 2019 à 07h06
1
facebook fake news
Shutterstock.com

Le réseau social vient de lancer plusieurs nouvelles fonctionnalités destinées à limiter la propagation des fausses informations dans son feed.

Si vous suivez un minimum l'actualité de Facebook, vous savez qu'il n'est pas rare que le réseau social soit vu comme un hébergeur de fake news. Pour lutter contre le phénomène, les responsables de la division intégrité de Facebook, Guy Rosen et Tessa Lyons, viennent d'annoncer la mise en place de Click-Gap, un algorithme déjà actif censé réduire la diffusion des contenus dit de « mauvaise qualité » sur le fil d'actualités, comme les fausses informations.

Un algorithme lointain cousin de PageRank de Google

L'algorithme est conçu pour fonctionner -cela ne vous surprendra pas- de manière automatique. L'outil doit bannir les contenus non qualitatifs du news feed de Facebook. Les équipes de la firme américaine se sont pour cela inspirées de ce que Google fait avec le PageRank, son algorithme d'analyse des liens lancé il y a une vingtaine d'années.

Concrètement, Click-Gap scanne et cartographie le web planétaire de façon à identifier les sites qui reçoivent une quantité de trafic disproportionnée provenant de Facebook même. Si l'algo émet un doute sur une page, alors Facebook fait en sorte que celle-ci soit bien moins visible dans le news feed. « Cela peut être le signal qu'un domaine a du succès sur le news feed d'une façon qui ne reflète pas son autorité en dehors du réseau social et qu'il produit du contenu de faible qualité », se justifie l'entreprise.

Les équipes de Facebook renforcent la détection des contenus faux et violents au sein des groupes

Facebook ne s'arrête pas là et un garde un œil très attentif sur ce qu'il se passe à l'intérieur des groupes, dont certains se livrent même à des activités parfaitement illégales à la vue de tous. Le réseau social a annoncé que les groupes allaient être placés sous surveillance des algorithmes, qui pourront supprimer des liens de qualité médiocre contenus dans des publications de groupes.

« Jusqu'à maintenant, nous identifions et écartions les groupes nuisibles, qu'ils soient publiés, fermés ou secrets. Nous pouvons désormais détecter de manière proactive de nombreux contenus violents postés au sein de groupes avant même que quelqu'un ne les signale, et parfois même avant que des personnes les voient », indique Facebook. Les administrateurs des groupes vont par ailleurs devoir davantage contrôler le contenu posté. S'il s'avère que ces derniers valident des posts comprenant de fausses informations ou contraires aux conditions de Facebook, les groupes concernés seront tout simplement fermés.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

⚡️ Bon plan Fnac : 3 mois d'abonnement Deezer offerts pour tout achat en ligne !
LinkedIn copie Facebook et va proposer des réactions aux posts publiés
AOC Agon : un moniteur 35'' 200Hz HDR avec Freesync 2 ou GSync
Combinaisons auto-réparantes, stations d’énergie volantes : les derniers projets de la NASA
Google Drive, pour G Suite, permet désormais l'édition de fichiers Office
Google Assistant va (enfin !) moins répéter les actions que vous lui demandez de faire
Sharp cède à son tour à la mode du smartphone pliable
Solide et liquide à la fois : des scientifiques découvrent un nouvel état de la matière
En images : BMW a dévoilé des photos de son i8 Roadster designé par Khalid
Des robots de recyclage capables de séparer papier et plastique au toucher
Haut de page