Bbox Miami : le décodeur Android TV accessible à (presque) tous le 23 mars

La Bbox Miami est finalement accessible à (presque) tous depuis ce lundi 23 mars. Bouygues Telecom l'a révélé sur Twitter au lendemain de la présentation de la Freebox mini 4K, qui a cristallisé l'attention ces deux dernières semaines.

Mise à jour : Finalement les clients FTTH existants ne peuvent pas migrer. L'actualité a été modifiée en conséquence.

0190000007880985-photo-packshot-bbox-miami-de-bouygues-telecom.jpg

Bouygues Telecom a présenté son décodeur Android TV Bbox Miami en juin 2014. Il n'a commencé à la commercialiser que sept mois plus tard, fin janvier, mais seulement auprès de ses clients existants (y compris de ses clients mobiles), et seulement en ADSL ou VDSL.

Les nouveaux clients peuvent souscrire à l'offre Bbox Miami, facturée 26 euros/mois, depuis le 23 mars. C'est ce qu'on a appris dans un tweet adressé par l'opérateur à un confrère. Ils peuvent le faire indifféremment en ligne, par téléphone ou en boutique, comme nous l'avait alors confirmé le service de presse. Tous ? Presque : la Bbox Miami n'est disponible ni par le biais du câble, ni en zone non dégroupée.

Pire, c'est une nouvelle douche froide pour quelques dizaines de milliers de clients FTTH : Bouygues Telecom nous avait confirmé que les clients existants pourraient migrer à partir du 23 mars, c'est finalement impossible. Ils doivent résilier et re-souscrire, ce qui entraine des démarches et une période de déconnexion (mais ni frais, ni perte de numéro de téléphone fixe, selon les communicants de l'opérateur, dont on prend désormais les informations avec des pincettes). C'est une entorse supplémentaire au leitmotiv « #NosClientsDabord », dont Bouygues Telecom se vante pourtant beaucoup, puisque les clients FTTH n'ont découvert qu'au lancement de la Bbox Miami pour les clients ADSL qu'ils ne seraient servis que dans un second temps, et désormais qu'ils seraient finalement moins bien servis que de nouveaux clients. Un peu plus tôt les clients FTTH à 400 Mb/s avaient appris qu'ils ne pourraient passer à 1 Gb/s sans résilier et re-souscrire.

Un représentant de l'opérateur avait parlé fin janvier d'un délai de « quelques semaines », et une source nous avait précisé « la fin du mois de mars ». Les décodeurs Android TV de deux FAI arrivent donc sur le marché à peu près au même moment, ce qui pourrait donner une impulsion au développement d'applications Android spécifiquement conçues pour la télévision. Notons que celui de Bouygues Telecom repose encore sur la déclinaison TV d'Android 4.2, autrefois baptisée Google TV, et qu'elle ne sera mise à jour vers Android 5.0 Lollipop, c'est-à-dire vers la nouvelle plateforme Android TV, que prochainement.

Contenus relatifs
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test des AirTags : l'accessoire Apple indispensable des têtes en l'air ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
Des chercheurs ont réussi à pirater une Tesla à l'aide d'un drone (et Tesla a déjà patché la faille)
Saliout-1 : la première station spatiale, et pas la plus heureuse
Test de Resident Evil Village : une balade à la campagne qui tourne mal
Idéal pour le télétravail, cet ordinateur HP Chromebook passe à moins de 300€ !
Mini-LED à l’assaut de l’OLED ? On fait le point sur cette ambitieuse technologie LCD
Portal : un fan du jeu a transformé son Alexa en une GLaDOS plus vraie que nature
Test du Moustache Friday 27 FS Speed : un speedbike efficace, mais aussi des contraintes
Un prototype du Cybertruck de Tesla se pavane dans les rues de New-York
Haut de page