Des batteries volantes pour recharger les drones en vol (et ça marche !)

01 octobre 2019 à 15h51
0
Batterie volante drone
© HiPeR Lab

L'autonomie des drones reste un enjeu majeur. Pour améliorer cette capacité, des chercheurs ont créé des batteries montées sur de petits engins volants, capables d'alimenter un quadricoptère en plein vol. Et les premiers tests se sont révélés largement concluants.

Les drones quadricoptères figurent parmi les plus utilisés aujourd'hui. Et pour cause : ils sont stables, rapides et aisément maniables. Mais l'inconvénient, c'est qu'alimenter quatre hélices requiert une grande quantité d'énergie, et donc des batteries imposantes. Et plus celles-ci sont lourdes, plus le drone nécessite des moteurs puissants, et plus ceux-ci ont besoin d'énergie... Et ainsi de suite.

Une technique inspirée de l'armée de l'air américaine

Par conséquent, il est souvent nécessaire de changer la batterie de l'engin. Mais si cela n'est pas trop contraignant pour un usage domestique, c'est beaucoup plus problématique dans un cadre professionnel, comme pour la livraison de colis ou des missions de reconnaissance. Pour augmenter l'autonomie du drone, des chercheurs de l'université américaine UC Berkeley se sont inspirés de certains avions de l'US Air Force, ravitaillés en vol par des appareils dédiés à cette tâche.

Leur idée a donc consisté à créer de petits engins volants, embarquant une batterie et jouant le rôle de ravitailleurs. De son côté, le drone a été muni d'une plateforme d'atterrissage, dotée de contacts électriques. Ce dispositif est prévu pour permettre aux batteries volantes de se poser sur l'appareil et de l'alimenter en énergie.


Une fois l'atterrissage effectué, le drone ne voit pas pour autant sa batterie rechargée. En réalité, à ce moment-là, ses composants sont alimentés par le petit engin volant, ce qui lui permet d'économiser l'énergie contenue dans son propre dispositif de stockage.

Vers l'autonomie infinie (et au-delà) ?

Les scientifiques ont testé leur méthode sur un drone d'une autonomie d'environ 12 minutes. Les batteries volantes, elles, étaient dotées d'une capacité permettant de tenir à peu près cinq minutes de plus (et également d'une petite batterie supplémentaire, pour les faire voler). Résultat : dans leur expérience, en utilisant deux engins de ravitaillement à tour de rôle, qui se rechargeaient pendant que l'autre opérait, ils sont parvenus à atteindre une durée de vol au-delà de l'heure.


En théorie, ce processus pourrait permettre à des drones d'atteindre une autonomie illimitée. Seul bémol : il faut, pour cela, disposer de batteries de ravitaillement sur le parcours de l'appareil. Ce qui n'a rien d'évident dans certaines situations, comme pour un usage militaire.

Source : Gizmodo
Modifié le 01/10/2019 à 16h16
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Xiaomi présente le 70mai A1, un nouveau scooter électrique à petit prix
scroll top