SMS d'alerte : le gouvernement connaît-il le numéro de tous les Français ?

18 mars 2020 à 09h25
17
sms-message-texto-smartphone.jpg
© Pixabay

Le message écrit reçu par un grand nombre de Français depuis lundi soir sur leur smartphone en étonne certains, qui se demandent si le contenu et le procédé sont légaux.

Vous êtes, chers(es) lecteurs(trices), sans doute très nombreux à avoir reçu, pour l'essentiel mardi, un SMS en provenance de l'expéditeur « GOUVFR », alertant sur les dernières mesures prises par le président de la République, Emmanuel Macron, en réponse à la progression du coronavirus dans le pays et au confinement décidé. Si les doutes concernant la légalité du SMS peuvent être écartés, ceux liés à la façon dont le gouvernement s'est procuré le numéro de téléphone des concitoyens restaient en suspens. L'intervention de nos confrères de CheckNews a mis fin à toute mauvaise interprétation.


Un message bien authentique

« Alerte Covid-19. Le président de la République a annoncé des règles strictes que vous devez impérativement respecter pour lutter contre la propagation du virus et sauver des vies. Les sorties sont autorisées avec attestation et uniquement pour votre travail, si vous ne pouvez pas télétravailler, votre santé ou vos courses essentielles. Toutes les informations sur www.gouvernement.fr ». Voilà pour le contenu du message.

Si on pouvait émettre un doute quant à l'authenticité de ce message écrit, l'avocat spécialisé dans les questions du numérique, Alexandre Archambault, répond que si la méfiance est de mise habituellement pour un SMS provenant d'un expéditeur inconnu, les Français « peuvent », ici, faire confiance, comme en témoigne la présence du lien www.gouvernement.fr en fin de message.

SMS-alerte-coronavirus-clubic.jpg
Le message d'alerte adressé aux Français (© Alexandre Boero pour Clubic)


Les opérateurs, sollicités par le gouvernement

Une fois la question de l'authenticité écartée, vient la question majeure de ce message : comment le gouvernement a-t-il pu (ou est-il en train) envoyer ce texto d'alerte à tous les Français ? Plusieurs propriétaires de smartphones n'ont jamais partagé leur numéro de téléphone avec un organe étatique, ce qui peut évidemment faire enfler la polémique.

Mais en réalité, « les opérateurs font tampon », précise Alexandre Archambault. « Ils ne livrent pas les numéros au gouvernement, ils envoient les SMS pour lui », explique le juriste. Cela veut dire que Bouygues Telecom, Free, Orange et SFR ont chacun mobilisé leur parc de cartes SIM pour distribuer le message que l'exécutif souhaitait impérativement faire passer aux Français.


Un procédé qui entrave le RGPD, mais qui se justifie dans des circonstances exceptionnelles

Le gouvernement a privilégié la technique du « marketing direct » par SMS. « Il s'agit des offres commerciales qui permettent d'envoyer des textos marketing. Sauf que normalement ces campagnes concernent maximum quelques millions de personnes pour les plus ambitieuses. Comme on passe à 80 millions, il a fallu lisser l'envoi », détaille maître Archambault. Ce qui peut prendre du temps, avec un envoi par vagues successives, effectué différemment selon l'opérateur.

Enfin, si le numéro de téléphone est considéré, aux yeux de la loi et de la réglementation en vigueur, comme une donnée personnelle soumise au consentement de l'utilisateur comme le veut le RGPD, il est possible de passer « outre le consentement des personnes », quand « la sauvegarde des intérêts vitaux des destinataires et d'autres personnes physiques » s'impose. On ne peut donc théoriquement rien reprocher à l'État.

Source : CheckNews
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
17
15
v1rus_2_2
La France n’ont pas de système d’alerte d’urgence national? Je suis étonné
Oncle_Picsou
Personnellement, je n’ai pas trouvé ça ultra malin d’envoyer un SMS avec un lien à ouvrir, étant donné que c’est vraiment la chose à ne jamais faire pour un utilisateur, pour une question de sécurité!
detonyle
Si, mais malheureusement les dernières tentatives d’utilisation (lors des attentats notamment), n’étaient pas vraiment réussies.<br /> la au moins le SMS ça reste fiable…
overhead59
ce n’est pas une chose à ne pas faire, c’est une chose qu’il faut faire en faisant attention !<br /> L’adresse du sms est simple et courte, je ne vois pas le problème.
enigmatiqk
c’est fou de dire ce genre de connerie en 2020…<br /> derrière le libellé du lien peut se cacher une autre url.<br /> on ne fait pas de cas aléatoire suivant la qualification de la personne, on passe par google pour retrouver le site en question ou ses favoris.<br /> je rappel que les arnaques au coronavirus existe …<br /> c’est pas plus compliqué que ca et ca assure 0% d’arnaque pour 100% des gens …
Styxou
Tu es sûr que dans un sms on peut cacher le lien réel ?
Ajax
Bonjour, c’est l’appli du téléphone qui transforme le texte en lien pas l’expéditeur
Philippe_Poignant
Oui, d’autant plus que les petits malins pullulent sur le net, et profitent des circonstances pour essayer d’en tirer un quelconque bénéfice. Alors, cliquer pour ouvrir un lien peut se révéler dangereux, dans la plupart des cas.
Larry
Je pensais au début que c’était un message de « diffusion cellulaire », comme utilisé dans bien d’autres pays, comme beaucoup réclament la mise en place. D’autant que le système est largement éprouvé.<br /> M’enfin, toujours pas visiblement…
Duben
Je l’ai reçu sur mon tel perso mais toujours pas sur mon tel pro.<br /> Mon avis, en cas de nécessité, si c’est pour informer les gens, quasi tous les moyens sont bons, ça n’entrave pas notre liberté que le gouvernement puisse nous faire parvenir un SMS
Stellvia
Faut vraiment être un idiot finit pour se plaindre de ce sms.
kroman
Évidement qu’ils ont les coordonnées de tout le monde. C’est pas pour rien qu’il faut montrer ses papier pour acheter un téléphone/prendre un forfait
Duben
Ils ont surtout demandé à tous les opérateurs de transmettre le message à l’ensemble de leurs abonnés. Ils n’ont pas envoyé le message directement aux destinataire via une base de données
papyscha
Le SMS, comme le courriel, peut être considéré comme une lettre recommandée avec accusé de réception par un juge, qu’il ait été lu ou rejeté en spam ou pourriel. C‘est une forme de dédouanement pour l’administration de la santé et pour la justice, panneau d’avertissement, nul n’est censé ignorer la loi.<br /> Pour Google et Messenger, aucune trace sur ses serveurs, affirme-t-il, ce qui est absurde. Pour les fournisseurs de cartes SIM dont les serveurs ont été inondés par le gouvernement, ils ne peuvent être poursuivis, une législation les contraignant à offrir aux autorités cette forme de diffusion.<br /> Concernant le lien, nul n’est censé en faire usage mais est présumé l’avoir fait.<br /> Le terme de Guerre utilisé (verbalement) par le président ne saurait en aucun cas faire basculer la république sous l’autorité du ministre de la défense et la loi, celle du code de guerre et tribunaux militaires qui pourraient faire fusiller pour atteinte à la sécurité de l’état et haute trahison tous manquements aux ordres reçus.
papyscha
Il est en effet deux réseaux, serveurs et réglementation, Particuliers et Entreprises
enigmatiqk
Via une faille sms, je pense que oui. on peut bien faire planter un tel, cacher un sms à l’utilisateur, …<br /> de toute facon, moins on fait de cas particulier, et plus on est protégé : ne rien ouvrir dans un message, utiliser ses favoris ou google.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Retournement de situation : M6 n'est plus à vendre. Que s'est-il passé ?
Êtes-vous prêts pour le bracelet de paiement ? Le français Fyve se lance en couleurs
Pourquoi les joueurs préfèrent les cartes graphiques milieu et bas de gamme ?
Mort de Stadia : Google aurait annulé une suite de Death Stranding
Samsung : découvrez les rendus du futur Galaxy A14
Airbnb va donner de l'argent aux hôtes qui font des travaux de rénovation énergétique
Crypto et influenceurs : pourquoi Kim Kardashian risque-t-elle 1,26 million de dollars d'amende ?
Là où meurent les Autolib... un cimetière découvert en pleine campagne
Profitez d'une belle remise sur le Samsung Galaxy S20 FE
Non, l'iPhone 15 n'aura pas Touch ID (ni les iPhone suivants)
Haut de page