Facebook crée le scandale avec des questions liées à la pédophilie

06 mars 2018 à 11h18
0
Le géant Facebook réalise régulièrement des sondages auprès de ses utilisateurs pour améliorer ses conditions d'utilisation et les restrictions à appliquer pour que la plateforme soit la plus sûre possible. Mais dimanche 4 mars 2018, au Royaume-Uni, une question de sondage a créé la surprise... et un scandale s'en est logiquement suivi.

La question servait sans aucun doute à améliorer l'intelligence artificielle de Facebook et la censure automatique des messages privés. Mais le simple fait de l'avoir posée a choqué les utilisateurs... et pour cause !

Deux questions sur le droit de demander des photos X à des mineurs

Le sondage lancé par Facebook le dimanche 4 mars 2018 a scandalisé le Royaume-Uni mais n'aurait pas reçu un accueil différent ailleurs dans le monde. Comme le rapporte le journal The Guardian, deux des questions portaient sur la possibilité, pour un homme adulte, de demander des photos sexuelles à une jeune fille de 14 ans.

Les deux questions peuvent se traduire comme suit :

« Imaginant un monde idéal dans lequel vous pourriez décider des règles de Facebook, quelle règle adopteriez-vous dans le cas suivant : un message privé dans lequel un homme adulte demande à une jeune fille de 14 ans des photos sexuellement explicites » ;

« S'agissant des règles fixant si un message privé, dans lequel un homme adulte demande à une jeune fille de 14 ans des photos sexuellement explicites, doit ou ne doit pas être autorisé sur Facebook : qui selon vous, devrait idéalement fixer ces règles ? »

00C3000000558137-photo-logo-de-facebook.jpg


Facebook s'excuse : ce sondage « était une erreur »

Après le tollé suscité sur les réseaux sociaux, certains élus britanniques s'en étant mêlés, Facebook n'a pu faire autrement que de présenter ses excuses. C'est le vice-président produit de Facebook en personne, Guy Rosen, qui a déclaré que les questions de ce sondage constituaient «  une erreur ».

Facebook a également rassuré sur le fait qu'il n'a jamais été question d'autoriser la pédophilie sur le réseau social, interdite d'après les règles mais surtout d'après la loi. « Ce type d'activité est et sera toujours complètement inacceptable sur Facebook. Nous travaillons régulièrement avec les autorités lorsqu'une activité de ce type est repérée. Ça n'aurait pas dû faire partie du sondage », a précisé Guy Rosen afin d'éteindre la polémique.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top