Les cryptomonnaies prisées des pédophiles selon l’UNICEF

18 décembre 2017 à 14h19
0
Dans son dernier rapport sur le digital et les enfants, l'UNICEF s'inquiète de la croissance du trafic de contenus à caractère pédophile sur Internet. Les monnaies numériques facilitent ces échanges.

Mais le net, selon l'Unicef est aussi un formidable levier pour combler les inégalités dans le monde, à condition d'en favoriser l'accès des enfants.

Abus sexuels "sur commande"

A l'heure où le Bitcoin fait son entrée dans le monde respectable de la finance institutionnelle à Chicago, sous la forme de contrats à terme très encadrés, les cryptomonnaies ont encore un peu de travail avant de laver leur réputation de monnaie préférée des criminels. Dans son rapport grandir dans un monde numérique rendu public lundi 11 décembre, l'UNICEF pointe du doigt, parmi de nombreux autres sujets, les cryptomonnaies comme facilitatrices de la montée en puissance des réseaux clandestins pédophiles.

"Les réseaux digitaux comme le dark web et les cryptomonnaies rendent possibles les pires formes d'exploitation et d'abus sexuels" écrivent les auteurs du rapport. Et le plus inquiétant, selon eux, c'est qu'il est de plus en plus difficile de remonter leurs traces. montant d'un cran dans l'horreur, l'UNICEF évoque l'existence de plateformes virtuelles payantes en monnaie virtuelle, permettant de visionner en streaming live des webcam relayant des abus sexuels "sur commande" commis sur des enfants.

01F4000008778200-photo-unicef.jpg


Un internaute sur trois est un enfant

Les contenus d'ordre sexuel sont par ailleurs la gêne la plus importante ressentie par les enfants. Un internaute sur trois dans le monde est aujourd'hui un jeune mineur et l'enfance à l'ère numérique, pose des défis inédits, passés en revue par l'organisation des Nations Unies. L'usage grandissant du mobile pose ainsi la question du contrôle par les parents de l'activité en ligne de leurs enfants sur un web qui "a été conçu pour des adultes" rappelle l'UNICEF.

L'accès au net reste d'ailleurs très inégalitaire : 60 % des jeunes Africains n'y ont pas accès, contre moins de 4 % des petits Européens. Un tiers des jeunes (ils sont 346 millions) ne sont pas connectés. Et si Internet recèle des dangers, l'UNICEF prend acte que "la technologie numérique fait désormais partie intégrante de nos vies, et ce, de manière irréversible" Il s'agit donc "d'optimiser les avantages d'Internet pour chaque enfant."

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Porn : Macron veut
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top