Un mandat d'arrêt contre le fondateur de Wikileaks

19 novembre 2010 à 11h25
0
Julian Assange, le fondateur du site Wikileaks fait désormais l'objet d'un mandat d'arrêt lancé par la justice suédoise. Une enquête pour viol est sur le bureau d'un juge même si l'homme, déjà au centre de nombreuses polémiques, nie les faits.

00FA000003758968-photo-assange-afp.jpg
C'est donc sur une affaire totalement étrangère à son activité que Julian Assange est inquiété par la justice. Selon ses explications, il aurait eu une relation consentie avec deux Suédoises à quelques heures d'intervalle le 14 août dernier. Malgré cela, les jeunes femmes l'auraient bien accusé de viol.

Pour autant, il reste encore à mettre la main sur Julian Assange. Celui qui estime que « les journalistes devraient apprendre des méthodes des dealers et des mafieux, ou des agents secrets » serait actuellement en Angleterre après avoir tenté d'obtenir un permis de séjour en Islande et en Suisse.

Sur Twitter, son avocat, Björn Hurtig estime qu'Assange ne fuira pas les juges mais considère qu'un mandat d'arrêt est une mesure « inutile et disproportionnée » au regard des faits qui lui sont reprochés.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nokia admet des problèmes d'alimentation sur certains N8
IBM développe un nouveau système de fichiers
Quoi de neuf en jeux vidéo ce vendredi ?
Découvrez la nouvelle interface de la neufbox Evolution en vidéo
Résultats annuels : revenu 2009 en hausse de 34% pour Mozilla
Des pros du Captcha mis sous les verrous
SteelSeries : un nouveau keyset pour le clavier Shift, à destination des MMO
Cisco : encore 10 milliards de dollars dans le programme de rachat de parts
McAfee : malwares en hausse, spam en baisse
Résultats trimestriels : Dell se porte bien grâce à la demande des entreprises
Haut de page