Une application suisse étudie le son de votre toux comme dépistage du coronavirus

17 avril 2020 à 12h59
2
Coughvid.jpg
Capture écran coughvid.epfl.ch

La web app se propose d'écouter votre toux et de déterminer, à terme et via une IA, si vous êtes potentiellement touché par le Covid-19.

Le laboratoire des systèmes embarqués (ESL), rattaché à l'École polytechnique fédérale de Lausanne (EPSL), est en train de mettre au point une application web, Coughvid, disponible en ligne, pour contribuer à la recherche sur le coronavirus et au dépistage de masse. Ce qui se révèle être de plus en plus essentiel pour aider les gouvernements à combattre la pandémie. La web app analyse la toux de l'utilisateur pour déterminer s'il peut être atteint ou non du Covid-19. Attention, elle ne livre pour l'instant pas de résultat direct à l'internaute ou au mobinaute, mais contribue à la recherche.


7 personnes sur 10 atteintes du coronavirus ont une toux sèche

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui ne peut pour le moment plus compter sur la contribution américaine après la décision de Donald Trump (environ 400 millions de dollars par an), a révélé que 67,7 % des patients atteints du coronavirus présentent une toux sèche. Une toux sèche ne produit aucun mucus, au contraire d'une toux humide qui survient lors d'un rhume ou en cas d'allergies.

« Les toux sèches peuvent être distinguées des toux humides par le son qu'elles produisent », note le laboratoire ESL, porté par le professeur David Atienza, qui s'est alors demandé si l'analyse des bruits de toux pouvait aider à déceler le Covid-19. Et il se trouve qu'une telle pratique a, par le passé, prouvé son efficacité en aidant à diagnostiquer des maladies respiratoires comme la pneumonie, la coqueluche ou l'asthme.


coughvid-1.jpg
Le laboratoire recommande de tenir son téléphone à bout de bras à droite de son corps et de tousser dans le creux de son coude gauche (© ESL)

Une analyse de la toux pour alimenter la recherche

L'ESL a ainsi mis au point une web app qui peut s'exécuter sans installation, vous l'aurez compris, et ce depuis n'importe quel navigateur. Il faut évidemment que l'appareil avec lequel vous l'utilisez soit doté d'un micro, et que vous autorisiez l'accès à ce dernier à l'application (autorisation que vous pouvez ensuite révoquer depuis vos paramètres).

Pour que l'outil fonctionne, il faut tousser à proximité du micro, qui enregistre le son sur une dizaine de secondes. Les données sont conservées « de manière anonyme sur nos serveurs » (qui se trouvent dans les locaux de l'EPFL), annonce le laboratoire suisse, qui procédera ensuite au traitement du signal audio et au machine learning pour déterminer si cette source peut constituer un outil concret de dépistage, au moins partiel. Les données ne seront ni partagées ni vendues à des tiers, et ne seront utilisées que dans le cadre de la recherche. Précisons que la web app demande l'accès à la géolocalisation de votre appareil. Celle-ci n'est pas indispensable pour procéder à l'enregistrement.

Si l'application présente aujourd'hui un taux de précision de 70 %, celle-ci s'améliorera au gré des contributions et dans le temps. Elle ne représente toutefois pas un examen médical, mais un outil, parmi tant d'autres, pour anticiper une éventuelle prise en charge.

Source : Coughvid
Modifié le 17/04/2020 à 13h56
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
gacimor
Sur 10 patients atteints du coronavirus, 7 ont une toux sèche.<br /> Mais ceux qui ont une toux sèche ont-ils le coronavirus ?<br /> « le professeur David Atienza, s’est alors demandé si l’analyse des bruits de toux pouvait aider à déceler le Covid-19 »<br /> C’est une étude en cours ou c’est un fait prouvé ?
keyplus
allo tonton pourquoi tu tousses<br />
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Spotify déploie une fonction pour
Volkswagen détaille la reprise progressive de son activité (et elle a déjà commencé en Europe)
Chrome : bientôt un QR Code pour partager vos URL, un petit dino en prime
La sonde OSIRIS-REx s'entraine avant de se poser sur l'astéroïde Bennu
Santé, cuisine, jeux vidéo : quels sont les contenus en ligne les plus lus pendant le confinement ?
Profitez d'un an d'abonnement à la carte Fnac+ pour seulement 7,99€
Nubia montre le quadruple module photo développé avec Sony pour son Play 5G
Honda souhaite une
Google Meet proposera très bientôt une vue
La saison 2020-2021 de la NBA s'appuiera sur le Cloud Azure et les Surface de Microsoft
Haut de page