Les ballons Internet de la maison-mère de Google obtiennent le droit de voler en Ouganda

14 décembre 2019 à 12h06
0
Loon Alphabet ballon
© Loon

Loon, l'une des filiales d'Alphabet, la maison-mère de Google, vient de signer un accord-clé lui donnant un accès à l'espace aérien ougandais.

La société Loon s'apprête ainsi à lancer ses ballons, destinés à fournir un accès Internet à des régions reculées ou dévastées.

Le début des vols commerciaux

L'accord aurait été conclu ce lundi. D'après un communiqué publié par l'entreprise mardi 10 décembre, celui-ci confère à Loon des droits de survol cruciaux pour le déploiement de ses ballons, qui visent à assurer une couverture Internet à l'Ouganda, mais surtout au Kenya voisin.

Le directeur de communication de l'entreprise, Scott Coriell, a déclaré : « Ces autorisations sont essentielles à l'ambition de l'entreprise de fournir un accès Internet aux populations rurales et éloignées qui reçoivent une mauvaise connectivité des télécommunications traditionnelles au Kenya ». L'autorisation de survol du territoire ougandais était importante car, toujours selon le directeur, « les ballons peuvent traverser la stratosphère ougandaise alors qu'ils fournissent des services au Kenya ».

Loon a déjà annoncé, en juillet dernier, le plan de déploiement de son système de « ballon Internet ». Il était déjà prévu que ces appareils partent du Kenya, après des tests effectués à Porto Rico et au Pérou. Le Kenya doit ainsi abriter le premier vol commercial de l'entreprise.

Utile en zone blanche

Les ballons sont fabriqués à partir de feuilles de polyéthylène. Chacun a la taille d'un court de tennis et est prévu pour flotter à 20 kilomètres (12,4 miles) au-dessus du niveau de la mer, c'est-à-dire deux fois plus haut que l'altitude d'un avion commercial. Les ballons sont alimentés par des panneaux solaires installés à bord, et doivent assurer une couverture 4G. Scott Coriell a déclaré que Loon était en train de finaliser les détails des opérations de vol nécessaires à ses services au Kenya. « Nous espérons commencer à faire voler des ballons au Kenya très bientôt », a-t-il ajouté.

Cette méthode de couverture Internet est en plein développement chez Google. La société a battu un record l'an dernier, parvenant à faire transiter des données Internet entre deux ballons éloignés de 600 kilomètres de distance.

Le projet, lancé il y a maintenant six ans, est sur le point de démarrer son volet commercial, avec la promesse d'assurer une connexion dans des secteurs isolés ou dévastés : en 2017, Loon a déployé ses ballons à Porto Rico après que l'île a été frappé par l'ouragan Maria. La société a assuré une connexion temporaire, alors que 95 % des installations dédiées à la téléphonie mobile avaient été balayées.

Source : Reuters
8
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
L'ESA travaille sur une usine capable de transformer la poussière de Lune en oxygène
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top