VDSL2 : de meilleurs débits sans surcoût, où et comment ?

Par
Le 30 septembre 2013
 0
Mardi 1er octobre les fournisseurs d'accès à Internet peuvent officiellement commercialiser des offres VDSL2, au terme d'une phase préliminaire menée en Dordogne et en Gironde. Tous les opérateurs sont au rendez-vous. Mais qui pourra en profiter, et sous quelles conditions ? Les FAI ont récemment détaillé leurs offres.

Comme nous l'avons vu dans notre dossier dédié, le VDSL2 promet des débits dignes de la fibre optique sur des lignes téléphoniques existantes. Mais plus encore que l'ADSL dont il est une variante, le VDSL2 est sensible à l'atténuation et soumis à conditions.

D'une manière générale, si le VDSL2 emprunte le réseau cuivré existant, il nécessite des équipements compatibles, DSLAM et modems. Il requiert en outre d'être relié directement au NRA (nœud de raccordement d'abonnés), et non à un sous-répartiteur. Enfin il ne délivre un débit supérieur à l'ADSL2+ qu'à courte distance, les courbes de débit se confondent à partir de 1500 m.

0140000006673554-photo-filtre-adsl.jpg

Dans tous les cas, aucun fournisseur d'accès à Internet ne facture l'accès au VDSL2 aux clients éligibles, c'est-à-dire aux abonnés dument équipés et raccordés à des DSLAM compatibles.

Voici les conditions de migration en fonction des FAI :
  • Orange : seule la Livebox Play est compatible, la migration se fait dès le 1er octobre sur demande auprès du service client, le nombre de DSLAM compatibles n'a pas encore été communiqué
  • SFR : une box Evolution NB6v est requise, migration sur demande auprès du service client, 16% des abonnés dégroupés sont concernés
  • Free : Freebox Révolution nécessaire, migration automatique dès le jour J, pas encore d'information sur la part d'abonnés éligibles
  • Bouygues Telecom : avec une Bbox Sensation, directement pour les nouveaux abonnés, sur demande d'ici fin janvier pour les clients existants
  • OVH : la totalité des 180 DSLAM de ce FAI proactif en matière de VDSL2 sont compatibles, ainsi que la totalité des modems livrés depuis quelques temps déjà (Modem Pro), la migration est automatique pour les abonnés aux dernières offres, impossible pour les clients d'anciennes offres (telles que no!TV)
Rappelons pour conclure que le VDSL2 ne devrait concerner selon l'Arcep qu'environ 10% des abonnés à l'ADSL.

Pour aller plus loin
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top