TP-Link HS100 : notre test de la prise connectée (relativement) abordable et polyvalente

Johan Gautreau
Expert objets connectés
24 juin 2019 à 10h13
12
Vous connaissez probablement la marque TP-Link pour ses routeurs, modems et autres accessoires dédiés au réseau. Mais saviez-vous que la société chinoise s'aventure depuis peu dans le domaine des objets connectés ? Après un test de l'ampoule LB-130, nous prenons maintenant en main la prise connectée HS100.

Modèle d'entrée de gamme de la marque asiatique, cette prise connectée s'affiche aux alentours de 20€ sur le web. TP-Link nous promet d'ailleurs un appareil plutôt polyvalent, puisque compatible avec les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant. L'intégration avec IFTTT est aussi de la partie. Même la box domotique open-source Jeedom peut faire fonctionner la prise grâce au plug-in kKasa. Tout ça semble plutôt complet, du moins sur le papier.

Quelle utilité pour une prise connectée ?

Avant de rentrer dans le vif du test, penchons-nous un peu sur les possibilités offertes par les prises connectées. Plus coûteux que du matériel classique, il est légitime de se poser la question sur ce type d'appareil.

Les prises connectées n'agissent, en fin de compte, que comme des interrupteurs. Il peut donc sembler inutile d'en munir son domicile, à moins d'avoir le smartphone toujours à la main,ou d'opter pour un contrôle vocal. Il est vrai que dans la plupart des scénarios, un interrupteur manuel ferait aussi bien le travail, voire mieux.

TP-Link HS100 - Présentation

Les prises connectées se révèlent toutefois pratiques dans certains cas de figures. Le premier, c'est lorsque l'interrupteur d'un appareil est difficilement accessible avec la main. Le second, dans le cadre d'un handicap. L'assistance vocale peut en effet donner un contrôle accru à une personne qui n'est pas totalement libre de ses mouvements.

Les prises connectées apportent également un certain confort. Un simple ordre peut permettre d'allumer la console de salon, la cafetière ou tout appareil électrique. La mise en œuvre de minuteurs et de programmateurs est un autre atout de ce type d'objet connecté. Et comme vous allez le voir, la HS100 de TP-Link a de sérieux arguments pour plaire !


Spécifications de la prise connectée TP-Link HS100

Question design, la TP-Link HS100 est tout ce qu'il y a de plus classique. Avec des dimensions de 90 x 88 x 140 mm, elle est moins imposante que la Smart Plug d'Amazon. La prise chinoise reste cependant assez grosse et risque de poser problème si vous cherchez à la placer derrière un meuble. C'est d'ailleurs le défaut de la plupart des prises connectées actuelles, si ce n'est toutes.

TP-Link HS100 - Comparaison Smart Plug

La prise de TP-Link peut supporter un courant jusqu'à 16A sur du 230V, soit une puissance maximale de 3 680 W. Vous ne devriez donc avoir aucun mal à y brancher une lampe ou une cafetière. Par contre, vérifiez bien le courant de pic si vous souhaitez y brancher un chauffage électrique ou tout autre appareil gourmand en électricité.

Le gros atout de la HS100 est qu'elle ne nécessite pas de hub spécifique pour fonctionner. Elle utilise en effet le WiFi 802.11 b/g/n. La bande 5 GHz n'est malheureusement pas supportée. Ce n'est pas rédhibitoire, mais ça n'aurait pu qu'ajouter de la valeur à ce matériel.

Une fois branchée sur la prise murale, la TP-Link HS100 se configure et se contrôle grâce à l'application Kasa. Le bouton central sur la prise connectée peut toutefois servir d'interrupteur manuel, ce qui est bien pratique en cas de coupure internet !

TP-Link HS100 - Design

Installation de la prise connectée

Simplicité est le maître mot lors de la mise en service de la HS100. Il suffit en effet de la brancher au mur, puis de suivre les instructions de l'application Kasa. Pour ce test, nous avons opté pour un Samsung Galaxy S10+ sous Android. Kasa est aussi disponible pour les appareils sous iOS.

La prise n'est malheureusement pas compatible avec Siri et donc l'enceinte connectée HomePod d'Apple. Le support de Apple HomeKit n'est pas non plus au programme.

Mais voyons plutôt l'installation en détail. Une fois la TP-Link HS100 branchée, il suffit de se rendre dans l'application puis de choisir la prise dans la liste.

TP-Link HS100 - Installation 1
TP-Link HS100 - Installation 2

TP-Link HS100 - Installation 3

Le voyant sur l'appareil clignote en vert et orange. Il faut alors valider, puis choisir son réseau WiFi dans la liste.

TP-Link HS100 - Installation 4
TP-Link HS100 - Installation 5


TP-Link HS100 - Installation 6

Après quelques secondes d'attente, il ne reste plus qu'à attribuer un nom et une icône à la prise connectée.

TP-Link HS100 - Installation 7
TP-Link HS100 - Installation 8

La TP-Link HS100 est opérationnelle en à peine deux minutes, sans aucun accroc. C'est indéniablement l'une de ses grandes forces !

TP-Link HS100 - Installation 9

Application TP-Link Kasa

Une fois la prise opérationnelle, vous la trouverez dans le premier onglet de l'application. Vous pouvez l'allumer ou l'éteindre avec le bouton d'alimentation virtuel. En appuyant sur le nom de votre appareil, vous accédez à plus de contrôles.

TP-Link HS100 - Interface application

Pour ce test, nous avons lié la prise à une lampe de chevet. C'est avec ce type de matériel que la HS100 prend tout son sens, comme nous le verrons avec le Mode Absent. Notez aussi que l'application Kasa fait office de hub pour les objets connectés de la marque comme les caméras. Si vous possédez juste une prise, la plupart des fonctions seront inutiles. Nous nous concentrerons donc sur l'interface dédiée à la prise HS100.

La présentation est relativement épurée. Un gros bouton central permet d'allumer ou éteindre la prise connectée. Il passe au vert lors de l'activation. Il reste gris lorsque la HS100 est inactive. Quatre icônes en bas de l'écran donnent accès aux fonctions de minutage.

TP-Link HS100 - Interface prise

L'icône Programme permet, comme son nom l'indique, de programmer l'allumage ou l'extinction de la prise TP-Link à des heures précises. Pratique pour lancer la cafetière juste avant le réveil !

TP-Link HS100 - Programmateur

La seconde icône est celle du minuteur. Définissez une durée (entre 1 min et 23h59), l'état dans lequel passer la prise à l'issue de cette durée, et un décompte se mettra en route.

TP-Link HS100 - Minuteur

L'icône nommée Ailleurs - traduction peu intuitive - donne accès au Mode Absent. En définissant une plage et une répétition, la prise s'allumera et s'éteindra de façon aléatoire. En y branchant une lampe, vous pourrez ainsi simuler une présence, par exemple en soirée lorsque vous n'êtes pas là. Ce mode plutôt original devrait dissuader les intrus un peu trop curieux.

TP-Link HS100 - Mode Absent

Pour terminer, l'icône Durée d'exécution vous donne accès à quelques statistiques concernant la prise. On y trouve le temps d'allumage quotidien, celui des sept derniers jours, et celui des trente derniers jours. Nous aurions apprécié un affichage sous forme de graphique en plus des données numériques. Notez que la prise connectée HS100 ne donne pas d'indication de consommation. Pour cela, il faut s'orienter vers le modèle HS110 de la même marque, commercialisé aux environs de 25€.

TP-Link HS100 - Données utilisation

Voici pour le tour d'horizon de l'application. Les fonctions sont plutôt complètes et restent simples à gérer. C'est donc du tout bon pour cette prise !

Intégration avec Amazon Alexa et Google Assistant

Une prise connectée qui se gère uniquement au smartphone, c'est loin d'être pratique. L'idéal est d'opter pour les commandes vocales. Les enceintes connectées sont maintenant bien répandues sur le marché : Amazon Echo, Google Home, etc... La mode s'étend même aux écrans connectés comme le Google Nest Hub ou l'Echo Show d'Amazon.

Pour ce test, nous avons mis à contribution un Echo Show de seconde génération et une enceinte connectée TicHome Mini. La procédure de liaison de la prise aux deux assistants est quasiment la même, pour les deux géants américains : on active le module ou la Skill Kasa, on rentre ses identifiants et les appareils TP-Link deviennent pilotables à la voix en quelques secondes. Il ne reste plus qu'à attribuer à notre prise cobaye un nom parlant, tel que « Lampe de chevet ».

TP-Link HS100 - Echo Show

Durant nos essais, l'allumage via Google Assistant s'est révélé un peu plus rapide que par Alexa, du moins à partir du smartphone. En utilisant l'Echo Show, la prise réagit un peu plus vite. L'écran connecté permet aussi d'afficher un bouton tactile qui fait alors office d'interrupteur.

L'inclusion d'une enceinte connectée à votre installation domotique apportera un confort indéniable. On ne peut que vous recommander un tel appareil si vous débutez votre Smart Home.

TP-Link HS100 : le verdict de Clubic

Face à l'Amazon Smart Plug, la prise connectée de TP-Link est clairement gagnante. Plus abordable, plus compacte et plus réactive, elle se veut aussi bien plus ouverte. La HS100 fonctionne parfaitement avec Google Assistant et Amazon Alexa, tout comme les scénarios IFTTT et même la box open-source Jeedom, pour ne citer que cela.

Les divers modes de programmation disponibles dans l'application Kasa se révèlent, eux aussi, plutôt complets, avec une mention particulière pour le Mode Absent. La mise en service simple et rapide de la prise connectée vient renforcer cette impression de qualité.

Au final, nous avons peu de défauts à reprocher à cette prise connectée. Le principal étant, comme souvent, son prix : 20€ pour une prise, ça reste cher, même si c'est plus abordable que chez la plupart des concurrents. On pourra aussi reprocher à TP-Link de devoir payer 5€ de plus pour profiter du modèle HS110 avec suivi de la consommation.

Sur un autre registre, des graphiques n'auraient pas été de trop dans l'application pour le suivi de l'activité de la prise. On peut aussi regretter que la HS100 ne soit pas compatible avec l'écosystème vocal d'Apple, mais c'est plus ou moins le cas pour la plupart des prises connectées du marché...

En dehors de ces menus détails, on ne peut que vous recommander la prise connectée de TP-Link. Elle sera un bon point d'entrée pour commencer un projet de Smart Home !

TP-Link HS100

8

Les plus

  • Compatible avec de nombreux services : Google, Amazon, Jeedom, Nest...
  • Mise en service simple et rapide
  • Pas besoin de hub dédié grâce au WiFi
  • Mode Absent original
  • Prix relativement attractif...

Les moins

  • ... mais pas ceux d'Apple
  • Manque un affichage en graphique de l'utilisation
  • Pas de WiFi sur la bande des 5 GHz
  • Pas de suivi de la consommation sur ce modèle
  • ... mais qui reste élevé pour une prise de courant

Mise en service9

Fonctionnalités8

Application8

Prix7


Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
0
zeebix
On peut trouver sans trop de problème des prises chinoises équivalente pour moins de 10€, donc non le prix c’est pas un plus…
fg03
Ca n’existe pas une centrale électrique ou l’intelligence est au niveau du tableau électrique et pas au niveau de bidule qui prennent de la place et qui coutent autant de fois cher qu’il y a de prise a connecter alors qu’il suffirait que Hager propose un webservice de son tableau électrique pour permettre de voir la consommation de chaque ligne, programmer l’arret ou la mise en marche d’une ligne
zeebix
Il existe pleins de solutions, mais en attaquant dans le tableau électrique, à moins de tout refaire, un appareil est raccordé à plusieurs prises ou lumières… Ce serait quasi impossible de différencier chaque équipement.<br /> Mais globalement il existe déjà des solutions pour mesurer la conso sur un disjoncteur avec suivi sur smartphone et le pilotage.
jerome_arroyo
je vais opter pour des module qui se mettent derrière des prises normales. ca coute une dizaine d’euro, pas de gros bloc qui dépasse du mur, et pas de gros travaux.
Silvio6
La question la plus importante. Si je devais utiliser cette prise pour économiser de l’électricité pour des appareils en mode veille, combien consomme cette prise qui est constamment connectée au Wifi, et en attente de commande vocale ou automatisée ?
Vanilla
Sinon, si vous voulez juste mettre une cafetière sur cette prise, sachez que ça existe déjà depuis très longtemps les cafetières progeammable… c’est ridicule ce qu’ils arrivent à re fourguer de soit disant nouveau et qui n’a en fait aucun intérêt pour la plupart des gens…
KlingonBrain
On peut trouver sans trop de problème des prises chinoises équivalente pour moins de 10€, donc non le prix c’est pas un plus…<br /> Pour des trucs qui peuvent passer de la puissance et qui sont branchés 24/24, je serais vous j’éviterais les trucs chinois à pas cher.
zeebix
Idée reçu, démonte en pour voir que les composants sont souvent identique, c’est la marque qui marge et qui fait la différence de prix, pas le matériel.
KlingonBrain
La question la plus importante. Si je devais utiliser cette prise pour économiser de l’électricité pour des appareils en mode veille, combien consomme cette prise qui est constamment connectée au Wifi, et en attente de commande vocale ou automatisée ?<br /> Et vous avez raison, c’est bien la question qu’il faut se poser.<br /> Mais IMHO, si on veut piloter chaque appareil de manière optimale et en consommant le moins d’énergie possible, il faut oublier les produits “tout faits” et se faire ça soi même.<br /> Ce n’est hélas pas à la portée de tous.
KlingonBrain
Certes, mais si on veut des appareils programmables, c’est souvent plus cher.<br /> Et le pilotable permet bien plus de choses qu’une simple programmation horaire.<br /> D’ailleurs, sur le plan écologique, il est toujours intéressant de modulariser les fonctions quand cela est possible. On jettera moins de choses quand il faut remplacer l’appareil. Et on payera moins cher au remplacement.<br /> Et pour ce qui est de l’intérêt “pour la plupart des gens”, pourquoi vouloir forcément qu’un produit soit utile à tout le monde ? Logiquement, ceux qui achètent sont ceux qui en voient l’intérêt.
KlingonBrain
Justement, pour le faire depuis longtemps, si vous saviez les horreurs qu’on peut trouver parfois en démontant des produits électroniques d’importation “à pas cher”, vous ne diriez pas cela.<br /> Composants identiques vous dites ? Encore faut t’il y regarder de très, très, très près. Pour les composants électronique, sachez qu’il existe des “marché gris” avec énormément de contrefaçon, des rebus de fabrication, du composant d’occasion récupéré dans des conditions très douteuses (au chalumeau, voir sur un poële), voir des composants frauduleusement remarqués (exemple, triacs 8 ampères remarqués en 16A).<br /> Il suffit de taper “composants de contrefaçon”, “composants remarqués” sur google pour avoir une idée du florilège.<br /> Et je ne compte même pas la tendance des Chinois à faire de la copie à grande échelle. J’ai vu des produits basés sur le même design provenir manifestement de sources différentes et avec à chaque fois des composants différents.<br /> Bref, c’est une jungle ou même des industriels croyant faire de bonnes affaire se font avoir. Alors des particuliers…<br /> On peut toujours se dire que tant que le produit fonctionne on s’en moque. S’il s’agit d’un petit appareil sur pile que vous utilisez toujours sous surveillance, à la rigueur.<br /> Mais quand il s’agit de produits sensibles pour la sécurité, c’est à dire des alimentations, des systèmes qui doivent passer de la puissance et particulièrement ceux qui vont fonctionner chez vous en permanence sans surveillance h24, il faut être particulièrement vigilant avec ces produits la. Il ne faut pas plaisanter avec ça. Une prise connectée est typiquement le genre de produit ou je vous conseillerais vivement d’acheter de la marque. Il faut également prendre la précaution de les acheter chez un revendeur réputé sérieux pour éviter les contrefaçons.<br /> Un petit exemple vite fait pour illustrer mon propos et montrer pourquoi je ne rigole pas avec ça :<br /> https://hackaday.com/2018/08/24/fail-of-the-week-solid-state-relay-fails-spectacularly/<br /> https://www.instructables.com/id/The-inner-workings-of-Counterfeit-FOTEK-SSRs/<br /> Autre chose, une grande marque (comme TP-Link, par exemple) à l’avantage d’êtres solvable en cas de souci. Si d’aventure une grande marque s’amusait à rebadger des produits douteux et que ca faisait cramer l’immeuble, ça sera plus facile à expliquer à l’expert de l’assurance et au juge du tribunal que si vous achetez un produit qui ne respecte pas les normes, acheté sur un site d’enchères à un petit vendeur à la sauvette qui ne se trouve même pas en France. Il se pourrait même dans ce cas que vous soyez désigné comme importateur du produit et donc en grande partie responsable devant la loi.<br /> Bref, ça ne vaut vraiment pas le coup de jouer avec ça pour gagner juste quelques euros.
c_planet
quelle est la consommation ?
Griz
Bonjour tout le monde,<br /> Il est vrai que nous parlons ici de sécurité des “composants”, mais il faut aussi parler de la sécurité de nos données, de la couche logicielle des produits et de l’application Kasa propriétaire, et donc seul TP-LINK apporte les correctifs. Il est vrai que c’est important d’avoir des composants de bonne qualité mais sans “sécurité applicatives” optimales et des données, cela n’a aucun intérêt à mon avis et surtout pour une gamme de produit dite pour la maison “connectée”. C’est quand même un produit que l’on branche sur son réseau Wi-Fi et qui accède à nos ressources !<br /> En plus, sur leur site internet si vous recherchez des informations à propos des questions générales sur la sécurité et la confidentialité du compte Kasa, vous trouverez que la politique de confidentialité, les conditions d’utilisation, et le contrat de service de Kasa care est en anglais même si vous sélectionnez la France comme pays !
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

F-Secure :
YouTube s'associe à Universal pour proposer les clips de 1 000 classiques en HD
Ring Door View Cam veut transformer votre vieux judas en
L'IA comme principale alliée pour détecter plus tôt le diabète de type 1 ?
Volvo choisi NVIDIA pour intégrer des solutions autonomes à ses camions
🔥 Le VPN ZenMate casse les prix avec son offre à seulement 1,75€ par mois
Le picture-in-picture vidéo arrive bientôt sur WhatsApp
La start-up chinoise de véhicule électrique BYTON dévoile son tableau de bord gigantesque
Game Of Thrones, le tournage du spin-off aurait déjà débuté en Irlande
Haut de page