Facebook devrait vendre l'Oculus Rift à perte

Par
Le 15 octobre 2015
 0
Facebook monétisera le Rift avec les contenus, selon le Crédit Suisse, à la façon d'Amazon.

Après de multiples reports, l'Oculus Rift fera son grand saut commercial au début 2016, en même temps que ses concurrents chez Sony et HTC. Mark Zuckerberg lui-même a dit qu'il fallait être prudent avec ce produit dont le succès reste à prouver. La banque Crédit Suisse est plus enthousiaste. Elle parie que Facebook vendra 5 millions de casques la première année. Pour cela, le réseau social le vendrait à perte, à environ 350 euros.

Le prix du PlayStation VR devrait se situer dans la même fourchette, alors que le HTC Vive serait plus cher.

Le modèle du Kindle


C'est la première fois que Facebook vend du matériel. À terme, l'Oculus Rift sera certainement un support pour consommer les contenus diffusés sur le réseau social, comme les vidéos à 360°, qui commencent déjà à débarquer. Un jour peut-être, le réseau social sera pensé comme un Second Life, tout en réalité virtuelle...


03e8000008071032-photo-oculus-rift.jpg
En 2016, la réalité virtuelle de l'Oculus Rift et de ses émules rivaliseront avec la réalité mixée du HoloLens de Microsoft - Crédit : Facebook.


Cette approche fait bien sûr penser à celle adoptée par Amazon avec ses Kindle. Fabriqués à prix coûtant, ils ne rapportent rien à l'entreprise. Mais ils constituent chacun un support de promotion pour la plateforme de e-commerce et de médias. Selon le Crédit Suisse, c'est avec les contenus - des jeux, des films... - que le réseau social gagnera de l'argent. Dans un premier temps, un prix faible aidera le casque à percer auprès du public.

Alors que la firme de Menlo Park a déboursé 2 milliards de dollars en mars 2014 pour s'offrir Oculus VR, elle ne devrait pas générer guère plus de 50 millions de dollars de bénéfices avant 2022, estime Crédit Suisse.


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Facebook

scroll top