Facebook remporte le gros lot grâce à la vidéo

05 novembre 2015 à 11h02
0
La publicité mobile reste le moteur de Facebook, où il dénombre 1,3 milliard de membres. Mais le réseau social joue aussi de plus en plus des muscles dans la vidéo face à YouTube.

« En moyenne, il y a maintenant plus de 8 milliards de vidéos vues par jour sur Facebook, et plus de 500 millions de personnes qui en regardent tous les jours », a indiqué le PDG-fondateur, Mark Zuckerberg, en présentant le 4 novembre les résultats trimestriels du groupe aux analystes. C'est deux fois plus que les 4 milliards de visionnages quotidiens évoqués en avril. C'est aussi deux fois plus que l'application Snapchat.

Certains observateurs soulignent que cette progression s'est probablement accélérée par le lancement automatique de la lecture des vidéos (autoplay) dans les fils d'actualité de beaucoup d'utilisateurs. Cela reflète toutefois les efforts en la matière faits par Facebook durant les derniers trimestres, et la menace croissante qu'il représente face à YouTube. Ce dernier reste toujours largement en tête du marché de la vidéo avec plus d'un milliard d'utilisateurs revendiqués. Mais il ne publie pas de statistiques détaillées.

La vidéo, oui, mais de courte durée

Mark Zuckerberg a relevé au passage que la demande portait surtout sur des formats de vidéo relativement courts, soulignant qu'une question à moyen terme était « ce que les médias et producteurs qui produisent traditionnellement des contenus de formats longs vont faire pour mieux les morceler » en clips de quelques minutes pour qu'ils soient « plus facilement consommés » en ligne - à l'image du format Refresh de 6Play.


000000C808234968-photo-facebook-q3-2015-users-mobiles-par-mois.jpg
000000C808234966-photo-facebook-q3-2015-users-actifs-par-mois.jpg
Nombre d'utilisateurs actifs mensuels et d'utilisateurs actifs mensuels sur mobile, en millions - Source: Facebook.

La vidéo représente d'après les analystes l'une des plus importantes opportunités pour Facebook à moyen terme, du fait des recettes publicitaires qu'il pourra en tirer. Les spots vidéo « deviendront une activité de plusieurs milliards de dollars pour Facebook dans les deux prochaines années, sur fond de déplacement des budgets publicitaires de la télévision vers Internet », prédisait par exemple récemment la banque Jefferies.

Le mobile génère 80 % des recettes

Dans l'immédiat, c'est toujours le mobile qui aide le groupe à dépasser les attentes du marché : au troisième trimestre, son bénéfice net a grimpé de 11 % à 891 millions de dollars. Et son chiffre d'affaires, de 41 % à 4,5 milliards. Facebook a porté son nombre d'utilisateurs à 1,55 milliard à fin septembre, contre 1,49 milliard trois mois plus tôt. Plus d'un milliard s'y connectent tous les jours, représentant un taux stable de 65 %.

Cette croissance tranche avec les difficultés du concurrent Twitter qui peine à élargir son audience, avec seulement 4 millions d'utilisateurs gagnés au troisième trimestre et un total de 320 millions de membres. Facebook confirme encore la bonne santé de sa machine à rentrées publicitaires : elles progressent de 45 % au troisième trimestre. Celles engrangées lors des connexions mobiles composent désormais 78 % du total.

Instagram, machine à cash en devenir

L'emprise du groupe sur le mobile se manifeste également dans l'utilisation de ses services. « Facebook et sa filiale de partage de photos Instagram continuent de représenter plus d'une minute sur cinq passées sur des applications smartphones » par les Américains, a souligné la directrice d'exploitation Sheryl Sandberg.


000000C808235010-photo-facebook-q3-2015-revenus.jpg
000000C808234964-photo-facebook-q3-2015-revenus-pub-par-g-ographie.jpg
Recettes et recettes publicitaires par géographie, en millions de dollars - Source : Facebook.

Instagram, les analystes y placent beaucoup d'espoirs, maintenant que l'application dénombre plus de 400 millions d'utilisateurs et, surtout, depuis que l'application a ouvert en grand ses portes aux annonceurs !

Instagram risque-t-il de cannibaliser les revenus de Facebook ? Sheryl Sandberg a reconnu que certaines marques déplaçaient, en effet, une partie de leurs budgets publicitaires de Facebook, vers Instagram. Mais elle assure que d'autres apportaient de l'argent additionnel. « À moyen et court terme, nous pensons qu'il n'y a pas de concurrence entre Facebook et Instagram ». Selon elle, c'est la rivalité est avec d'autres médias.

Intelligence artificielle, réalité virtuelle...

Outre la vidéo et la publicité, Facebook mise sur des créneaux futuristes comme l'intelligence artificielle, comme l'assistant « M » testé depuis cet été, ou la réalité virtuelle, avec le très attendu casque Oculus Rift, attendu l'an prochain, mais pour lequel il est encore « tôt pour parler de larges volumes de ventes », a prévenu le directeur financier, David Wehner. Facebook se lance aussi dans l'Internet par satellite.

Ces dépenses pèsent lourdement sur les dépenses du groupe, qui se sont envolées de 68 % ce trimestre et devraient afficher une hausse de 55 % sur l'ensemble de l'année. En bourse, cela n'empêchait pas l'action Facebook de gagner 3,62 % vers 00H20 GMT dans les échanges électroniques d'après-séance à Wall Street.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Cortana fait son entrée sur iOS via une bêta fermée
Des pilotes GeForce pour Call Of Duty: Black OPS III & Anno 2205 notamment
Web Summit - Roger Bacon, l'impression 3D pour des lunettes sur-mesure
La PJ retrousse ses manches face au
Web Summit - Sécurité : les enjeux au quotidien chez Facebook
Web Summit - Faut-il interdire la
Fallout 4 : l'application Pip-Boy disponible sur iOS et Android
Free propose une chaîne 4K gratuite, Festival 4K
Bon Plan : le pack Xbox One qu'il vous faut pour Noël
PayPal : dans le futur, tout le monde ne paiera qu'avec son téléphone
Haut de page