Microsoft dégage une marge sur sa tablette, Amazon non

Par
Le 06 novembre 2012
 0
Alors que Microsoft dégage une marge brute de 53% sur sa tablette Surface (que nous venons tout juste de tester, voir Microsoft Surface : le test), Amazon n'est qu'à 14%, confirmant sa stratégie de gagner de l'argent avec les contenus.

00dc000005465433-photo-microsoft-surface.jpg
De la même manière que pour l'iPad Mini, lundi, IHS iSuppli a décortiqué la tablette Surface RT de Microsoft, afin d'en identifier les composants, et leur coût. Vendue à un prix public débutant à 489 euros dans sa version 32 Go sans clavier et 589 euros avec clavier (599 dollars aux États-Unis), la première tablette de la firme de Redmond coûterait 284 dollars à fabriquer pour Microsoft, soit environ 222 euros. Un prix comprenant le clavier Touch Cover, pas si cher que ça, en réalité.

La marge brute de Microsoft pour ce produit atteint ainsi à 53%, soit 315 dollars, moins que les 57% de l'iPad Mini, mais davantage que son concurrent frontal, l'iPad. Dans sa troisième version - quasi identique à la quatrième sur le plan des composants -, le terminal d'Apple permettait à la société de dégager une marge brute de 44%. Rappelons que le coût de revient calculé par IHS iSuppli ne prend en compte que les composants et la fabrication, sans l'approvisionnement ni la distribution par exemple.

Dans le détail, le poste de dépense le plus important est l'écran tactile de 10,6 pouces, à 101 dollars, soit 37% du prix de l'appareil, hors coût de fabrication (13 dollars). La mémoire, en comptant la puce eMMC 32 Go et la mémoire vive de 2 Go coûte 34 dollars. Le SoC Nvidia Tegra 3, lui, coûte 21,5 dollars. Mais là où Microsoft réalise la plus grosse marge, explique l'institut, c'est sans doute sur son clavier détachable. Facturé 100 dollars au client final, il ne coûte que 16 à 18 dollars à produire.

05499557-photo-microsoft-surface-co-t-ihs-isuppli.jpg
Microsoft Surface RT 32 Go


Pas de marge ou presque pour Amazon

00b4000005396455-photo-kindle-fire-hd-7.jpg
Dans un autre registre, IHS iSuppli a également disséqué la version 7 pouces du Kindle Fire HD. Conclusion : Amazon ne gagne pas, ou presque pas d'argent sur ce produit, comme l'indiquait son p-dg, Jeff Bezos, le 12 octobre. Commercialisée à partir de 199 dollars (199 euros en France), les composants coûtent 174 dollars à la société, dont 9 dollars de frais de production.

Sur cette base, la marge brute dégagée par Amazon n'est que de 14%. Si l'on ajoute les coûts liés à l'approvisionnement et à la distribution, il y a fort à parier que ce chiffre se rapproche de zéro. Pour rappel, le Kindle Fire premier du nom avait un coût matériel évalué à 201,7 dollars, alors qu'il était vendu à un prix public de 199 dollars. IHS iSuppli indique que sur le Kindle Fire HD 7 pouces, Amazon a réussi à baisser le coût du matériel, tout en améliorant les performances, mais sans toutefois dégager de profit.

Comme sur les produits concurrents, l'écran tactile est le composant le plus onéreux. Ici, la dalle 7 pouces coûte 64 dollars, ) laquelle il faut ajouter la puce eMMC 16 Go et le giga octet de mémoire vive, soit 23 dollars. Le processeur Omap 4, fabriqué par Texas Instruments, est lui facturé 16,5 dollars. La caméra, d'une résolution de seulement 1 Mégapixel, ne revient qu'à 2,5 dollars, six fois moins que la batterie, dont le prix est de 15 dollars.

05499559-photo-amazon-kindle-fire-hd-7-co-t-ihs-isuppli.jpg
Amazon Kindle Fire HD 7 pouces 16 Go



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top