La Chine ambitionne la construction de sa fusée nucléaire pour 2040

Par
Le 18 septembre 2018
 0
fusée chine

Parmi les projets ambitieux de la Chine pour devenir le leader mondial du secteur spatial, la construction d'une fusée à propulsion nucléaire pourrait bien en être un des avancées majeures. Comme le rapporte le Gbtimes, La Société de sciences et technologies aérospatiales de Chine (CASC) vient de dévoiler une feuille de route extrêmement ambitieuse qui pourrait permettre à la Chine d'allègrement devancer les États-Unis.

Des objectifs à la hauteur des ambitions chinoises

La feuille de route dévoilée par la CASC pose les bases pour les deux décennies à venir. On y apprend entre autres que les chinois planchent sur la construction d'un vaisseau spatial réutilisable (comme ceux de SpaceX et Blue Origin) d'ici 2025, dans l'idée de passer exclusivement aux fusées réutilisables pour 2035.

D'ici là, la CNSA (administration spatiale nationale chinoise) devrait voir ses capacités de lancement être décuplées, notamment grâce à la famille de fusée baptisée Longue Marche. Le Longue Marche-8, dont le vol inaugural devrait avoir lieu en 2021, disposera d'un propulseur réutilisable, tandis que le Longue Marche-9 devrait être opérationnel pour 2030. Ce dernier sera un lanceur lourd d'une puissance extraordinaire puisqu'il devrait être capable de placer en orbite basse une charge utile de 140 tonnes (contre 63 tonnes pour le Falcon Heavy de SpaceX).

2040 ou la consécration spatiale chinoise

Mais les projets qui font réellement preuve d'une ambition « intersidérale » sont certainement ceux prévus pour 2040. En effet, pour parvenir au rang de leader mondial du secteur spatial, la Chine mise sur une véritable conquête de l'espace en ayant recours à des technologies de pointe. Selon le Gbtimes, les objectifs pour 2040 sont « des allers-retours interplanétaires multiples, exploitant les ressources spatiales grâce à l'extraction d'astéroïdes et à la construction de méga-projets tels que les centrales solaires spatiales ».

Ce n'est pas tout ! Bien que nous n'ayons à l'heure actuelle aucune information précise sur ce projet, on sait que la Chine a aussi pour objectif d'ici 2040 de construire une navette spatiale à propulsion nucléaire. Il faudra donc encore attendre plusieurs années, ou décennies, pour avoir des réponses claires et précises sur ce projet.


Retrouvez tous nos actus, dossiers et diaporamas sur l'astronomie et la conquête spatiale !

Modifié le 03/10/2018 à 11h19

Les dernières actualités Énergie

scroll top