La semaine de Flock joue le jeu !

Le Kinect vendu à toutes les sauces, les consoles hackées à tout va, un serveur piraté pour faire piou-piou et des soldes qui piquent au gouvernement : autant de sources d'inspiration pour Flock qui nous livre cette semaine une fournée toute chose très orientée jeu vidéo. A déguster sans se brûler !

Lundi, Steve Ballmer annonçait la couleur concernant la façon dont Microsoft comptait faire évoluer le public du Kinect : le détecteur de mouvements trouverait selon lui son public auprès de la gent féminine, alors que la Xboite, la vraie la dure la tatouée, resterait plutôt du côté des garçons. Oui mais quand même, pour jouer avec le Kinect, il faut avoir la console. Du coup, si on réfléchit un peu, monsieur achète la console et madame achète l'accessoire... Et au final, c'est gagnant-gagnant, non ?

03937472-photo-kinect.jpg


Jeudi, on apprenait que le Conseil national du Numérique devenait une consultation publique. Une nouvelle qui, du même coup, balayait les projets de rassemblement d'experts censés apporter leur pierre à la réflexion sur le numérique. De là à y voir une nouvelle façon de brader les questions tournant autour d'Internet et du monde digital, n'y a qu'un pas... Remarquez, ça tombe bien, c'est les soldes !

03937466-photo-cnn.jpg


Depuis fin décembre, Sony est au cœur de la tourmente suite au « hackage » de la PS3 par de malicieux bidouilleurs. S'être pris un premier rateau au tribunal il y a quelques jours ne devrait cependant pas décourager le fabricant dans sa lutte contre le piratage : la preuve avec la nouvelle rumeur à la mode qui suggère que la firme nippone planche sur un moyen d'identifier les jeux en ligne, quitte à grignoter la liberté des joueurs. Pendant ce temps, la Xbox 360, sans doute jalouse de la grande attention que l'on porte à sa rivale, rappelle qu'elle aussi elle est capable de riposter contre les vilains tipiak. C'est Dallas au pays des consoles !

03937470-photo-consoles.jpg


Mais il n'y a pas que le piratage de consoles dans la vie, il y a aussi le piratage de serveurs... pour jouer. La preuve avec l'affaire du piratage du serveur d'un cabinet médical américain, qui a servi à des joueurs de Call of Duty : Black Ops pour étancher leur soif de frag, quitte à mettre en péril les dossiers médiaux de 230 000 patients. L'enquête est toujours en cours pour déterminer l'origine de l'intrusion. Il y a des signes qui ne trompent pas...

03937468-photo-codhopital.jpg


A la semaine prochaine !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Quel est le meilleur service de SVoD pour vos films et séries du week-end ?
PlayStation : plus de 40 jeux et DLC devraient bientôt être disponibles sur Steam
Le gouvernement américain suspend (définitivement ?) le ban de Xiaomi
Voiture électrique : quelle solution de recharge choisir ?
Le nouveau Google Assistant prend des couleurs pour l'arrivée d'Android 12
Première séquence de gameplay et première cinématique pour Total War: Warhammer 3
Shadow and Bone : la nouvelle série de fantasy de Netflix serait-elle l'élue ?
Avis Coinhouse (2021) : une plateforme crypto sécurisante mais encore trop lacunaire
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Haut de page