L'Etat soutiendra les collectivités pour le déploiement de la fibre

le 20 février 2013
 0
Le chef de l'Etat et son Premier ministre viennent de confirmer que des fonds seront spécifiquement alloués afin que les collectivités locales puissent investir dans des réseaux de très haut débit (fibre optique). François Hollande et Jean-Marc Ayrault estiment que si nécessaire, de l'argent public sera puisé dans un fonds de « près de 20 milliards d'euros », une partie sera financée par les opérateurs et les collectivités locales.

00FA000005731730-photo-fran-ois-hollande.jpg
L'Etat vient de donner une ligne claire afin d'encourager le déploiement des réseaux dits de très haut débit. Pour soutenir les collectivités locales, François Hollande a indiqué que des fonds seraient alloués à cette cause. Ces derniers étant alors prêtés sur cinq ans à certains projets majeurs dont la fibre. Ces prêts seront programmés à long terme c’est-à-dire sur 20, 30 voire 40 ans.

Pour Reuters, ce projet sera financé à parts égales de trois façons. Pour les zones denses, un tiers sera apporté par de l'argent privé provenant des opérateurs pour les parties rentables. Pour les zones moins denses mais également rentables, le financement sera supporté par les opérateurs et les collectivités locales. Enfin, un dernier tiers sera financé par l'Etat et les collectivités locales.

Selon l'AFP, le Premier ministre a ajouté que ce plan : « permettra de connecter sur une période de dix ans 100% des foyers au très haut débit, et, à la fin du quinquennat, notre objectif c'est 50% ». Pour ce faire, l'Etat utilisera les fonds d'épargne comme le livret A. Ces derniers ont vu leur plafond augmenter et leurs détenteurs peuvent donc y placer des sommes plus importantes, qui permettent donc à l'Etat de financer de nouveaux projets.

Fin janvier, le quotidien La Tribune avait publié des extraits du plan d'action pour la fibre optique d'un organisme appelé « Mission Très haut débit ». Ce dernier proposait alors d'asseoir sur le Livret A les prêts aux réseaux d'initiative publique.

150 millions d'euros vers les technologies « de demain »

Dans un discours prononcé depuis Clermont-Ferrand, le chef de l'Etat, François Hollande a, pour sa part, tenu à préciser qu'à l'avenir « aucune entreprise ne s'installera dans une zone sans avoir la certitude d'avoir le très haut débit rapidement ». Dès le mois d'avril prochain, les guichets de subventions seront donc ouverts, puis les projets prioritaires sélectionnés.

Pour les opérateurs concernés, le Président de la République promet clairement qu': « aucun prélèvement supplémentaire qui ne soit affecté à l'investissement très haut débit » ne sera mis en place.

En ce qui concerne les professionnels, François Hollande a également « souhaité créer un écosystème favorable pour les entreprises ». Ainsi le gouvernement a décidé d'orienter 150 millions d'euros provenant du Grand Emprunt vers les sociétés versées dans les technologies considérées comme porteuses (Internet des objets, sécurité de systèmes d'information, cloud...).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
scroll top