Seagate : vers le retour des tablettes à disques durs ?

09 septembre 2013 à 17h57
0
Seagate adapte ses derniers disques durs pour Ultrabooks aux tablettes, rouvrant la voie à des modèles de grande capacité à moindre coût.

Seagate ouvre la voie au retour des tablettes à disques durs. Le fabricant a effectivement annoncé le développement de variantes spécialement adaptées de ses disques durs de 5 mm d'épaisseur, ses Laptop Ultrathin HDD.

Jusqu'en 2010 Archos par exemple déclinait ses tablettes en version mémoire flash ou disque dur, avec jusqu'à 250 Go d'espace de stockage pour les cinéphiles. Puis les composants se sont affinés bien plus vite que les disques durs, qui ont été abandonnés. La capacité maximale des disques durs a donc été ramenée à 64 Go.

0190000006628462-photo-seagate-laptop-ultrathin-hdd.jpg

Mais les fabricants ont récemment atteint un nouveau palier de 5 mm, initialement destinés aux Ultrabooks. Seagate proposera donc des disques durs de cette épaisseur spécialement adaptés aux tablettes. Ils bénéficieront d'un firmware spécifique mettant l'accent sur la consommation électrique (mise en veille plus rapide) et sur la sécurité des données. En outre, les capteurs de mouvement de la tablette seront interfacés avec le disque dur afin que les têtes soient parquées lors de mouvements brusques, pour éviter qu'elles n'entrent en contact avec les plateaux. Un pilote assurera quant à lui la mise en mémoire cache, c'est-à-dire la répartition transparente des données entre la mémoire flash de la tablette et le disque dur. Les disques durs sont effectivement plus rapides que la mémoire eMMC pour les transferts séquentiels (environ 100 Mo/s), mais moins pour les transferts aléatoires.

Aucune date ni aucun prix n'ont pour l'heure été communiqués, mais on peut s'attendre à voir apparaitre de nouvelles tablettes offrant de grandes quantités de stockage à moindre coût.

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page