UPnP/DLNA, AirPlay : notre sélection des meilleurs serveurs audio pour écouter votre musique

Johan Gautreau
Expert objets connectés
24 août 2020 à 10h57
0
Le plus complet
Le plus modulaire
Le plus polyvalent
Roon
+ Gère tous les formats audio
+ Multi-room au top
+ Interface très intuitive
MusicBee
+ Fonctionnement modulaire
+ Totalement gratuit
+ Nombreuses options disponibles
Emby
+ Simplicité d'emploi
+ Serveur joignable hors du domicile via 4G
+ Compatible avec de nombreux OS

Sonos One, Pearl Akoya, Dynaudio Music 1 : toutes ces enceintes ont en commun leur capacité à utiliser le Wi-Fi pour faire transiter le signal audio grâce aux protocoles DLNA et/ou AirPlay. Dès lors, plus besoin de passer par l'application mobile des constructeurs, ces moyens de communication étant répandus sur de nombreuses plateformes. Aujourd'hui, nous vous proposons de jeter un œil du côté des logiciels pour PC et plus particulièrement ceux pouvant faire office de serveurs audio pour vos enceintes sans-fil.

Pour la réalisation de ce dossier, nous avons mis à contribution une enceinte Music 1 de chez Dynaudio. Facilement transportable, dotée d'un excellent son pour son prix, la belle a l'avantage d'être compatible UPnP/DLNA et AirPlay.

Ses caractéristiques alléchantes allaient donc nous permettre de profiter des milliers de musiques qui trainaient sur notre disque dur. Il nous fallait cependant un lecteur audio capable de décoder les formats les plus exigeants comme le DSD ou le MQA et qui soit aussi contrôlable à distance via smartphone. En gros, une solution tout-en-un pour gérer une grosse bibliothèque musicale, lire la musique depuis l'ordinateur mais aussi envoyer le tout sur l'enceinte, avec si possible un contrôle à distance via smartphone.

Les divers serveurs testés ici l'ont été sur un mini-PC Zotac Zbox Nano fonctionnant sous Windows 10. Quant au smartphone destiné à contrôler le serveur à distance, il s'agit d'un humble Pocophone F1. Il ne restait plus qu'à notre enceinte de test à faire chanter ses haut-parleurs, peu importe son emplacement dans le domicile !

Roon : le champion du multi-room

Logo Roon


  • Prix : 9.99$/mois ou 699.99$ licence “à vie”
  • Protocoles Wi-Fi : Chromecast, AirPlay. Dispose de son protocole sans-fil maison RAAT
  • Compatible : Windows, MacOS
  • Application compagnon : Android, iOS

Dans le monde des audiophiles, un nom revient sans cesse comme le Saint-Graal des logiciels audio : Roon. Il faut dire que ce logiciel américain est certainement le plus complet de son genre. Un must-have pour les utilisateurs les plus exigeants... et les plus fortunés !

Une interface moderne et soignée

Vous cherchez un lecteur audio complet, bien conçu et qui sait rester simple d'accès ? Alors Roon est clairement ce qu'il vous faut. Tout est fait pour vous aider à organiser au mieux votre musique, mais aussi découvrir de nouveaux morceaux susceptibles de vous plaire.

Pour ça, Roon s'appuie sur un moteur de suggestion nommé Roon Radio qui apprend de vos goûts et de la composition de votre bibliothèque. Ajoutez-y vos comptes Tidal et Qobuz pour une efficacité accrue. Au besoin, vous pourrez même éditer les métadonnées de vos musiques pour en faciliter le classement. Ce n'est cependant pas nécessaire dans la plupart des cas, Roon se débrouillant très bien pour organiser les morceaux par genres, années, artistes, albums et de nombreux autres critères.

Le multi-room en ligne de mire

En dehors de sa très belle interface, Roon se démarque avec une gestion exemplaire du multi-room. Vous possédez un Chromecast, une enceinte compatible AirPlay ou un appareil Roon Ready ? Tout ça à la fois ? Vous pourrez tout regrouper, créer des pièces et lancer des lectures séparées selon vos désirs en quelques secondes.

C'est bien simple, jamais il n'a été aussi simple de gérer plusieurs appareils audio, c'est un vrai régal. Roon place la barre très haut sur le multi-pièce, écrasant tous ses concurrents dans ce domaine. Le seul inconvénient - de taille - de ce logiciel audiophile est l'absence de gestion du protocole UPnP/DLNA. De l'avis de ses concepteurs new-yorkais, ce protocole est de trop mauvaise qualité pour le transport de la musique via Wi-Fi.

C'est aussi l'occasion pour Roon Labs de mettre en avant RAAT, sa solution propriétaire dédiée aux transferts de musique en haute qualité sur les réseaux sans-fil domestiques. Bien entendu, il faut être équipé d'un matériel Roon Ready pour en profiter pleinement, coupant ainsi toute possibilité d'ouverture vers d'autres solutions.

Des tarifs prohibitifs

C'est incontestable, Roon est le serveur audio pour PC et Mac le plus performant du moment. C'est un vrai coup de cœur pour nous. Mais nous n'avons pas donné suite à la période d'essai. Pourquoi ? Tout simplement car les tarifs pratiqués sont prohibitifs : 120€/an pour la licence annuelle. Vous voulez la licence à vie ? Prévoyez une dépense de... 700€ !

Inutile de dire que nous trouvons ce prix totalement disproportionné, bien que le logiciel soit de qualité.

Notre avis sur Roon

Conçu par des audiophiles pour des audiophiles, Roon est un serveur audio de grande qualité. Il a malheureusement un énorme défaut : son prix totalement abusif. Mais quand on aime, on ne compte pas, n'est-ce pas ?

Audirvana : l'excellence audio à la française

Logo Audirvana


  • Prix : 98.40€ pour la licence “à vie”
  • Protocoles Wi-Fi : Chromecast, UPnP/DLNA
  • Compatible : Windows, MacOS
  • Application compagnon : Android, iOS

On le sait déjà, la France est capable de belles prouesses en audio avec des marques comme Focal, Cabasse ou Devialet. Dès lors, quoi de mieux qu'un logiciel Made in France pour accompagner vos enceintes sans-fils haut de gamme ? Audirvana est exactement ce qu'il vous faut.

Simplicité et modernité dans une même interface

Entièrement revisité dans sa version 3.5, Audirvana a pris un beau coup de jeune au niveau de son interface. Conçue dans des tons bleu nuit, cette dernière est d'une simplicité enfantine. Pour tout avouer, ce logiciel est probablement le plus intuitif que nous ayons testé pour ce comparatif.

L'accent est ici mis sur votre bibliothèque musicale, bien visible sur la majorité de l'écran. Le menu de gauche donne quant à lui accès aux fonctionnalités essentielles comme vos favoris, vos playlists ou encore vos abonnements Tidal, Qobuz et HighResAudio. La gestion de la lecture est quant à elle placée sur le bas de l'interface. Et comme sur Roon, il est possible de gérer les métadonnées de vos musiques préférées très facilement. C'est sobre, classique mais immédiatement fonctionnel. Par contre, ne cherchez pas de lecture intelligente à la Roon, Audirvana va vraiment à l'essentiel.

Du multi-room basique

Principal concurrent de Roon, Audirvana se veut adapté au multi-pièce. La gestion est cependant moins poussée que sur le logiciel américain. Il est ainsi impossible de créer des zones regroupant plusieurs enceintes. Vous pouvez toutefois envoyer des morceaux différents sur vos appareils audio et gérer chacun séparément.

Audirvana fait aussi le choix de s'appuyer sur UPnP/DLNA pour son fonctionnement. Est-ce qu'on y perd en qualité audio face à Roon ? Absolument pas, du moins nous n'avons pas repéré de baisses de qualité durant nos essais. Il faut dire que le logiciel français offre moults réglages pour les audiophiles accomplis qui pourront s'en donner à cœur joie.

Au besoin, ce serveur audio est aussi compatible avec le protocole sans-fil AirPlay. Il s'assure ainsi une large compatibilité avec la plupart des enceintes sans-fil du moment, voire des modèles plus âgés. Son large support de formats audio lui permet ainsi de travailler avec les fichiers DSD mais aussi MQA en plus des classiques MP3, FLAC et WAV largement répandus.

Un seul tarif “à vie”

Une fois encore, il est difficile de ne pas comparer Audirvana avec Roon. Sauf que le serveur audio français est bien plus abordable, bien qu'il ne soit pas destiné à toutes les bourses. Il vous en coutera ainsi la somme de 98.40€ pour l'achat d'une licence valable “à vie”. Pas d'abonnement mensuel ici.

Cet achat vous donnera un accès complet au logiciel pour deux machines Windows 10 et/ou MacOS. Les utilisateurs de la première heure peuvent profiter d'un tarif préférentiel afin d'acquérir Audirvana 3.5. Le tarif reste élevé, mais face à Roon, c'est presque donné !

Notre avis sur Audirvana

Pendant français de Roon, Audirvana n'est certes pas aussi complet. Il vaut cependant le détour si vous cherchez un serveur audio capable de gérer tous les formats du marché et qui possède une gestion multi-room basique via DLNA ou AirPlay, le tout avec une interface très simple d'emploi.


MusicBee : le serveur audio modulaire

Logo MusicBee


  • Prix : totalement gratuit
  • Protocoles Wi-Fi : Chromecast & UPnP/DLNA via plug-in
  • Compatible : Windows uniquement
  • Application compagnon : Android, iOS

Les solutions payantes ci-dessus ne vous tentent pas ? Vous n'avez pas peur de mettre un peu les mains dans le cambouis ? Alors jetez donc un œil à MusicBee, une belle production gratuite et modulaire à souhait !

Interface personnalisable de A à Z

Ne vous laissez pas berner par l'aspect austère et très “usine à gaz” de MusicBee. Ce logiciel va certes vous demander quelques efforts pour appréhender ses nombreuses options, mais le jeu en vaut largement la chandelle.

L'interface fonctionne sous forme de panneaux que vous pouvez ajouter, déplacer, étirer et remanier comme vous le voulez. Libre à vous d'ajouter des skins créés par la communauté très active. Il faudra aussi installer un plug-in pour la gestion du rendu UPnP/DLNA, MusicBee ne proposant pas cette option de base. Il faut donc pas mal de travail préparatoire, ce qui pourra rebuter les personnes qui veulent une solution clé en main.

Une foultitude de plug-in à tester

Le principal atout de MusicBee réside dans sa modularité. Si le lecteur est en lui-même très performant, il gagne encore plus à profiter des nombreux plug-in disponibles sur le web. Comme nous le disions précédemment, il faudra d'ailleurs installer celui capable de gérer le DLNA pour envoyer le son sur votre enceinte compatible.

Pas de multi-room ici malheureusement, cette fonction n'est pas prise en charge. C'est d'autant plus dommage que MusicBee est capable de gérer les formats exigeants comme le DSD, ce qui est plutôt rare pour les lecteurs gratuits. Qu'à cela ne tienne, vous aurez déjà de quoi assurer le minimum et même un peu plus grâce à l'auto-DJ, le mode théâtre et la gestion automatisée des métadonnées. Ajoutez à l'ensemble une application de contrôle très bien faite pour les smartphones Android et iOS : c'est juste du bonheur pour les bidouilleurs !

Un logiciel gratuit basé sur les dons

Loin d'être destiné aux audiophiles, MusicBee choisit une voie pas forcément évidente pour sa survie : les donations. Cet excellent logiciel audio est donc totalement gratuit, de même que ses plug-in, skins et autres modules de visualisation. Les auteurs s'appuient sur les dons des utilisateurs pour porter leur projet.

Inutile de dire qu'il n'y a pas de somme précise imposée pour donner une petite obole, mais nous ne pouvons que vous inviter à mettre le paquet tant ce lecteur est qualitatif. Son plus gros défaut provient finalement de sa seule compatibilité avec Windows. Utilisateurs de MacOS et GNU/Linux devront se tourner vers d'autres cieux, passant ainsi à côté d'une vraie petite perle de l'audio. Dommage...

Notre avis sur MusicBee

Passées les premières minutes d'hébétude devant les nombreuses options disponibles, on découvre très vite tout le potentiel de MusicBee. Ce lecteur tout-en-un est un vrai chef d'œuvre, mais se destine avant tout aux bidouilleurs et aux usagers de Windows.

Emby : votre musique partout, tout le temps

Logo Emby


  • Prix : gratuit, Emby Premiere à partir de 4.99$/mois ou 54$/an ou “à vie” pour 119$
  • Protocoles Wi-Fi : Chromecast, UPnP/DLNA
  • Compatible : Windows, MacOS, GNU/Linux, NAS, Docker, FreeBSD
  • Application compagnon : Android, iOS, Amazon Fire TV, Apple TV, Roku, consoles de salon, Smart TV, navigateurs web

Voici le dernier participant à nos tests et la solution finalement retenue pour notre usage quotidien : Emby. Gratuit et modulaire, ce serveur se veut aussi largement disponible sur toutes les plateformes existantes. Un vrai coup de cœur malgré quelques défauts de jeunesse !

Une interface simpliste via navigateur

Emby est avant tout un serveur. Il n'a donc pas d'interface dédiée comme ses concurrents. Il propose néanmoins un contrôle via navigateur, ce qui est au final un immense avantage : peu importe le navigateur, votre serveur se comportera toujours de la même façon. D'ailleurs, il faut savoir que ce petit Emby ne fait pas que l'audio, il sert aussi à gérer les bibliothèques de vidéos et d'images.

Son utilisation est très simple car réduite au strict minimum. Le serveur est cependant à même de vous proposer des classements par albums, artistes ou morceaux, vignettes à l'appui histoire d'avoir un affichage pas trop moche. En optant pour une licence premium, vous pourrez même changer la couleur de fond des pages web ou passer à un affichage adapté aux TV si vous en avez besoin. Par contre, point d'accès à Tidal ou Qobuz malgré la présence d'un catalogue de plug-ins assez complet, mais trop centré sur les vidéos. Oubliez aussi le décodage des formats DSD et MQA, Emby n'est pas destiné aux audiophiles acharnés.

Chromecast et UPnP/DLNA au programme

Dès sa mise en service, Emby donne accès aux protocoles DLNA et Chromecast. AirPlay est malheureusement absent de la liste. Il n'est pas non plus possible de créer des zones pour le multi-room, ce qui sera pénalisant pour les utilisateurs qui recherchent ces fonctionnalités précises. Malgré tout, l'essentiel est là.

Ce qui démarque Emby de ses concurrents, c'est surtout sa capacité à fonctionner hors du réseau Wi-Fi du domicile. En ouvrant les ports appropriés sur votre box, vous pourrez ainsi envoyer votre musique via 4G sur votre smartphone Android ou iOS, voir n'importe quel appareil doté d'Emby et connecté avec les bons identifiants. Plutôt pas mal quand on voyage beaucoup et qu'on a une connexion active sous la main !

Une option Premiere pas obligatoire pour l'audio

Tout comme MusicBee, Emby est gratuit. Ce serveur audio multi-plateformes se pare cependant d'une option payante nommée Emby Premiere. Comme vous pouvez vous en douter, cette dernière donne accès à diverses fonctionnalités inaccessibles dans la version gratuite. Mais pour ce qui est de l'audio, il ne sera pas nécessaire de passer à la caisse pour utiliser à 100% les capacités du serveur.

Si toutefois vous voulez soutenir les développeurs ou tout simplement profiter du serveur à fond, alors plusieurs modes de paiement s'offrent à vous : 4.99$/mois, 54$/an ou la licence “à vie” pour 119$. Vous y gagnerez quelques atouts pertinents comme la synchronisation sur le cloud, l'ajout d'un canal dédié aux podcasts et même la possibilité de contrôler Emby avec Google Assistant ou Alexa.

Notre avis sur Emby

C'est maintenant Emby qui nous accompagne au quotidien. Certes, il ne prend pas en charge les formats DSD et MQA. Certes, ses réglages audio restent assez basiques. Mais il passe partout, que ce soit Windows, MacOS ou GNU/Linux. Simple et allant à l'essentiel, Emby est un vrai coup de cœur !


Comment choisir mon serveur audio ?

  • Quels sont les formats audio pris en charge ?

    Si vous êtes un ardent défenseur des formats HiRes, n'hésitez pas à vérifier que ces derniers sont bien pris en charge par votre potentiel futur lecteur audio.

    MP3, FLAC, WAV sont communément acceptés par tous les serveurs du marché. Il n'en va pas de même pour le DSD ou le MQA, deux formats audio considérés comme le Saint-Graal par les audiophiles.

    Inutile cependant d'aller acheter des albums numériques en DSD juste pour l'impression d'avoir un meilleur son : ça ne sera pas le cas. Le DSD et le MQA ne sont pas la garantie d'une musique divine, loin de là...

    Pour les audiophiles, les meilleures solutions à l'heure actuelle sont Roon et Audirvana. Ces logiciels sont conçus spécifiquement pour la hi-fi et savent donc traiter les fichiers audio les plus exigeants. Il faut cependant y mettre le prix pour en profiter.

  • Mon serveur audio est-il compatible avec mon système d'exploitation ?

    Là encore, vérifiez bien la compatibilité de votre futur logiciel. Comme souvent, la plupart sont à même de fonctionner sans problème sur Windows et MacOS. Par contre, c'est une autre paire de manche sur GNU/Linux ou Raspberry Pi...

    Le plus restrictif est probablement MusicBee, uniquement compatible avec Windows. À l'opposé, Emby s'installe sur presque toutes les plateformes du marché, même les moins utilisées. Un bel exploit qui gagnerait à être reproduit par ses concurrents !

  • Quel protocole sans-fil privilégier ?

    Si vous possédez une enceinte sans-fil avec une puce Wi-Fi, cette dernière est probablement compatible avec UPnP/DLNA, Chromecast ou AirPlay, voire les trois à la fois. C'est donc l'occasion pour vous de sortir des sentiers battus de l'application constructeur et de passer à un serveur dédié, en particulier si vous possédez de nombreuses musiques qui dorment sur votre disque dur.

    UPnP/DLNA est certainement le protocole de communication sans-fil le plus utilisé actuellement. Conçu pour être le plus universel possible, il est maintenant concurrencé par Chromecast. Ce protocole porté par Google utilise le Wi-Fi pour la transmission audio et vidéo. Il explose depuis quelques années déjà grâce à un usage très simple et une bonne fiabilité, sans compter qu'il permet de créer facilement des associations d'enceintes.

    Pour finir, on trouve aussi AirPlay. C'est la solution propriétaire d'Apple, le célèbre constructeur de smartphones. Beaucoup d'enceintes utilisent AirPlay, mais peu de logiciels le font de leur côté. Roon est l'un des seuls à être compatible, ce qui limite la pertinence de ce protocole.

    Dans l'absolu, privilégiez donc les enceintes et logiciels compatibles avec Chromecast ou UPnP/DLNA.
Modifié le 24/08/2020 à 10h58
0
0
Partager l'article :
scroll top