Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris

le 09 mai 2019 à 09h00
0
Cet article est sponsorisé par Fnac-Darty. Consultez notre notre charte.
fnac-darty.png



Grâce à leur développement, les objets connectés ont donné naissance à la domotique domestique, un terme encore peu sacralisé mais qui est synonyme de maison connectée, un confort auquel le public ne s'est pas encore vraiment préparé, ni adapté. Mais la vérité d'hier ou d'aujourd'hui n'est pas celle de demain, surtout lorsque des économies d'énergie (et d'argent) sont en jeu.

Popularisé avec le premier iPhone d'Apple, sorti en 2007, l'Internet des objets (IoT), ou Internet of Things pour les anglicistes, débutait véritablement sa marche en avant. À l'époque, il était l'objet symbole d'une émancipation de l'utilisateur par l'Internet, accessible chez soi, au bureau, au restaurant ou dans la rue.

Puis la folie de l'objet connecté a commencé à s'emparer de tout et de n'importe quoi : montre connectée, lunettes connectées, chaussures connectées, stylo connecté... Ensuite, les spécialistes des technologies ont su se dire que plutôt que de se contenter de « gadgets », le phénomène de l'IoT pourrait donner naissance à de nouveaux usages, comme les réseaux sociaux, l'e-sport ou l'e-commerce dans leur domaine. Et c'est là que la domotique est entrée en scène.

« Les objets connectés : une valeur ajoutée fonctionnelle »


La domotique pourrait presque être vue comme une philosophie, une nouvelle façon de vivre. Elle rassemble diverses technologies inspirées du numérique, des télécommunications et des IoT pour apporter un confort de vie supérieur, pour peu que l'on y soit sensible. Entrons dans le vif du sujet.

Deux experts contactés par Clubic nous accompagnent dans cette présentation de ce que représente la maison connectée : Dimitri Carbonnelle, CEO de Livosphere , spécialiste de l'Internet des objets, des technologies innovantes et conférencier international ; et Flavien Hersant, expert du secteur de la domotique et principalement actif sur la technologie au service des personnes.

aspirateur robot

Mais qu'est-ce qu'un objet connecté ?


Appelés aussi objets intelligents, les objets connectés ont désormais une place à part entière dans notre vie, comme un être très intime de notre entourage. Connecté à Internet via une adresse IP, l'objet connecté peut être relié à des terminaux eux-mêmes connectés à Internet.

Pour être qualifié d'objet connecté, l'outil en question doit offrir une valeur ajoutée fonctionnelle, comme mesurer le rythme cardiaque de son hôte pour une montre connectée, ou la commande vocale pour piloter ses objets sans bouger, pilier des technologies smart home aujourd'hui.

Qu'est-ce que la domotique et en quoi est-elle différente de l'objet connecté ?


La domotique vise à améliorer le confort de vie et simplifier l'existence de celles et ceux qui décident d'en adopter les usages, en centralisant toutes les installations techniques de la maison, comme les fermetures, le chauffage et l'éclairage, pilotables de chez soi ou à distance. Elle permet de créer de vrais scénarios en utilisant les objets connectés pour ériger une « maison connectée. »

« Répondre à certaines contraintes du quotidien de façon automatique ou au moins simplifiée »



Quel est l'avantage majeur de la maison connectée ?

Dimitri Carbonnelle : Ce qui change avec la domotique ou Smart Home : c'est l'interface et les objets, qui coûtent beaucoup moins cher. C'est plus simple d'utilisation, notamment quand vous avez un objet comme un thermostat connecté : l'interface est plus simple. Ensuite, les objets deviennent de plus en plus interopérables : soit ils sont connectés à Internet directement via des API, soit une marque, Somfy par exemple, qui va intégrer son protocole dans la Freebox, ce qui permet de commander par exemple ses volets roulants directement avec la Freebox.

Flavien Hersant : L'avantage premier de la technologie est de pouvoir répondre à certaines contraintes du quotidien de façon automatique ou au moins simplifiée, et répondre aux besoins des utilisateurs. Actionner ses volets sans avoir à sortir dehors fermer ou ouvrir les battants ou encore utiliser une manivelle dans le domicile, cela parait bénin mais il s'agit d'une réelle contrainte pour beaucoup de personnes. La domotique prend un sens plus général encore lorsqu'il s'agit de contrôler un thermostat, ce qui en plus peut permettre de gagner réellement en confort thermique, et permet aussi aux utilisateurs de s'y retrouver financièrement tout en ayant un impact écologique intéressant puisqu'il évitera certaines consommations inutiles.


Qu'on se le dise : votre maison connectée vous fera... économiser de l'argent



Avant d'entrer dans de plus amples détails sur les équipements et les usages nés de la domotique, il faut avoir l'esprit que cette dernière présente un avantage économique indéniable : elle permet de faire des économies. Que ce soit via la gestion de votre éclairage, de votre chauffage, la veille de vos appareils, il faut avoir conscience que la domotique s'adapte à vos besoins, à vos habitudes et à votre mode de vie.

Un exemple simple, celui d'une ampoule connectée. Une ampoule LED de 6 W est aussi puissante qu'une ampoule traditionnelle de 60 W, mais surtout, elle consomme 10 fois moins d'énergie que les ampoules à incandescence et auraient une durée de vie pouvant atteindre plusieurs dizaines d'années, contre quelques années pour les ampoules à incandescence.

De manière générale, selon les sources (organismes, entreprises, fabricants, associations) on retrouve des chiffres plutôt positifs quant à l'économie d'énergie réalisée en adoptant des solutions domotiques, qui peut aller de 5 à 15% de réduction de votre facture d'électricité globale.

Et si vous craignez que l'investissement en équipements soit trop conséquent, ayez conscience de deux choses : les prix sont bien moins extravagants et beaucoup plus accessibles que par le passé, et vos achats seront largement amortis dans le temps.

domotique thermostat connecte smart home fotolia clubic_cropped_837x837

Les équipements domotiques actuels


Les équipements de la domotique domestique sont regroupés au sein de plusieurs catégories majeures comme la sécurité, l'énergie, et le multimédia.

Comme chez certains opérateurs comme Orange (Maison Connectée, Maison Protégée) et Free (avec le pack sécurité de la Freebox Delta), la sécurité devient un enjeu ô combien important de la domotique au sein du foyer. Elle rassure l'utilisateur, que ce soit pendant son sommeil ou lorsqu'il quitte son domicile pour aller au boulot. Aujourd'hui, de nouveaux objets connectés participent à la vie d'une smart home. On retrouve notamment les caméras Wi-Fi pour la vidéo surveillance, les détecteurs de mouvement, les alarmes anti-intrusion, les serrures connectées, les détecteurs d'ouverture, les détecteurs de fumée ou autres capteurs.

Comment convaincre une personne réticente de faire de son domicile une smart home en moins d'une minute ?

Dimitri Carbonnelle : Chaque jour, est-ce qu'il y a des choses qui vous fatiguent ou que vous ne supportez plus faire ? On part d'un problème. Ensuite, je donne un exemple : une personne qui consomme beaucoup d'énergie parce qu'elle oublie d'éteindre ses lumières ; je vais lui demander si ça ne l'intéresserait pas d'avoir une solution qui l'alerte. Si la personne accepte, à ce moment-là, je lui dis qu'il existe une solution qui n'est pas spécialement cher qui lui permet de recevoir cette alerte, et pour cela, il vous faut avoir un petit capteur ou appareil que l'on va connecter chez vous, qui va vous permettre de recevoir une alerte sur votre smartphone, pour résoudre le problème initial.

Flavien Hersant : Pour les gens qui ignorent l'existence de solutions, il s'agit simplement de présenter, expliquer et faire comprendre l'utilité du produit et son sens dans la vie de la personne. De la pédagogie... Une fois que vous avez compris ce que peut apporter une solution, vous êtes plus en mesure de l'adopter. Si la personne a une connaissance de la domotique mais qu'elle est réticente, il faut aussi faire preuve de pédagogie, mais plus généralement, il va s'agir de rassurer la personne sur la solution.


L'un des principaux pans domotique au sein du domicile est celui de l'énergie. Ici, les solutions ne manquent pas et peuvent aller de la régulation du chauffage et de la climatisation en fonction de la température extérieure au thermostats ou radiateurs connectés en passant par les célèbres ampoules connectées et la motorisation des volets, destinées à mettre en place des automatismes au sein de votre smart home pour faire diminuer la facture d'électricité. L'arrêt des appareils électriques placés en veille et le suivi en temps réel de la consommation sont aussi d'autres utilités de poids de la domotique domestique.

« La domotique peut redonner un peu de pouvoir d'achat aux consommateurs »


Enfin, la dernière catégorie principale d'exploitation de la domotique est le confort de vie, emmené par le multimédia. On y retrouve notamment la domotique du jardin pour celles et ceux qui ont la chance d'en posséder un avec l'arrosage et l'éclairage programmables ou, pour l'intérieur, toute la partie multimédia qui concerne la musique, les images et la vidéo avec la possibilité de piloter une chaîne hi-fi, un ordinateur, un réveil, une radio ou une télévision à distance, sans oublier les robots (aspirateurs connectés, assistants domestiques personnels, réfrigérateurs) qui peuvent effectuer diverses tâches.

L'ensemble de ces équipements peuvent être pilotés par les enceintes intelligentes ou assistants personnels, dont les capacités ont vraiment explosé en 2017.

Les trois appareils domotiques prioritaires conseillés :

Dimitri Carbonnelle : Le premier, c'est au niveau sécuritaire, typiquement une alarme connectée, ou par exemple des capteurs de présence ou une caméra. Le second, ce serait le thermostat, pour réduire sa consommation d'énergie. Le troisième est plus exploratoire : ce serait l'assistant vocal. Car c'est potentiellement un objet qui peut provoquer un ras-le-bol rapide, mais il n'est pas très cher et permet, petit à petit pour un coût faible, de commencer à créer des scénarios pour vous familiariser avec les objets connectés.

Flavien Hersant : Pour une personne lambda cela serait je pense le trio de base, à savoir : thermostat / volet / lumières. Après, si nous souhaitons aller plus loin, il peut vite devenir intéressant de coupler ces outils avec alarme, portier ou serrure connectée etc. afin de créer de véritables scénarios de vie.


Les usages domotiques d'aujourd'hui et de demain


Nous vous le disions plus haut, l'association (ou pas d'ailleurs) des équipements domotiques a permis ces dernières années la création de nouveaux usages destinés à améliorer notre quotidien au sein même de notre domicile. Énergie, confort, sécurité, santé... les usages se multiplient à mesure que les équipements se développent.

maison connectée harris.png
Étude exclusive Harris Interactive pour Reworld Media - Mars 2018

La formule peut faire bondir : mais les solutions domotiques peuvent redonner un peu de pouvoir d'achat. Une fois le coût des équipements -parfois coûteux- passé, la chasse au gaspillage énergétique peut être lancée. Clairement, la domotique permet de réduire les dépenses énergétiques, du moment que les équipements sont pilotés de façon intelligente. Une climatisation connectée qui détecte l'ouverture d'une fenêtre peut s'arrêter et vous faire économiser de précieux centimes, de même que l'extinction des lumières dans une pièce vide. L'idéal ici est de bénéficier de plusieurs équipements qui pourront « discuter » entre eux et suivre votre rythme de vie et vos déplacements au sein de votre foyer. Tout cela s'avère d'autant plus pratique que vous pouvez surveiller votre consommation en temps réel depuis votre smartphone, tablette ou ordinateur. L'aspect économiseur d'énergie de la domotique domestique parle davantage aux familles.

« La domotique, une véritable assistance personnelle pour les personnes âgées et indépendantes »


La domotique, c'est aussi vivre plus sereinement. La sécurité est une priorité des fabricants, mais aussi un gage de sérénité pour les personnes seules ou âgées. Les systèmes d'alarme préviennent naturellement des risques d'intrusions au domicile comme un cambriolage. Dans le cas où quelqu'un pénètre au domicile, un appel automatique peut être émis en direction d'une entreprise de sécurité, pour rapidement dépêcher quelqu'un sur place. Nous avons déjà évoqué les équipements que sont les caméras de vidéosurveillance ou la détection des anomalies comme la fumée.

Est-ce le bon moment pour équiper son foyer en domotique ?

Dimitri Carbonnelle : Ça vaut le coup de s'y intéresser, de regarder les éléments. Si il y a une problématique quotidienne que l'on a envie de régler, oui ça vaut le coup de regarder, car les prix sont suffisamment bas pour tester des solutions. Si vous n'avez pas de problématique particulière, à ce moment-là, il n'y a pas d'urgence à acheter, il faut être franc.

Flavien Hersant : Je pense qu'il s'agit d'une bonne période pour s'équiper. En effet il existe actuellement énormément d'équipements, les coûts sont bien plus abordables qu'il y a 20 ans, 10 ans ou même 5 ans. De plus, tout l'intérêt de la domotique telle que nous l'entendons est maintenant d'être autant que possible « interopérable » et donc de permettre à l'utilisateur de mettre à jour progressivement son installation en fonction de ses finances certes, mais aussi en fonction de ses besoins qui vont forcément évoluer avec le temps.


Autre usage de la domotique qui peut faire mouche auprès des séniors : la santé. Plus besoin de dépêcher un médecin ou une infirmière pour vérifier sa tension, son rythme cardiaque ou son taux de glycémie pour les personnes atteintes de diabète. Désormais, un simple équipement peut jouer ce rôle d'infirmier personnel intelligent qui, s'il ne remplace le contact humain, a le mérite d'être disponible 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. La domotique tend à renforcer l'autonomie d'une personne qui aurait été en difficulté sans l'apport de la technologie, car n'oublions pas que le domicile est le premier lieu à risque pour la personne âgée. Les systèmes de géolocalisation comme les capteurs de luminosité, qui permettent de savoir si une personne âgée est restée assise toute la journée ou dans le noir sans allumer la lumière, pourraient finir de convaincre les plus sceptiques.

Enfin, et de manière générale, la domotique crée un usage fondamental qui sied à tous : améliorer son confort de vie. Cela peut passer par les enceintes connectées qui vous permettent de téléphoner sans avoir à récupérer son smartphone ou de diffuser votre flash d'info lors de votre réveil à heure souhaitée.

L'état du marché de la domotique


Le marché de la smart home est probablement loin de son plus haut niveau d'exploitation potentiel. Il a tendance à progressivement prendre de l'ampleur, à tel point qu'il pesait 1,6 milliard d'euros en en France en 2017, selon la Fédération française de Domotique et si l'on associe la maison connectée à la domotique traditionnelle.

En octobre 2018, le très bien informé cabinet IDC a publié une étude de marché du secteur domotique et de son pan réservé aux équipements de maison connectée. Selon la société, les objets de la maison connectée (et non pas l'internet des objets de manière générale) devraient afficher une progression annuelle de 20,8% dans les cinq années avenir, pour atteindre 1,3 milliard d'équipements domotiques dans le monde, contre 644 millions en 2018, pour un marché de la maison intelligente qui devrait atteindre 151,4 millions de dollars d'ici 2024, selon Markets and Markets.

Le marché mondial de la maison connectée.png
Prévisions chiffrées pour les équipements de la maison connectée pour 2022 - Source : IDC Worldwide Quarterly Smart Home Device Tracker, 1er octobre 2018. Traduction du tableau par Selectra.

Un exemple frappant de la croissance annoncée de la domotique domestique est celui des thermostats. S'ils ne représentent que 2,1% de parts de marché sur le secteur des équipements de la maison connectée en 2018, ils plafonneront à 3% en 2022. Mais les ventes, elles, exploseront, puisqu'elles devraient passer de 13,6 millions de thermostats en 2018 à 37,5 millions en 2022, soit près du triple.

« Les Français de plus en plus tentés par les objets connectés et la domotique »


Tout ce qui concerne la surveillance et la sécurité devrait aussi afficher une courbe de croissance remarquable (de 97,7 millions d'appareils vendus en 2018 à 245 millions en 2022, avec une part de marché qui passerait de 15,2 à 19,4%), de même que les enceintes connectées, qui devraient passer de 100 millions en 2018 à 230 millions vendues en 2022.



Plusieurs fabricants tiennent le marché de la domotique dans le monde. On y retrouve plusieurs entreprises françaises comme Somfy ; Legrand, qui s'est offert Netatmo ; Schneider Electric et Delta Dore. Les opérateurs Orange, SFR, Bouygues et Free proposent désormais leurs solutions domotiques, tout comme les géants du numérique que sont Amazon, Google, Apple et Microsoft. De nombreuses entreprises issues de divers secteurs ont aussi un pied dans la domotique domestique comme EDF, Ikea ou Leroy Merlin.

Quel avenir pour les objets domotiques


Les objets connectés souffrent aujourd'hui d'un paradoxe tout à fait... paradoxal. Si 6 Français sur 10 envisagent de s'équiper d'un objet connecté à terme selon une étude Harris Interactive de mars 2018, plusieurs études attestent d'un faible nombre de Français propriétaires d'un objet connecté : 22% seulement, selon un sondage OpinionWay pour ISOC France de juin 2018.

Les Français objets connectés Opinionway.png
Sondage OpinionWay pour ISOC France - Juin 2018

Quel avenir pour les objets connectés et la domotique ? Le phénomène n'en est-il qu'à ses prémisses ?

Dimitri Carbonnelle : Certains objets connectés vont être périmés rapidement. Mais l'arrivée de l'intelligence artificielle a un intérêt important puisqu'auourd'hui, pour créer un scénario, elle va apprendre à partir de vos habitudes, de votre comportement. L'IA va encore plus simplifier l'usage de la domotique. Je pense que ça va exploser pour certains objets, comme pour les caméras. En termes d'usage, ça n'explosera pas sur tous les domaines.

Flavien Hersant : Les 3 gros axes de développement sont je pense : l'évolution naturelle des normes ; les amateurs de technologies et les personnes ayant des besoins plus spécifiques auxquels la domotique peut apporter une solution concrète. Oui, pour moi le marché de la domotique va continuer à prendre de l'ampleur car de nouveaux produits arrivent fréquemment ainsi que de nouveaux service associés. Cependant, il faut tout de même rester prudent sur ce marché en pleine expansion, de proposer des solutions respectueuses des utilisateurs tout en apportant des réponses rassurantes, notamment sur les questions de sécurité des données, hacking etc.


Fnac Darty donne rendez-vous pour visiter l'Appartement du Futur


En parlant d'avenir, le groupe Fnac Darty a imaginé ce que serait l'Appartement du Futur, et il va même être possible de le visiter. Pas l'appart' du futur façon Korben Dallas dans Le Cinquième Élément, mais la maison du futur dessinée avec des produits déjà existants.

fnac-darty.png

Du 10 au 24 mai 2019, le groupe Fnac Darty organise à cet effet des visites gratuites inédites et pédagogiques de l'appartement, proposées au grand public et menées en collaboration avec l'agence Wild Buzz Agency. Vous aurez l'occasion de découvrir un espace de vie familial grand de 500 m², et de vivre une expérience scénarisée en traversant les 15 pièces (salon, cuisine, salle à manger, cinéma privatif, buanderie, bureau, salle de bains, chambres...) qui composent l'appartement, qui se trouve par ailleurs à Paris, dans le IIIe arrondissement. Il est possible de s'inscrire à l'une des visites en passant par le site : www.lappartementdufutur.com.

Du canapé connecté Miliboo, présenté pour la première fois en France, à la trottinette Mi Electric Scooter Pro de Xiaomi en passant par le robot chien Aibo de Sony, les miroirs connectés français de CareOs qui vont donneront quelques conseils beauté ou l'écran intelligent Lenovo Smart Display avec Google Assistant, les visiteurs suivront un vrai parcours participatif qui leur permettra de déclencher ce que l'on appelle, dans le milieu de la domotique domestique, des "scénarios", articulés autour de la foule d'objets connectés disséminés partout dans l'appartement. Google, Huawei, Microsoft, Samsung, Philips, Sony, Lenovo, Oculus, Electrolux et Siemens sont les entreprises partenaires de l'expérience.

Et si vous n'êtes pas sur Paris, pas de panique, Fnac Darty proposera une visite virtuelle accessible via l'adresse : www.lappartementdufutur.com/visite-virtuelle.

L appartement du futur.png
Modifié le 09/05/2019 à 09h53
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Lyft propose une nouvelle fonctionnalité de sûreté : un bouton d'appel aux services d'urgence
Notre-Dame : quand le partage de données aide à la restauration
Le Sénat vote l'application de la taxe GAFA sur les géants du numérique
Adobe Premiere Rush est disponible sur Android
Selon Jim Ryan, Death Stranding, The Last of Us II et Ghost of Tsushima sortiront sur PS4
Une agence de l'ONU juge que les assistants personnels renforcent les préjugés sexistes
Lancement des 60 premiers satellites Starlink : comment regarder le décollage en direct
Une application Steam Chat débarque sur iOS et Android
Black Mirror : les trailers des 3 épisodes de la prochaine saison
Huawei P30 Lite vs Google Pixel 3a : lequel est le meilleur pour moins de 400 € ?
scroll top