Facebook repart à l'offensive du e-commerce

0
Facebook commerce : acte 2. Après un premier échec il y a quelques années, le réseau social se relance dans la vente au sein de sa plateforme via une refonte de ses pages entreprise.

Reculer pour mieux sauter. Avec la refonte de ses pages dédiées aux entreprises, Facebook se relance à l'assaut du commerce en ligne. Le réseau social avait tenté sa chance dans les années 2010 mais ce que l'on appelait le « F-commerce » n'a jamais décollé. Relations sociales et consommation n'allaient pas de pair, avaient noté les observateurs. Bref, Facebook a tourné la page. Il dévoile aujourd'hui deux nouveautés.

Les entreprises, présentes sur la plateforme au travers de 45 millions de pages, auront à leur disposition deux sections baptisées Shopping et Services. La première permettra aux commerçants de vendre leurs produits et la seconde, à des prestataires de vendre leurs services - des coiffeurs ou des plombiers par exemple, dont les offres commerciales pourraient être poussées aux membres Facebook selon leur proximité géographique.

De la mise en relation

Au-delà du rapport transactionnel que veut nouer le réseau social entre les entreprises et ses membres, il va tenter de se placer en annuaire en proposant d'entrer en contact avec elles. Comment ? Simplement grâce à l'ajout de boutons « Appeler », « Envoyer un message » ou « Nous contacter », comme Google. Pour faciliter le passage à l'acte, Facebook proposera aussi de payer en un clic via un bouton « Acheter » géré par Shopify.


08161206-photo-facebook-commerce.jpg


Histoire que ces nouveautés ne passent pas totalement inaperçu, Facebook a pris le soin d'augmenter la taille de ces boutons au sein des pages entreprise - qu'il compte équiper d'autres fonctions à l'avenir. Autre idée : offrir des outils de relation client aux administrateurs des pages. Mais est-ce que tout cela sera suffisant ? En effet, ces pages n'ont jamais réussi à devenir les carrefours d'audience qu'espéraient marques et boutiques.

Les 2 jokers de Facebook

Eh bien Facebook a peut-être une botte secrète : M. C'est le nom qu'il a choisi pour son assistant virtuel, en cours de test depuis quelques semaines. Se voulant comme un Siri au sein de l'application Messenger, l'une de ses missions sera de pouvoir commander n'importe quel produit ou service, sur une simple demande.

Mais avant que M n'entre en service, le relais d'acquisition client le plus probable pour les boutiques sera sans doute la pub ultra-ciblée insérée dans les flux d'actualités, surtout si elle intègre un bouton « Acheter ».


À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top