Mission très haut débit : de la 4G pour l'Internet fixe en zone rurale ?

Orange et Bouygues Telecom annoncent aujourd'hui le lancement d'une expérimentation, baptisée « Villages Numériques » par le premier, visant à apporter le très haut débit fixe en zones rurales à l'aide non pas de fibre optique mais de 4G LTE.

À la demande de Fleur Pellerin dans le cadre de la Mission France Très Haut Débit, les opérateurs vont envisager de remplacer l'ADSL par la 4G pour les habitants situés loin des nœuds de raccordements des abonnés (NRA). Le réseau cellulaire complèterait le réseau fixe pour l'Internet domestique : une « complémentarité » qui permettrait « d'optimiser les investissements », selon Orange.

Les deux FAI fourniraient à certains de leurs clients une box, reliée à Internet non pas par le réseau cuivré mais par la 4G, à l'aide d'une antenne fixée au toit.

00F0000005544553-photo-logo-4g-orange.jpg
00F0000005626482-photo-logo-4g-lte-bouygues-telecom.jpg

Un enjeu économique

Les récentes annonces de montées des débits, avec le VDSL2 jusqu'à 100 Mb/s et le FTTH à 1 Gb/s, sont à double tranchant. Ce sont de grandes avancées technologiques mais elles ont de grandes répercussions économiques et sociales.

Alors qu'une fraction de citadins bénéficie depuis peu de près de 1000 Mb/s, de nombreux ruraux se contentent effectivement encore d'un ou deux mégabits seulement. Cela crée de grandes inégalités d'usages entre citoyens, mais aussi et surtout de grandes inégalités de compétitivité entre entreprises.

L'état a beau financer au moins en partie l'installation de la fibre optique dans les zones où ce n'est pas rentable, le gouvernement n'est pas satisfait par la vitesse du déploiement. Il a d'ailleurs récemment agité le chiffon rouge, et fini par réclamer des expérimentations du LTE en bande 800 MHz.

0190000006720512-photo-cpe-alvarion-wimax.jpg
Un CPE Wimax installé sur une maison

Une alternative au satellite et au Wimax ?

Orange présentera les détails de son expérimentation Villages Numériques lors d'une conférence de presse le 25 octobre. On ne sait pas encore, effectivement, quels débits sont envisagés, ni quels quotas, ni quels seront les tarifs. On sait seulement que l'expérimentation aura lieu sur trois zones, dont une comprend certaines communes de l'Association Nationale des Elus de la Montagne (ANEM).

Bouygues Telecom quant à lui, qui se concentrera sur plusieurs communes de montagne, a précisé que l'expérimentation serait gratuite pour les utilisateurs.

Enfin SFR ne semble pas se joindre à cette expérimentation, mais on attend une annonce de sa part en matière de LTE Advanced.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

RED by SFR explose les volumes de data sur ses forfaits mobiles BIG RED
Chute de prix pour les écouteurs Apple AirPods 2 (2ème génération)
Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Test Samsung Galaxy S21 : peu de nouveautés, mais un smartphone très abouti
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Forfait mobile : quels sont les offres les plus compétitives du moment ?
Bookeen Notéa VS Likebook P10 : duel au sommet pour la lecture grand format
Haut de page