Intel lance son SSD 335 Series, en mémoire Flash MLC 20 nm

0
Intel a annoncé lundi le lancement de la série SSD 335, déclinée pour l'instant autour d'une unique capacité, 240 Go. Ce SSD fait appel à des puces de mémoire Flash MLC gravées en 20 nm.

La co-enteprise Intel Micron, qui annonçait début 2011 l'entrée en production de puces de mémoire Flash MLC gravées en 20 nm, livre finalement le premier résultat commercial de ses travaux au travers de l'Intel SSD 335 Series, annoncé lundi par la firme de Santa Clara. Pour l'instant décliné autour d'une unique capacité, 240 Go, celui-ci fait appel, comme les 520 Series lancés en début d'année, à un contrôleur Sandforce SF-2281, même si aucune mention de ce dernier n'est faite dans la documentation du fondeur.

0168000005486913-photo-intel-ssd-335-series.jpg

Côté performances, Intel revendique pour ce SSD équipé d'une interface SATA III des débits en pointe de l'ordre de 500 Mo/s en lecture séquentielle contre 450 Mo/s en écriture sur des données compressibles, avec 42 000 IOPS en lecture aléatoire sur des blocs de 4K et 52 000 IOPS en écriture. Proposé au format 2,5 pouces, avec 9,5 mm d'épaisseur, le SSD 335 Series vient accompagné de l'utilitaire maison, Intel SSD Toolbox. Il est donné pour un MTBF (temps moyen entre deux pannes) de 1,2 million d'heures. Sur le papier, les performances devraient donc se situer relativement proche de celles des 520 Series. Le prix public annoncé est de l'ordre de 184 dollars aux Etats-Unis, ce qui devrait permettre à ces 335 Series d'arriver en France à moins de 200 euros.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Taxe sur les liens : l'Elysée donne 2 mois à Google pour trouver un accord
Chrome se dote d'un accès au bureau à distance
Google Nexus Q : l'étrange lecteur multimédia abandonné ?
Google Search mis à jour pour Jelly Bean : Google Now à l'honneur
Le CSA veut un
Ubuntu : une équipe spécialisée dans les jeux vidéo
Scott Forstall, tête pensante d'iOS, est débarqué d'Apple
AMD annonce des processeurs ARM à destination des serveurs
Windows Phone 8 : Microsoft donne le coup d'envoi
10 raisons de ne pas passer à Windows 8
Haut de page