La semaine de Flock : Sexe, magouille et pouvoir !

20 novembre 2010 à 00h04
0
Remaniement gouvernemental, Hadopi, poursuite du fondateur de Wikileaks : il flotte un vent de politique dans l'actualité de la semaine. Ca tombe bien, Flock est de retour et s'est senti plutôt bien inspiré par toute cette ribambelle de pseudo-technophiles qui semble plus que jamais à la recherche de la réponse de la grande question sur la vie, l'univers et le reste. Chez Clubic, on leur répondra la même chose qu'à ceux qui se demandent pourquoi on dit merci pour le poisson dans 56k : la réponse est 42. Non mais.

Mercredi, l'Hadopi a annoncé concrètement sa volonté de passer à la seconde : fini les petits stagiaires qui envoient manuellement des courriels aux vilains pirates, l'heure est à l'informatisation ! Une technique moderne qui permettrait d'accélérer les envois « d'avertissements », qui devaient attendre, selon les objectifs fixés en juin dernier par l'Hadopi, le chiffre de 50 000 dossiers traités par jour. La Haute autorité en est encore loin, mais chaque chose en son temps, il ne faudrait pas faire cramer le Genius 2000 qui collecte les IP.

03760450-photo-hadopi.jpg


Le remaniement ministériel a entraîné le départ de NKM, geekette fan d'Archos désormais ministre de l'écologie, et l'arrivée d'Eric Besson au poste de ministre de l'économie numérique. Passer du ministère de l'immigration à celui de l'économie numérique, un grand écart qui a de quoi laisser baba ?

03760444-photo-besson.jpg


Fini les tatouages, piercing et autres techniques de body art désuètes : la mode est au high-tech, que diable ! Wafaa Bilal, un prof de fac spécialisé dans la photo et l'imagerie l'a bien compris puisqu'il compte se faire implanter une caméra à l'arrière du crâne. Tout ça pour l'art, bien sûr, puisque les images filmées seront retransmises dans un musée du Qatar. Ce sont ses élèves qui vont être ravis d'avoir un prof avec des yeux derrière la tête : fini les antisèches et les boulettes de papier qui volent quand l'enseignant a le dos tourné. Le high-tech c'est bien mais il ne faut pas pour autant renier la tradition !

03760452-photo-profcam.jpg


Tremble, Wikileaks ! Ton fondateur Julian Assange fait actuellement l'objet d'un mandat d'arrêt lancé par la justice suédoise. La raison ? Des accusations de viol proférées par deux jeunes femmes, avec lesquelles Assange aurait eu des relations sexuelles non consenties en août dernier. Ce dernier nie les faits et s'avère pour l'instant introuvable. C'est donc pour une affaire sans aucun rapport avec son site que Julian Assange risque des poursuites, mais s'il pouvait être arrêté en possession de ses serveurs plein de secrets dérangeants, ça arrangerait sans doute plein de monde.

03760448-photo-wikileaks.jpg


Faites l'amour, pas l'iPhone : c'est tiré par les cheveux mais c'est grosso modo ce que conseille l'étude menée par deux psys de l'université d'Havard. Hé oui, avoir un iPhone rend triste, de même que l'usage d'un ordinateur ou même pas d'usage du tout. Par contre, faire l'amour et de l'exercice, ça donne la pêche ! Du coup, amis nerds vissés devant votre bécane, pensez à pratiquer une activité régulière pour entretenir votre joie de vivre. Par exemple tuer des Zerg, dérouiller du zombie, ou autre chose...

03760446-photo-etude.jpg


A la semaine prochaine !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top