Un mandat d'arrêt contre le fondateur de Wikileaks

19 novembre 2010 à 11h25
0
Julian Assange, le fondateur du site Wikileaks fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt lancé par la justice suédoise. Une enquête pour viol est sur le bureau d'un juge même si l'homme, déjà au centre de nombreuses polémiques, nie les faits.

00FA000003758968-photo-assange-afp.jpg
C'est donc sur une affaire totalement étrangère à son activité que Julian Assange est inquiété par la justice. Selon ses explications, il aurait eu une relation consentie avec deux Suédoises à quelques heures d'intervalle le 14 août dernier. Malgré cela, les jeunes femmes l'auraient bien accusé de viol.

Pour autant, il reste encore à mettre la main sur Julian Assange. Celui qui estime que « les journalistes devraient apprendre des méthodes des dealers et des mafieux, ou des agents secrets » serait actuellement en Angleterre après avoir tenté d'obtenir un permis de séjour en Islande et en Suisse.

Sur Twitter, son avocat, Björn Hurtig estime qu'Assange ne fuira pas les juges mais considère qu'un mandat d'arrêt est une mesure « inutile et disproportionnée » au regard des faits qui lui sont reprochés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
Une
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Google admet écouter certaines de vos requêtes vocales pour améliorer ses services
scroll top