Des batteries volantes pour recharger les drones en vol (et ça marche !)

Bastien Contreras Contributeur
01 octobre 2019 à 15h51
0
Batterie volante drone
© HiPeR Lab

L'autonomie des drones reste un enjeu majeur. Pour améliorer cette capacité, des chercheurs ont créé des batteries montées sur de petits engins volants, capables d'alimenter un quadricoptère en plein vol. Et les premiers tests se sont révélés largement concluants.

Les drones quadricoptères figurent parmi les plus utilisés aujourd'hui. Et pour cause : ils sont stables, rapides et aisément maniables. Mais l'inconvénient, c'est qu'alimenter quatre hélices requiert une grande quantité d'énergie, et donc des batteries imposantes. Et plus celles-ci sont lourdes, plus le drone nécessite des moteurs puissants, et plus ceux-ci ont besoin d'énergie... Et ainsi de suite.

Une technique inspirée de l'armée de l'air américaine

Par conséquent, il est souvent nécessaire de changer la batterie de l'engin. Mais si cela n'est pas trop contraignant pour un usage domestique, c'est beaucoup plus problématique dans un cadre professionnel, comme pour la livraison de colis ou des missions de reconnaissance. Pour augmenter l'autonomie du drone, des chercheurs de l'université américaine UC Berkeley se sont inspirés de certains avions de l'US Air Force, ravitaillés en vol par des appareils dédiés à cette tâche.

Leur idée a donc consisté à créer de petits engins volants, embarquant une batterie et jouant le rôle de ravitailleurs. De son côté, le drone a été muni d'une plateforme d'atterrissage, dotée de contacts électriques. Ce dispositif est prévu pour permettre aux batteries volantes de se poser sur l'appareil et de l'alimenter en énergie.


Une fois l'atterrissage effectué, le drone ne voit pas pour autant sa batterie rechargée. En réalité, à ce moment-là, ses composants sont alimentés par le petit engin volant, ce qui lui permet d'économiser l'énergie contenue dans son propre dispositif de stockage.

Vers l'autonomie infinie (et au-delà) ?

Les scientifiques ont testé leur méthode sur un drone d'une autonomie d'environ 12 minutes. Les batteries volantes, elles, étaient dotées d'une capacité permettant de tenir à peu près cinq minutes de plus (et également d'une petite batterie supplémentaire, pour les faire voler). Résultat : dans leur expérience, en utilisant deux engins de ravitaillement à tour de rôle, qui se rechargeaient pendant que l'autre opérait, ils sont parvenus à atteindre une durée de vol au-delà de l'heure.


En théorie, ce processus pourrait permettre à des drones d'atteindre une autonomie illimitée. Seul bémol : il faut, pour cela, disposer de batteries de ravitaillement sur le parcours de l'appareil. Ce qui n'a rien d'évident dans certaines situations, comme pour un usage militaire.

Source : Gizmodo
Modifié le 01/10/2019 à 16h16
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top