· S | F · Bolchoï Arena : la bande dessinée révolutionnaire... déjà classique

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
22 janvier 2020 à 17h17
0
Bolchoï Arena Tome 2

Et si vous pouviez vivre la SF à travers la réalité augmentée d'un jeu vidéo ?

Nous vous proposons aujourd'hui un hors série de notre rendez-vous · S | ꟻ · pour accompagner la sortie du tome 2 de Bolchoï Arena. Un monde sans limites que à découvrir au côté de Marje, une jeune astrophysicienne qui ne part pas qu'à l'assaut des étoiles...


Clubic aime la science, Clubic aime l'avenir, Clubic aime la science-fiction. Avec · S | ꟻ · nous vous partagerons régulièrement nos recommandations dans le domaine de l'imaginaire : littérature, bande dessinée, mais aussi films...

Nous nous donnons 5 citations et 5 paragraphes pour vous convaincre.

Bolchoï Arena

Boulet et Aseyn, publiée chez Delcourt

Des traits épurés et une histoire dense. Lorsqu'on ouvre ce « roman graphique », nous sommes comme Marjorie : plongés dans un monde nouveau, immersif, sans limites et libre à explorer. Mais pas si déconnecté.

Sorti en 2018, le premier tome de Bolchoï Arena, collaboration très inspirée entre les dessinateurs Boulet (ici au scénario) et Aseyn, tient le lecteur en haleine. Le second, sorti ce 22 janvier, se dévore de même...

« Je n'ai jamais rien vu d'aussi beau »

Enfin, elle s'est décidée. Marje a suivi les conseils de sa meilleure amie Dana et craqué pour un casque de VR et un accès au Bolchoï Arena. Et nous vivons avec elle ses premiers pas dans la simulation : un jeu vidéo peut-être, mais surtout un véritable monde parallèle. Une référence mondiale aux dizaines, aux centaines de millions de joueurs, aux activités aussi diverses qu'exaltantes. Aller flotter dans un scaphandre au-dessus de la Terre ne demande plus que quelques secondes d'attente, tout comme faire des courses de podracer, ou aller observer les anneaux de saturne depuis une base orbitale. Élève astrophysicienne, Marje n'a d'abord qu'une envie, visiter le Système solaire qu'elle connait déjà sur le bout des doigts.

Bolchoï Arena 1

La couverture du 1er tome de Bolchoï Arena

Le Bolchoï a ses codes, ses règles, et comme tout jeu en ligne, sa microsociété entre les points d'expérience, les bots, les personnages de haut niveau et les boulets. L'erreur serait de croire, alors que l'on découvre qu'il faut attendre six heures pour se reconnecter lorsque notre avatar se fait tuer, que l'on est en train de lire un récit initiatique. Car l'histoire de Marje va nous emmener bien au-delà, et nous montre qu'à travers ses proportions, le Bolchoï est plus qu'un jeu. Surtout pour elle.

« Tu empiètes sur leur terrain, boum, ils te dégomment »

On comprend vite qu'en miroir au « monde réel », le Bolchoï a ses propres strates. Certains y disposent d'un business, comme Carlos l'expert en assemblage de vaisseaux... Mais des multinationales sont là aussi, et exploitent des planètes, des expansions et des mines, disposent d'armées de drones et de pièges aptes à vous rendre la vie infernale. Et Marje s'en rend vite compte, elle qui voulait juste voir les rivières de méthane sur Titan !

Le Bolchoï vit, et s'étend parfois en ouvrant de nouveaux secteurs. L'occasion pour des placements, de nouvelles routes commerciales et... Beaucoup d'embûches pour une nouvelle qui ne connaît pas les codes, mais montre une extraordinaire faculté à voler et combattre ! Posant des bases aussi rapides, mais plus profondes qu'un « Ready Player One », Bolchoï Arena nous fait progresser à toute vitesse. En se méfiant des déconnexions et du Lag, qui n'est jamais bon signe...

« Je n'y passe pas trop de temps ! »

On sent à l'écriture que Boulet a passé de nombreuses heures immergé dans les jeux de rôle en ligne. Le thème de l'addiction est abordé intelligemment, avec une héroïne maladroite qui, impressionnée par ses propres prouesses et par le nombre d'activités à sa disposition, laisse doucement le Bolchoï prendre trop de place dans sa vie personnelle et professionnelle. Et si son amie Dana la comprend bien, c'est plus difficile pour son copain ou même son réputé professeur qui attend ses travaux de recherche...

Rendez-vous décalés, dîners ratés, manque de sommeil, Marje est sur une pente glissante - sans pourtant rentrer dans le cliché - vers l'overdose ? Un miroir sur nos addictions modernes, mais aussi sur notre propre lecture, puisqu'on accompagne Marje pas à pas : l'histoire est si riche que l'on ne voit pas le temps passer dans ce récit. Ce dernier introduit d'ailleurs facilement de nombreux concepts en peu de pages.

Malgré l'arrivée d'un nouveau tome qui contient sa part de mystères et d'explications, on sent que tout ne pourra être approfondi et qu'il faudra certainement faire appel à notre imagination ! Peut-être certains en resteront sur leur faim quand d'aucuns considéreront cet aspect comme un point fort ; le dessin lui-même laisse plusieurs arrière-plans à la suggestion.

Bolchoï Arena 4
Marje découvre une nouvelle réalité


« On est sensés bosser en équipe, bordel ! »

Lettre d'amour à la découverte de l'Univers et à la volonté d'aller l'explorer, Bolchoï Arena s'appuie sur un groupe de personnages attachants, mais pas toujours attachés, dont les avatars sont parfois peu ressemblants avec leur réalité hors du jeu. Ils sont pourtant tous reconnaissables avec des arcs historiques que l'on devine passionnants, comme le petit ami de Marje, Colin qui joue sous la forme d'un corgi, la légendaire pilote Hoshiko ou le tumultueux Koshka.

L'image, qui reprend un peu les codes du néo-rétro avec des coupes de cheveux très « 70's », fait parfois penser à Valerian et Laureline (Christin & Mézières), mais s'adapte aux codes de 2020. Quant aux thèmes, s'ils évoluent entre le tome 1 et le 2, sont très adultes. Le besoin de reconnaissance, la perte de prise entre le réel et le jeu vidéo, la mainmise des multinationales et leur contrôle... Ces sujets sont distillés au milieu de splendides scènes de combats qui s'échappent parfois dans la « pure SF ». Des moments, d'ailleurs, où les dessinateurs s'en sont donnés à cœur joie ; certains de ces plans justifient à eux seuls la lecture de tout le bouquin, croyez-moi sur parole.

Bolchoï Arena 2
Les dessins sont parfois incroyables


« Je parie sur une embuscade »

S'embarquer dans Bolchoï Arena, c'est accepter de se plonger dans une saga à rebondissements... Et de la quitter pour mieux la retrouver à quelques années d'écart. À l'écriture, Boulet confessait ces derniers jours être bien avancé sur le tome 3, et avoir des idées fixes pour « les suivants ». Il faudra donc être patients pour attendre les nouveaux dessins pleine page et fourmillants de détails pastel des prochains ouvrages, qui distillent un art consommé pour les fins à suspense. Et espérer que le public comme Delcourt soutiendront l'aventure dans les années à venir.

Le voyage, que j'ai adoré, en vaut certainement la peine. Avec Marje, on a encore bien des découvertes à faire ; sur le Bolchoï, mais aussi sur sa vie et... la nôtre ? Alors qu'en reposant le tome 1, on aspire à enfiler son casque, démarrer notre vaisseau et aller nous frotter aux meilleurs pilotes lors de la prochaine expansion... Dans le tome 2, on s'interroge déjà sur notre devenir de rêveurs et de joueurs. Vivement le suivant...

Comme nous le disions plus haut, Bolchoï Arena est édité par Delcourt et disponible seulement chez les bons libraires ;)
Bolchoï Arena 3
Les deux premiers tomes de Bolchoï Arena © Boulet via Twitter

Modifié le 24/01/2020 à 09h27
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top