SSD Intel 750 Series : le test à 2,4 Go/s

Par
Le 09 avril 2015
 0
0096000005663816-photo-intel-logo.jpg
Avec son 750 Series, Intel propose le premier SSD PCI-E utilisant l'interface NVMe et destiné au grand public. La promesse : des performances débridées, bien supérieures en lecture à celles des SSD SATA qui forment l'écrasante majorité de l'offre actuelle.

Intel annonce en effet jusqu'à 2,4 Go/s et 440 000 IOPS en lecture, et 1,2 Go/s et 290 000 IOPS en écriture. Pour rappel, le dernier SSD grand public de la marque, le 730 Series, était limité à 550 Mo/s et 89 000 IOPS en lecture, et 470 Mo/s et 74 000 IOPS en écriture.

Quant aux latences, elles sont réduites de manière significative : de 50 µs en lecture et 60 µs en écriture, on passe à 20 µs quelle que soit l'opération séquentielle.

Parvenir à de telles performances suppose l'utilisation d'un autre connecteur que le traditionnel SATA, à savoir le PCI-E. Mais cela ne suffit pas. Les Kingston HyperX Predator et OCZ RevoDrive, ou les SSD au format M.2 utilisent aussi le PCI-E, sans pour autant rivaliser avec le 750 Series pour ce qui est du nombre d'entrées/sorties par seconde. Pourquoi ? Parce qu'ils sont pour le moment limités par l'interface AHCI, que vient remplacer le Non-Volatile Memory Host Controller Interface Specification, ou plus simplement NVMe.

Si vous n'avez pas tout saisi de ce que vous venez de lire, ça tombe bien : le test du 750 Series d'Intel va nous servir de point d'appui pour évoquer ce qu'apportent le PCI-E et l'interface NVMe.

Nous en profiterons également pour distinguer les systèmes qui sont prêts à accueillir un SSD tel que le 750 Series, tant du point de vue matériel que de celui du système d'exploitation.

0258000007978887-photo-intel-750-series.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
scroll top