La BD de Flock : Freection Pulpeuse

09 octobre 2010 à 00h06
0
Il est l'heure d'aller vous chercher un sandwich Big Kahuna chez l'hawaïen du coin, de débrancher le téléphone et de vous caler dans votre fauteuil car cette semaine, l'ami Flock se la joue cinéma de genre pour nous expliquer la vie la fabuleuse histoire de Free et de Fred, de l'Hadopi et tout ce - et ceux - qui gravitent autour... Une saga riche en dialogues croustillants, en personnages hauts en couleurs et en rebondissements aussi inattendus que violents. Si avec tout ça, Flock n'est pas propulsé l'année prochaine au poste de président du jury du Festival de Cannes, ça voudra dire que Quentin Tarantino - qui lui a tout piqué, il faut le dire - n'est rien d'autre qu'un gros vendu.

Bien sûr, toute ressemblance avec un FAI qui se la joue gros rebelle au nom de la loi, un ministre pas content, l'ouverture d'un site au moins aussi attendu que France.fr, un gros budget dévoilé, des fournisseurs d'accès au garde-à-vous ou encore des anonymes révolutionnaires serait totalement fortuite. Tout ça c'est du cinéma, ça peut pas être réel voyons. Enfin.

03627886-photo-bd-free.jpg

03627888-photo-bd-free.jpg

03627890-photo-bd-free.jpg

03627892-photo-bd-free.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top